Inde du Sud | Guide pratique pour organiser votre voyage

Inde du Sud | Guide pratique pour organiser votre voyage

 

 

Avant de partir dans le Kerala, je vous invite à consulter notre guide pratique pour vous aider à organiser votre voyage.

 

 

J’ai listé pour vous une petite liste de ce qui me semble indispensable pour bien préparer votre voyage en Inde du Sud, dans le Kerala: climat, hébergements, transports, nourriture, sécurité, location d’une voiture, et quelques indications qui vous aideront à planifier votre séjour.

 

Je vous invite à lire tous nos autres articles sur le Rajasthan pour bien préparer votre voyage:

 

Vols

 Les deux principales compagnies sont Air India et Jet Airways. Il existe par ailleurs un certain nombre de low cost opérant sur différentes lignes. Pas de vol direct depuis Paris, mais plusieurs compagnies desservent l’aéroport de Cochin (Kochi) comme Oman Air avec vols via Mascate depuis Paris.

Depuis New Delhi, comptez 4h de vol avec Air India en faisant une escale à Mumbai.

Nous avons pris à plusieurs reprises des vols intérieurs car le pays est très grand. Plusieurs compagnies se partagent le marché comme Go Air, Indigo, SpiceJet et Vistara. Attention aux mauvaises surprises. En effet, l’une de ces compagnies nous a annulé un vol de prévu et nous n’avions pas reçu de notification!

Décalage horaire

  • + 3h30 en horaire été
  • + 4h30 en horaire hiver
  • La monnaie locale est la Roupie indienne (INR)

Attention aux commissions que vous paierez à votre banque pour chaque retrait. Pensez à retirer par grosse somme.

On trouve des bureaux de change un peu partout (cafés, cybercafés, hôtels). Votre chauffeur peut vous aider à en trouver dans les différentes villes.

 

  • Cartes bancaires

Elles sont acceptées un peu partout dans les commerces, les restaurants haut de gamme et les hôtels des catégories moyenne et supérieure. Les cartes Visa et MasterCard sont les plus fréquemment acceptées. Vous pouvez retirer des liquidités dans des distributeurs automatiques (DAB) ou dans les hôtels. Vérifiez avant de partir les frais bancaires avec votre banque.

 

  • Langue

En Inde, ils parlent L’Hindi, la plus commune mais aussi et surtout l’anglais pratiqué dans tout le pays.

 

Pour votre voyage en Inde, il est recommandé de faire le vaccin contre l’hépatite A, la typhoïde et d’être à jour sur les vaccins universels. Vérifiez auprès de l’institut Pasteur avant de partir si les conditions n’ont pas changées.

Il est faut également prendre vos précautions alimentaires comme ne boire aucune eau non contrôlée sauf si elle est consommée via Lifestraw, manger le plus souvent cuit, refuser les glaçons…

Il n’y a pas de paludisme. Les risques de piqûres sont souvent au moment du lever du soleil et au coucher de soleil et démultiplié pendant la mousson car il fait plus humide. Pour éviter un maximum le risque de se faire piquer, je vous conseille de ne porter que des vêtements amples, recouvrant le maximum de surface corporelle, d’utiliser des crèmes, pommades ou sprays répulsifs anti moustiques, de manger épicé, de ne porter que des couleurs claires…

 

  • Formalités d’entrée sur le territoire

Ce sont les mêmes formalités pour toutes les régions de l’Inde et les ressortissants français. Les formalités se font en ligne, en français donc je vous recommande ce site avec lequel je travaille.   Cliquer sur ce lien pour commencer les démarches.

Passeport valide pendant au minimum 6 mois après le retour prévu, et disposant de 3 pages vierges (dont 2 face à face).

 

  • Visa

Avant de partir, il est impératif de contacter les ambassades et les consulats pour s’assurer que les modalités d’entrée sur le territoire n’ont pas changé.

