Soyez les premiers à recevoir les bons plans, les nouveautés du blog et davantage.

Que faire 5 Jours à Tokyo ? nos conseils et coups de cœur par quartiers

Mais que faire à Tokyo ? À l’idée d’aborder votre séjour au Japon, vous vous poserez certainement la question du temps à consacrer par ville et notamment à celle de Tokyo. Voici donc itinéraire sur 5 jours plein, quartier par quartier avec les distances parcourues par jour, à pied, pour vous donner une idée du temps à consacrer.

 

C’est parti pour la découverte du centre de cette grande métropole, une des plus grandes du monde avec 13 millions d’habitants, et la plus dense au monde ( 8843 habitants au km2). Pour vous guider un peu plus, notez que nous avons choisi de nous loger dans le quartier d’Asakusa, au nord-est de la ville. Quartier très authentique, peu touristique et pratique pour sa proximité avec les quartiers d’Akihabara, de Ueno, de Ryogoku et du Palais impérial. Enfin, n’oubliez pas de télécharger l’application “maps.me” et la carte de la région de Tokyo pour se repérer au mieux, sans connexion, dans les rues de la ville.

 

JOUR 1 : UENO – YANAKA ET AKIHABARA (15 km à pied)

Premier jour et pour se mettre en jambe, nous avons décidé de prendre nos marques et de ne pas partir à l’autre bout de Tokyo. Commençons par Ueno, le poumon vert de Tokyo

Ce quartier est intéressant pour 2 choses:

1/ Pour la rue “Ameya Yokocho

Vous y trouverez des commerces authentiques avec des poissonniers, des vendeurs de condiments, de graines, d’algues, de thés, de nombreuses échoppes pour manger ainsi que quelques Game Center qui vous rappelleront que nous ne sommes pas très loin de Akihabara.

2/ Pour son parc dans lequel se trouve plusieurs temples

Le parc en lui même n’est pas le plus joli que nous ayons traversé, mais ici les japonais viennent chercher de l’ombre et du calme en s’éloignant de la frénésie de Tokyo. A tous les amateurs d’histoire et d’art, sachez que le parc abrite plusieurs musées dont l’incontournable musée national de Tokyo, le plus ancien et le plus grand du Japon. En vous promenant à Ueno, faites une halte dans les temples notamment dans celui de “Kan’ei-ji” et du temple “Benten“, idéal pour se poser et en profiter pour faire une pause pique-nique face au lac recouvert de lotus. De là, nous vous recommandons de vous rendre à pied (environ 30 minutes) en direction de Yanaka pour aller découvrir la rue de “Yanaka Ginza” appelée aussi la rue des chats. Un joli coup de coeur pour sentir l’atmosphère japonaise et découvrir ce quartier resté authentique où vous ne trouverez que peu de constructions verticales. En passant, arrêtez-vous dans le cimetière de Yanaka-Reien, un lieu bien différent de chez nous. Les tombes sont joliment décorées de fines planches de bois, ce qui apporte un esprit zen et reposant sur ce lieu de recueil. La rue Yanaka Ginza est très paisible, vous y trouverez des commerces pour rapporter quelques souvenirs: céramiques, thé, éventails, divers bibelots que l’on entasse chez soi ainsi que des petits restaurants typiques avec leurs entrées “nippones” faites avec des petits rideaux en partie haute sur lesquels sont inscrites en écritures japonaises le nom de l’établissement et cachant partiellement une porte coulissante en bois, me rappelant des scènes vues dans les dessins animés qui ont bercé mon enfance. J’ai failli me ruiner dans les assiettes et tasses en céramique mais je me suis retenue! Enfin, pour finir cette journée, petit tour par Akihabara. C’est LE quartier des jeux vidéos et de l’univers mangas avec la fameuse rue “Chuo Dori“. A la tombée de la nuit, les lumières de ce quartier vous raviront et vous donneront un aperçu du Tokyo moderne. Un esprit de Time Square flotte ici! Les plus grandes marques comme l’enseigne “Sega” ont pignon sur rue alors prenez-vous au jeu et essayez-vous au Taiko, à Mario-kart ou encore à différents jeux d’arcades. C’est impressionnant et amusant de voir la ferveur de certains jeunes japonais, absolument à fond sur leurs jeux (certains y restent toute la journée). Ce quartier est très révélateur de Tokyo et de son fonctionnement “vertical”. Les restaurants, boutiques, ” Maid bar”, “Neko bar” et autres curiosités ne sont pas forcément visibles au rez de chaussée. Levez la tête, et prêtez attention aux panneaux en bas des bâtiments expliquant ce que l’on peut trouver à l’ étage. C’est d’ailleurs ici que nous avons tester le Maid bar. Découvrez notre article sur les curiosités du Japon.

