Honduras | Le guide pratique pour organiser votre voyage

Honduras | Le guide pratique pour organiser votre voyage

Pour vous permettre de partir dans les meilleures conditions, voici quelques informations essentielles pour bien préparer votre voyage au Honduras. Découvrez le guide pratique de cette destination oubliée des voyageurs.

 

Le Honduras est un pays encore peu visité par les Européens, comparé à ses voisins, le Mexique, le Costa Rica et le Guatemala par exemple. Cela dit certains sites phares Mayas du pays comme les ruines de Copán, attirent depuis longtemps l’attention des voyageurs et font partie aujourd’hui, des incontournables des circuits d’Amérique centrale. Cette destination est très variée avec des activités outdoor et culturelles hors des sentiers battus pour faire le plein de nature et de montagne mais le pays possède également une côte magnifique en raison de sa proximité avec la deuxième plus grande barrière de corail au monde. Les amateurs de plongée, de snorkeling mais aussi de jolies plages et de farniente seront enchantés par cette destination atypique.

Pour bien préparer ce voyage et ne pas manquer ce qu’il y a à faire et à voir au Honduras, je vous invite à consulter notre article général sur le Honduras

 

  • Vols
  1. Plusieurs compagnies aériennes desservent le Honduras depuis la France  proposant un vol avec une ou deux escales : Air FranceBritish AirwaysAmerican AirlinesContinental AirlinesDelta. Il n’existe pour le moment aucun vol direct au départ de Paris. Il vous faudra en général faire escale aux Etats-Unis.
  2. Le Honduras possède trois aéroports internationaux: Tegucigalpa, San Pedro Sula et Roatán.
  3. Le coût du billet d’avion varie de 500€ à 1400€ en fonction de quand vous réservez votre vol ! Comptez environ 800€/p pour un vol en classe économique
  4. Temps de vol: entre 10h et 11h de trajet
  5. Si vous venez en avion, à l’arrivée il n’existe pas de taxe d’entrée. Mais au retour, à la sortie du territoire, il se peut que l’on demande de vous acquitter d’une taxe d’aéroport d’un montant de 35 $/p payable uniquement en espèces.

 

Trouvez votre vol pas cher pour le Honduras avec Skyscanner

 

  • Décalage horaire
– 8 h en été et 7 h en hiver : quand il est midi en France, il est 4 h du matin au Honduras en été et 5 h en hiver.
  • Langue

La langue officielle au Honduras est l’espagnol. On trouve également une multitude de langues indiennes parlées par leurs communautés dont les principales sont : le misquito par les Misquitos, le garifuna par les Garifunas, le torrupán par les Tolupans et le sumu par les Sumus. Dans les îles des Caraïbes (Utila, Roatan et Guanaja), l’anglais est également parlé.

  • Monnaie

Le Lempira – HNL

N’oubliez pas de prévoir des dollars US car c’est la seule monnaie que les banques échangent.

  • Impôts et pourboires

Au Honduras, il y a 12 % de taxe sur les ventes et 4 % supplémentaires pour certains services aux touristes. Dans certains endroits, la taxe de service (10 %) est incluse dans la facture. Dans ce cas, vous n’avez pas besoin de laisser de pourboire.

  • Aucun vaccin n’est obligatoire
  • Il est toujours recommandé d’être à jour pour certains vaccins : D-T-poliomyélite, typhoïde, hépatites A et B, tuberculose.
  • Pensez à souscrire à une assurance qui couvre les frais médicaux et rapatriement en cas de problème.
  • Prenez dans votre valise de bons répulsifs moustiques vêtements et peaux. Vous éviterez les piqûres de moustiques, vecteurs de paludisme mais aussi d’autres affections parasitaires ou virales, en particulier de la dengue, du chikungunya ou du virus Zika.
  • Selon les zones où vous irez, renseignez-vous sur les zones à risque pour le paludisme et donc un traitement antipaludéen.
  • Passeport biométrique valide 6 mois après la date de retour
  • Visa obligatoire pour un séjour supérieur à 3 mois.
  • ESTA si transit via les USA.
  • Une taxe d’aéroport d’environ 35 $ US/p  pour les non-nationaux, payable uniquement en espèces est exigible à la sortie du pays.
  • Courant électrique

Les prises délivrent du 110V ou du 220 V. Prévoyez un adaptateur. 110 v, prises américaines – adaptateur nécessaire

  • Le voltage 110/220 V
  • Prenez un adaptateur universel pour les prises électriques
  • Wifi disponible et gratuit dans quasiment toutes les villes, tous les hôtels, restaurants, bars et lieux publics, on ne trouve plus trop de cybercafés.

