Soyez les premiers à recevoir les bons plans, les nouveautés du blog et davantage.

Japon : 6 astuces pour manger pas cher

Le Japon est connu pour être une destination onéreuse (situation qui est en train de changer) mais qu’en est-il du budget nourriture ? Peut-on manger “pas cher“, sans se ruiner à chaque sortie ? Voici quelques conseils testés et approuvés par nos soins.

 

Avant toute chose, sachez qu’il existe une multitude d’endroits pour manger au Japon, du restaurant étoilé en passant par les très bons restaurants de quartiers et la cuisine de rue alors si vous ne trouvez pas votre bonheur, je ne comprends pas! Certes vous avez un budget serré mais ne vous en faites pas, il y en a pour tous les portefeuilles: les plats sont variés, vous mangerez sainement et en quantité! Le Japon c’est le paradis de la nourriture, elle est succulente, goûtue, parfois improbable et on ne s’en lasse pas! (ça c’est mon avis). De Tokyo, en passant par Kyoto, Miyajima et Hiroshima, découvrez nos 6 astuces pour manger pas cher au Japon.

 

1. LES SUPERETTES KONBINI

C’est la première chose que nous avons connu en arrivant à Tokyo car l’on en trouve à chaque coin de rue. Les Konbini, ce sont des commerces de proximité ouverts 24h/24 et 7j/7 qui proposent des repas préparés à déguster froid ou chaud. On y trouve notamment ces enseignes: 7/11, Lawson, mini stop et family mart. C’est un bon moyen de faire quelques économies car l’on y trouve au rayon frais des salades, des sushis, des onigiris, des bentos à des prix très raisonnables mais aussi des sandwichs triangle, des plats à faire réchauffer sur place comme les nouilles, les riz, des saucisses chaudes, des beignets et une variété de boissons. Les bentos sont très représentatifs de la cuisine japonaise. Il s’agit d’un plateau repas compartimenté avec du riz, des sushis, du poulet frit ou du bœuf et des légumes. C’est idéal pour les déjeuners à moins de 500 yen/p. Vous y trouverez également d’autres produits annexes tels que des gels douches, shampoing, magazines, cigarettes, alcool, produits d’hygiène, médicaments… Pensez à venir 1h ou 2h avant la fermeture car les prix sont souvent bradés.

2. LES MARCHÉS ET LA STREET FOOD

Manger sur les marchés est toujours plus abordable et plus convivial pour échanger avec les locaux. Celui que j’ai adoré parcourir c’est celui de Kyoto, le “Nishiki market“. C’est un délice pour les pupilles mais aussi pour les papilles. On y trouve des brochettes de poulpes et calamars grillées pour 2€, des condiments, des sushis, des glaces au thé matcha ou au sésame, des beignets, comme ceux aux pommes de terre (goûtez le Ai taiyaki, un très bon beignet de patates douces).

3. LES SPÉCIALITÉS LOCALES

A Tokyo, les spécialités locales au comptoir ou sur de minuscules tables nous ont particulièrement marqué et c’est surement ce que nous avons préféré tester car les japonais cuisinent devant vous les fameux ramen, ces soupes de nouilles riches et délicieuses arrosées d’un bouillon mizo. Les ruelles des grandes villes regorgent de comptoirs aux devantures en bois et portes coulissantes. On y mange rapidement mais délicieusement bien. Certains affichent à l’entrée des distributeurs : on paye le plat désiré (attention il n’y a parfois pas de photo), on récupère un ticket que l’on tend au cuistot, et l’on avale en 15 minutes, une soupe ou un plat chaud pour moins de 500 yen/p. Certaines chaînes sont thématiques : chez Yoshinoya (enseigne orange et blanche), Sukiya ou Matsuya, ce sont les gyûdon (riz au boeuf et oignons) et des donburi (bols de riz garnis), du curry-rice chez Coco Ichibanya, des tendon (riz et tempura) chez Tenya. Marugame et Hanamaru, eux, sont spécialisés dans les nouilles udon. Comptez entre 400 à 600¥/p pour un platLe soir, dans les rues animées des grandes villes, vous trouverez de la street food un peu partout sur les stands de rue vous servant souvent fritures et Yakitori (brochettes de poulet grillé)

4. LES SOUS SOLS DES GRANDS MAGASINS ET BUREAUX

En traversant par hasard certains bâtiments et bureaux, nous sommes tombés sur des sous sols où sont regroupés plusieurs petits restaurants qui proposent de vous servir des plats économiques soit à table soit de prendre à emporter (ce qui est moins cher). Des étalages sont prévus à cet effet avec les prix indiqués. Petite astuce, tous les plats préparés le jour même sont bradés en fin de journée! L’inconvénient est qu’il n’y a souvent pas beaucoup de place pour s’asseoir car à l’heure de pause, les sous sols sont vite envahis par les japonais affamés. Prenez à emporter pour faire quelques économies et mangez dans un parc. Les sous sols des grands magasins Depachika sont consacrés à la nourriture, c’est juste parfait pour gouter à la cuisine japonaise. Tentez l’aventure chez Mitsukoshi à Nihombashi, Tobu à Shinjuku et Hikarie à Shibuya.

5. LES NOODLES

Les noodles ou nouilles instantanées sont un moyen sûr et rapide de se remplir la panse. Elles ont l’avantage d’être très bon marché, en moyenne dans les 300¥. On en trouve dans tous les konbini, avec un large choix de goûts et de tailles. Vous pourrez même faire chauffer votre repas directement dans le magasin en versant directement l’eau chaud fournie dans les bouilloires électriques.

 

6. 100 YEN SHOP

Le 100 Yen shop est un magasin où quasiment tout est vendu à 100¥ sur place (plus taxes) comme des bentos mais aussi d’autres produits du quotidien (produits de toilette, en-cas et les bibelots).

crédit photo GaijinPot

 

Pour ceux qui souhaitent se faire plaisir lors de leur voyage au Japon, pensez à gouter la viande de Kobe, une des meilleures viandes de bœuf du monde. Il faut généralement compter une bonne cinquantaine d’euros le plat. Comptez dans les 2000 ¥/p pour un repas normal (entrée, plat et dessert). Au delà de ce prix, vous commencez à vous faire plaisir sans vous priver. Dans les 5000 ¥/p vous  expérimentez des produits de qualité et vous profitez. N’oubliez pas manger comme un japonais vous fera faire des économies! Nous vous invitons à lire également nos articles sur nos quartiers coups de coeur à Tokyo, Kyoto le Japon traditionnel, ma transformation en geisha ainsi que notre escapade à Miyajima et Hiroshima.

 

signature

Partagez l'article

Laissez moi un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Comments
  • Pierre Salviac
    mai 12, 2019

    Votre site est le plus attractif que j’ai parcouru. Bravo et respect
    Pierre Salviac

    • Mademoiselle Voyage
      mai 14, 2019

      Je suis honorée de vous avoir sur le blog! Merci Pierre 🙂
      Au plaisir de se croiser quelque part dans ce monde