 

JOUR 2 :  LES JARDINS DU PALAIS IMPÉRIAL ET MARUNOUCHI (13,5 km à pied)

En ce mois d’août pour notre deuxième jour, la chaleur humide est écrasante, le beau temps est de la partie et le mercure approche les 34 degrés. C’est pourquoi nous avons choisi de nous mettre “au frais” en nous rendant dans le centre de Tokyo, dans le parc du palais impérial. Notre première impression est le contraste saisissant entre la très authentique enceinte du château et la modernité du quartier de Marunouchi, qui la borde. Le palais en lui même n’est pas visitable, mais son jardin botanique oui (entrée gratuite). S’y trouve une partie “japonaise” caractérisée par ses pins taillés comme des acacias dans la savane africaine, ses plans d’eaux jonchés de petites cascades, et surtout par un calme apaisant. Les japonais ont certainement trouvé la recette de la “zenitude” dans leur beaux jardins. Vous pourrez également voir à l’intérieur les ruines de l’ancien château d’Edo (ancien nom de la ville de Tokyo), mais on vous le dit de suite, elles n’ont rien d’exceptionnelles. Vous pourrez ensuite faire un petit tour en direction de la gare de Tokyo en passant par Marunouchi. Ce quartier a des allures de New-York ou encore de la City à Londres avec ses grandes avenues et ce contraste entre la brique rouge de la vielle gare et les grands buildings.

 

JOUR 3 : RYOGOKU & ASAKUSA (13,5 km)

On vous le dit de suite, gros coup de cœur pour le quartier. Il reste de loin le plus authentique de Tokyo et se caractérise par le fait de ne pas être vertical, dans l’axe continuité de Yanaka. Nous commençons notre journée par le musée d’Edo à Ryogoku (Entrée à 600¥). À ne pas manquer, car il est très bien fait et surtout, il permet de mieux comprendre l’histoire du Japon de l’époque Edo (à partir de 1590) d’où sont issues la plupart des coutumes encore présentes de nos jours. Ce musée est très visuel avec des maquettes de villages, des costumes, des reconstituions de maisons en bois, des objets de la vie de l’époque, mais également une partie consacrée au Japon du 20ème siècle. Notez que juste à côté, si vous y êtes aux bonnes dates, vous trouverez à 5 minutes à pied, un musée sur les sumos que nous n’avons pas pu faire malheureusement. De là, vous pourrez marcher le long de la rivière Sumida pour rejoindre le cœur de Asakusa et traverser le beau jardin japonais, le former yasuda garden. En vous approchant, vous aurez un beau point de vue sur la Skytree qui est la plus haute tour de télécommunication du monde. Elle marque également le renouveau de ce quartier. Après une bonne matinée de marche, nous avons pris 1 heure pour tester un Neko café (bar à chats, plus d’infos sur ces curieux concepts) avant d’arpenter la rue “Nakamise-Dori“.

Cette rue commerçante est un peu touristique, il faut bien le dire, n’en reste pas moins très attrayante car nombreux et nombreuses tokyoïtes y déambulent en Yukata, ce kimono traditionnel tenu par un gros noeud dans le dos, pour rejoindre le magnifique temple de Senso-ji. Et ce qu’il y a de très sympa, c’est que les Japonaises et les Japonais adorent prendre la pose. Demandez leur gentiment, vous obtiendrez de très belles photos souvenirs avec des japonaises souriantes, en costumes traditionnels.