Au Honduras, vous trouverez différents hébergements adaptés à votre budget et style de voyage. Vous trouverez plus de choix dans les zones développées et touristiques comme les ruines de Copán, les îles de la Baie, la côte des Caraïbes, la capitale ( Tegucigalpa) et les villes comme Trujillo et Comayagua.

Le plus souvent, vous trouvez des auberges bon marché appelées « hospedajes » ou des petits hôtels au confort modeste et à la décoration sommaires. Vérifiez toujours l’hygiène des chambres pour éviter les mauvaises surprises.

Aux îles de la Baie, notamment à Roatán, vous trouverez des gros resorts en all inclusive mais aussi des chambres accessibles en prix dans les centres de plongée.

Si vous recherchez d’autres types d’hébergements, vous pouvez toujours trouver votre bonheur ici:

→ Appartements

B&B / chambres d’hôtes

Maisons d’hôtes 

Villas

Au Honduras, il existe différents moyens de transport pour vous rendre dans tout le pays:

 

  • Le bateau

Le bateau, très utilisé est le seul moyen maritime pour vous rendre vers les différentes îles du Honduras mais aussi dans la région de La Moskitia sur les rivières. Ceux des Caraïbes sont généralement économiques et confortables.

 

  • L’avion

Durant un séjour au Honduras, il est possible de se déplacer en train réservé aux touristes. Ils circulent du Lundi au Vendredi, ils sont abordables en terme de prix et confortables.

 

  • La voiture

Durant votre séjour au Honduras, il est possible de louer une voiture sur place à des prix souvent élevés. Cependant sachez que:

  • Les conducteurs ont une très mauvaise conduite
  • Qu’il faut être prudent car les routes et infrastructures routières ne sont pas en très bon état (la saison des pluies rend un peu plus difficile encore la circulation)
  • Les véhicules loués ne sont pas autorisés à franchir les frontières
  • Qu’il ne faut pas rouler de nuit
  • Qu’il faut verrouiller fenêtres et portes, aussi bien dans les voitures de location que dans les taxis.

Notre agence peut vous mettre à disposition une voiture avec chauffeur/guide pour vous accompagner sur tout votre séjour et que vous soyez en sécurité.

 

  • Autobus

Il est tout à fait possible de se déplacer dans tout le pays en bus locaux, cependant Le ministère des Affaires étrangères recommande d’éviter les déplacements en bus en raison des risques de vols et d’agressions. Il vaut mieux privilégier des compagnies de transports plus sûres, de bonne qualité mais plus coûteuses:

  • Saenz (Tegucigalpa – San Pedro Sula)
  • Viana (Tegucigalpa – San Pedro Sula – La Ceiba)
  • Hedman Alas (autres villes)
  • Tica Bus pour rejoindre le Nicaragua et le Salvador.

 

Comme dans tous ces pays d’Amérique centrale, vous avez quelques spécialités locales à goûter. La plupart des plats les plus typiques contiennent de la viande bœuf, du poulet ou du poisson. Le pain est cuisiné de plusieurs manières, sous la forme de: beignets, gâteaux, quesadillas, pain de coco, pain aux bananes et le casabe de manioc (farine de manioc) font partie de leur cuisine.