JOUR 4 : SHIBUYA, HARAJUKU & COMIKET (6 km)

Dernier jour de visite de Tokyo et direction Shibuya, l’un des quartiers les plus emblématiques de la ville. Il est très connu pour son passage piéton réputé pour être le plus grand du monde, le plus fréquenté et bondé par une foule impressionnante sans que personne ne se bouscule! On y vient également pour toucher la célèbre statue en forme de de chien, immanquable à la sortie de la gare, qui raconte la belle histoire de cet homme japonais qui y passait tous les jours avec son chien Hachiko. Quand l’homme mourût, le chien continua de revenir tous les jours dans ce quartier pour retrouver son maître. L’histoire a d’ailleurs donné naissance à un film appelé “Hatchi“. Shibuya est très touristique mais incontournable et nous y sommes d’ailleurs retournés de nuit pour une autre vision. Le soir, Shibuya c’est le royaume des écrans géants, un deuxième Times Square. Le quartier est idéal pour le shopping avec des grandes enseignes présentes dont certaines de luxe et c’est ici que vous pourrez tester le super bar à sushi et le Karaoké (nos adresses juste ici). Petit conseil: pour voir la vue du passage piéton, nous vous conseillons soit de monter dans l’une des boutiques des buildings l’entourant soit de boire tout simplement un café au Starbuck.

De là, nous sommes partis découvrir l’univers Cosplay (contraction des mots Costumes & Play) très présents au Japon et principalement autour du quartier de Harajuku où les jeunes fans ont leurs habitudes le dimanche. Ils se rassemblent, vêtus de costumes délirants qui s’inspirent des personnages de dessins animés, de manga ou de musiciens punk, autour de “Gorin Bridge”, ce pont situé à 150 mètres au nord de la station JR de Harajuku,. Ce quartier hybride est à la fois extravagant, traditionnel et avant gardiste. C’est le quartier de la mode où s’expriment des créateurs dans leurs excès. C’est ce que j’attendais du Japon! On y trouve des boutiques excentriques, des barbes à papa aux couleurs des Licorne, des accessoires très très girly et uniques en leur genre.

Nous n’y étions malheureusement pas un dimanche, mais nous avons une astuce pour ceux d’ entre vous qui s’y rendraient en août. Direction le sud de Tokyo, et son parc exposition. S’y déroule un grand salon Cosplay de 3 jours sur l’univers des mangas, le “Comiket“. Les jeunes fans de cet univers viennent ici pour acheter des costumes, des livres, et différents objets autour des mangas. Mais surtout, nombres d’entre eux viennent déguisés et pour certains, se prennent aux jeux des photos. Un super moment de découverte que nous vous recommandons même si vous n’êtes pas intéressés par cet univers. L’extravagance des costumes et les détails de ceux-ci sont tous simplement fous. De plus, le trajet pour aller au parc des expositions vous fera passer par la nouvelle ligne de métro aérienne en passant à travers la baie de Tokyo. Vous aurez ainsi un très beau panorama de la ville et de ces nouveaux quartiers.

Par manque de temps, nous n’avons pas pu visiter dans le quartier d’Harajuku, le sanctuaire et le jardin de Meiji Jingu dans le parc Yoyogi mais ce n’est que partie remise car je sais que nous retournerons à Tokyo!

 

JOUR 5 : FUJI Q HIGHLAND

Fuji Q Island est un parc d’attractions à sensations fortes! Au programmes des sensations fortes voire très fortes avec des montagnes russes de l’extrême, qui battent plusieurs records du monde!

  • Fujiyama a une hauteur de 79 mètres et atteint 130km/h
  • Dodonpa est haut de 52 mètres et c’est l’un des grands-huits avec la plus grande accélération du monde!
  • Takabisha quant à lui bat le record du plus grand angle de chute (121°) et atteint 100 km/h

C’est simple nous les avons fait tous les 3 et de stress, mes jambes ont tapées entre elles à plusieurs reprises! Ce parc est l’occasion de s’amuser face au Mont Fuji. Vous aurez peut être de la chance de le voir si ce jour la, le ciel est bleu!

Informations pratiques:

Le package train + bus depuis le centre de Tokyo (Shinjuku) prend environ 2h et coûte 7 800¥ /p et 4950¥/enfant , plus d’informations sur leur site.

Renseignez-vous bien sur les conditions météo avant d’y aller car le parc peut être fermé s’il y a trop de vent par exemple. Sachez également que les files d’attente sont très longues (nous avons parfois attendu 3h pour une seule attraction donc allez y dès l’ouverture pour profiter de votre journée). Sur place, il est possible de se restaurer en salé et en sucré, les prix sont corrects.