  • Les célèbres « baléadas » :  une sorte de tortilla locale fourrée aux haricots noirs et au fromage qui coûte trois fois rien.
  • Les empanadas font également partie de la cuisine hondurienne
  • Les Helotes: des épis de maïs cuits puis baignés dans de la margarine ou de la mayonnaise et saupoudré de piment. On le mange comme en-cas, mais peut également faire partie du dîner ou du plat principal du repas.
  • Le Machuca : une sorte de ragoût de bananes plantain en purée et de poisson dans du lait de coco à déguster du côté de Punta Gorda
  • Le Casamiento : est l’un des plats typiques du Honduras, qui est composé de riz accompagné de haricots.
  • Les tamales: pâte de maïs farcie et cuite à la vapeur dans des feuilles d’épi de maïs ou de bananier
  • Les pastelitos : petits chaussons frits, garnis de viande ou de fromage, ou d’un mix des deux
  • La sopa marinera: une soupe aux fruits de mer
  • La sopa de caracol : soupe de conques
  • Pour les desserts: vous goûterez au célèbre riz au lait et raisins secs, les buñuelos, flan, pain perdu et beignets, les patacons à la banane mûre au miel.
  • Le Guaro: eau-de-vie que vous trouverez dans presque tout le pays
  • Güifit : une boisson très rafraîchissante à base d’herbes et de plantes avec de l’anis et de la cannelle.
  • Le Monkey La la : un genre de milkshake alcoolisé, pas mal sucré mais à tester
  • La Salva Vida, la Imperial, la Baleada et Port Royal: les bières locales à ne pas manquer

Le Honduras est un pays qui s’ouvre peu à peu au tourisme. Malheureusement même si la situation semble s’améliorer, le risque d’agression n’est pas nul.

Tout comme le Salvador, le Honduras est considéré comme un pays dangereux et le taux d’homicide est l’un des plus élevés du monde en raison également de la présence de gangs, les maras impliqués dans les trafics de stupéfiants notamment, qui s’affrontent dans les grandes villes et s’entretuent. Les attaques à main armée visent principalement les Honduriens. Le ministère des Affaires étrangères recommande d’éviter les déplacements en bus en raison des risques de vols et d’agressions.

De manière générale, je vous conseille toujours d’être prudent et vigilant sur l’ensemble du territoire. Les zones touristiques sont assez sécurisées comme les îles de la Baie (Roatan, Utila, Cayos Cochinos, Les ruines de Copan…) mais je ne vous conseille pas de rester à Tegucigalpa, la capitale et certaines villes comme San Pedro Sula. Evitez tout simplement de vous déplacer dès la nuit tombée, ne portez pas sur vous des objets de valeur, gardez vos effets personnels dans un coffre à l’hôtel. Ayez sur vous quelques petits billets à portée de main en cas d’agression. Divisez et placez toujours votre argent liquide dans plusieurs endroits.

De part son climat chaud et humide toute l’année, voici une petite liste de choses à prendre dans sa valise en fonction de la saison que vous choisissez :

  • Maillots de bains, chapeau et paréos
  • Sac de plage et tongs pour les Caraïbes
  • Des vêtements légers et confortables pour vos excursions
  • Des sandales et une paire de basket
  • Une paire de chaussure adapté pour grimper la jungle ou les treks en forêt
  • Un Kway au cas où vous vous feriez surprendre par de fortes pluies !
  • Une petite laine pour les soirées plus fraîches après l’averse
  • Un très bon répulsif anti-moustiques, vêtements et peau
  • Des vêtements légers, amples, clairs et couvrants pour la saison des pluies et vous protéger des piqures de moustiques
  • Crème apaisante en cas de piqures sévères
  • Crème solaire haute protection et après soleil

Que ramener comme souvenirs du Honduras ? L’artisanat du pays est influencé par la culture amérindienne, de par ses motifs, ses matériaux, ses couleurs et utilise un savoir-faire ancestral. Vous trouverez de nombreux souvenirs type sacs en cuir, ceintures, tressages, tissages, broderies, macramés sur les marchés mais aussi dans les coopératives du pays ou des boutiques équitables.

  • Poteries et objets en bois

Dans le sud du Honduras, où vivent la majorité des Lencas, sont réalisées de manière ancestrale, de belles poteries traditionnelles de couleur beige et brun foncé. Cette ornementation est obtenue grâce à une technique de brulage ensuite sculptée de motifs graphiques. C’est une excellente façon de rencontrer ces populations.

Vous trouverez aussi des instruments de musique en bois  et des objets de décoration qui font partie de l’artisanat traditionnel du pays.

  • Céramiques et sculptures

Aux alentours de Copán, vous trouverez des figurines en céramique représentant des motifs mayas, ou des gravures qui s’inspirent des plus beaux éléments architecturaux du site maya.

  • Bijoux

Sur des marchés vous seront également proposés des bijoux en argent, en bronze ou cuir et ornés de pierres ou de perles, inspirés des cultures locales.

  • Cigares et café

Le Honduras produit du très bon café. Durant votre séjour, vous irez peut être visiter des plantations de café donc pensez à en ramener . Si vous êtes amateurs de cigares, vous ne manquerez pas d’en ramener quelques exemplaires

Le Honduras est un pays tropical où il fait chaud et humide toute l’année. On trouve deux saisons.

  • L’été:  de novembre à juin, est la saison la plus sèche (novembre à avril est la meilleure période pour se rendre au Honduras)
  • L’hivers : de juin à novembre, est plus humide.
  • La côte caribéenne bénéficie d’un climat plus humide, il pleut donc souvent toute l’année, avec un minimum de février à septembre et des records de précipitations entre septembre et janvier.

 

Le Honduras fait partie comme le Nicaragua, des destinations backpackers donc très appréciée par les voyageurs aux petits budgets. Dans la mesure où le développement touristique est irrégulier dans tout le pays, le tarif des prestations dans les zones les plus touristiques augmente fortement et pendant certaines périodes comme la Semana Santa ( la Semaine Sainte). N’hésitez pas réserver longtemps à l’avance mais aussi à négocier les prix et faire jouer la concurrence mais pour cela, il faut parler un tout petit peu espagnol.

Si vous partez avec votre sac à dos, le budget peut être raisonnable mais les prix de l’hébergement, des restaurants et des activités seront sensiblement plus important à Copán et les îles de la Baie (Roatán et Utila) car ce sont des zones plus touristiques. De plus, si vous vous rendez dans des endroits plus reculés comme la région de Moskitia, les tarifs grimperont à nouveau en raison de la rareté des prestations et le fait que vous avez besoin obligatoirement d »un guide.

Si vous souhaitez un voyage organisé sur mesure, nous vous louons une voiture et faisons appel à des chauffeurs guides sur place. Vous ne dormirez pas dans des dortoirs ou des auberges de jeunesse. Nous essayons de vous trouver des hôtels de charme et des activités moins tourisme de masse ou standardisées. Pour vous donner une idée du budget économique (backpackers) et un prix moyen, on compte environ 60€/ jour pour deux personnes avec quelques activités incluses. Pour un budget plus confortable, on compte environ 150€/ jour deux personnes avec quelques activités incluses.

Ces prix dépendent bien évidemment du cours du Lempira, des périodes, des disponibilités et ce ne sont que des indications.

 

  • Hébergement, chambre double avec sdb

Bon marché : 250-350 L (10-15 €)

Luxe : 450-700 L (20-30 €)

 

  • Restauration

Repas locaux : 40-70 L (2-3 €)

Restauration touristique: 250 L (10 €) le plat

Bouteille d’1 L d’eau : 15 L (0,70 €)

Bière : 20 L (1 €)

 

  • Transports

4 h de bus économique : 100 L (5 €)

13 h de bus luxe : 700 L (30 €)

 

  • Excursions

Entrée au site de Copán : 300 L (14 €)

Utila, Open Water sur 4 jours, hébergement+plongées : 4500 L (200 €)

Sortie palmes-masque-tuba : 90-120 L (4-5 €)

Location d’une barque sur le lac Yojoa : 70 L (3 €)

Visite d’une plantation de café : 70 L (3 €)

 

 

Notez qu’en tant que créatrice de voyages sur mesure agrée, je vous propose de vous accompagner dans la création de votre voyage sur mesure au Honduras et de vous faire un itinéraire personnalisé et adapté à vos envies. Pour cela, veuillez m’envoyez un email à : contact@mademoiselle-voyage.fr

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.