 

 

INFOS pratiques |Tokyo

 

OÙ FAIRE DU SHOPPING A TOKYO

  • Pour les passionnés d’électronique, de maquillage, gadgets en tous genres Yodobashi Akiba dans le quartier de Akihabara (Japon, 〒101-0028 Tokyo, Chiyoda, Kanda Hanaokacho, 1−1) est une célèbre enseigne d’électronique au Japon. Ce mall ouvert jusqu’à 22h propose sur plusieurs étages pas moins d’un million de produits référencés, non vous ne rêvez pas! Le 6ème étage ne propose que des figurines de mangas et des jeux vidéos, incontournable!
  • Uniqlo, le h&m japonais vous offre de belles affaires
  • Si vous voulez ramener des vêtements farfelus, le quartier d’Harajuku fera votre affaire
  • Asakusa et Yanaka Ginza restent les endroits pour acheter des souvenirs

 

OÙ MANGER A TOKYO

Que ce soit à Kyoto ou Tokyo, il y a une multitude d’endroits pour manger! De nombreux comptoirs s’offrent à vous pour déguster de délicieux ramen. A l’entrée de chaque comptoir se trouve une sorte de caisse automatique où vous choisissez votre repas, puis vous payez. Le personnel vous demandera le ticket et vous fera asseoir au comptoir. Vous pouvez aussi manger dans la rue, des brochettes grillées, des beignets. Nous vous invitons à lire notre article sur les 6 astuces pour manger par cher au Japon.

Pour déguster des sushis pas chers et bons, il faut tester la chaîne Uobei Sushi (2 Chome-29-11 Dogenzaka, Shibuya, Tokyo 150-0043) située dans le quartier de Shibuya, un concept absolument génial, surréaliste et pratique. Assis côte à côte au comptoir, vous commandez vos sushis, en anglais sur un écran tactile, façon tablette et vous êtes servis à la vitesse de l’éclair, en moins de 5 minutes. Votre assiette arrive face à vous, sur un plateau, glissé sur un rail. Devant vous, il y tout le nécessaire pour déguster vos sushis: sauce, baguettes, gingembre, et même un robinet d’eau chaude pour boire votre thé matcha. On a adoré! Les sushis sont en très grande majorité facturé 100¥ l’assiette de deux et vous pouvez être calé pour une dizaine d’euros par personne, parole d’une grosse mangeuse de sushis. Attention il y a souvent la queue et de l’attente mais il faut y aller au moins une fois! Même si vous voyez une longue file,  n’ayez pas peur, c’est assez rapide!

 

QUE FAIRE LE SOIR DANS LES RUES DE TOKYO

  • En fin de journée, n’hésitez pas à vous relaxer dans les nombreux Onsen de la ville. Ce sont des sources d’eaux chaudes où vous vous relaxez nus dans des bains thermiques. Certains sont mixtes et d’autres ont des zones bien distinctes pour les hommes et les femmes. C’est une expérience purement japonaise que nous avons testé lors de notre passage en famille dans la province de Yamaguchi. Attention, les tatouages sont interdits, il vous faudra les recouvrir pour les cacher entièrement.
  • Si vous souhaitez être dépaysés, perdez-vous dans les ruelles de Piss Alley ou Memory Lane dans le quartier de Shinjuku, vous pourrez manger quelques repas traditionnels.
  • Flâner dans les rues de Shibuya et dans le quartier d’Akihabara.
  • Se prendre pour Mario Cart en montant dans une mini voiture et en roulant assez vite dans les rues de Tokyo.
  • Tester le Karaoké japonais (lire l’article à ce sujet)

 

 

 

 

 

Ville gigantesque, extrêmement moderne, décalée en certains points mais ayant su garder son authenticité dans de nombreux quartiers, Tokyo reste une des villes du monde qui nous aura le plus marqué. Dire que nous y avons pris une claque serait en revanche exagéré mais les différences culturelles nous auront fascinés. Nous avons aimé leur côté pudique, respectueux, mais aussi leur politesse, leur croyance, leur sympathie, leur bienveillance et en même temps leur extravagance, leur style et leur folie. C’est de cette manière la que nous pourrions résumer à nos yeux ce qu’est la culture japonaise. Alors nous n’avons plus qu’à vous souhaitez d’y partir prochainement. Nous vous invitons également à lire nos articles sur Kyoto, Hiroshima, Miyajima, nos conseils pour manger pas cher au Japon et toutes les autres curiosités testées dans cet incroyable pays.

 

signature

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

No Comments Yet.