Pour le visa, plus besoin d’aller à l’ambassade pour un séjour de quelques jours, il y a le E-visa, valable 60 jours à partir de votre jour d’arrivée en Inde. Comptez environ 60 USD/p. La procédure se fait en ligne. Une fois le paiement fait en ligne, vous recevez la confirmation sous 72h par email. Imprimez votre autorisation pour la présenter aux officiers de l’immigration le jour de votre arrivée.

 Cliquer sur ce lien pour commencer les démarches.

 

On trouve souvent des prises compatibles, on n’a pas eu besoin d’adaptateur pour ce voyage (on a toujours avec nous un adaptateur universel avec nous au cas où).

Pour Internet, les hôtels disposent souvent de la wifi et la connexion était plutôt bonne. Vous pouvez également acheter un peu partout, une carte SIM avec de la data internet. Mais attention, il me semble qu’il faut que vous ayez une adresse fixe en Inde donc ça peut être un peu compliqué.

 

  • HÔTELLERIE CLASSIQUE

En Inde, vous trouverez une variété d’hébergements dits classiques, une hôtellerie qui peut se réserver sur des sites comme booking. J’ai eu par contre des bonnes et des mauvaises expériences avec l’hôtellerie classique: des réservations dans des hôtels qui n’existaient plus ou des hôtels vraiment très sales. Dans chaque grande ville en Inde, vous trouverez également des hôtels des grandes chaines internationales comme Marriott, Sheraton…

  • BOUTIQUE HÔTELS

C’est un concept assez nouveau en Inde au vu des hébergements déjà existants. Les boutiques hôtels proposent une expérience différente car ils sont souvent situés dans des quartiers plus branchés des villes, ils sont plus intimistes avec quelques chambres et ressemblent davantage à de petits havres de paix. La décoration est soignée et recherchée, le style travaillé et contemporain.

 

  • CHEZ L’HABITANT

Dormir chez l’habitant est une expérience unique en Inde, que ce soit dans le Rajasthan ou dans le Kerala. Nous l’avons fait à plusieurs reprises pendant notre tour du monde, au Cambodge notamment. Comme de partout dans le monde, il faut avoir les bons contacts pour dormir dans une famille qui a le sens de l’accueil et de la propreté (draps, sanitaires, douches…) Les familles Indiennes transforment souvent leur maison pour vous accueillir correctement. C’est un moment privilégié pour découvrir les campagnes indiennes et les coutumes locales, passer du temps avec des femmes et des enfants mais aussi apprendre à cuisiner. C’est une source économique importante pour ces familles qui vous accueillent avec grand plaisir. On en garde de supers souvenirs dans tous nos voyages dont celui en Inde.

 

  • ECO- LODGE

Ce type d’hébergement de développe de plus en plus et se trouvent souvent près de parcs nationaux ou proche de la nature. On en trouve de catégorie standard et de type luxe. Le prix se justifie par des critères comme l’exclusivité, la situation, le confort du lieu, la nourriture proposé souvent issue de l’agriculture biologique. Dormir dans un écolodge signifie également prendre conscience et faire attention à des ressources comme l’eau, l’électricité, l’environnement…

 

 

  • Voiture avec chauffeur

Pour découvrir le Kerala, je vous recommande de partir sur un chauffeur et une voiture car c’est ce qu’il y a de plus simple et efficace. C’est en louant une voiture que vous serez le plus libre pour visiter cette région, même si cela revient plus cher que de prendre le bus ou le train. La location d’un véhicule se fait presque toujours avec chauffeur, vous comprendrez vite pourquoi en constatant l’état des routes et, surtout, l’anarchie du trafic local avec les bus, les vaches, les rickshaws….

  • Le train

Un voyage pourrait se faire en prenant le train mais l’idée ne nous a même traversé l’esprit car nous cherchions la facilité et voulions nous arrêter où bon nous semblait. L’Inde possède un très grand réseau ferroviaire, l’un des plus étendus du monde. C’est un moyen de transport bon marché et efficace mais souvent très bondé. Ils sont plus adaptés aux longs voyages dont une partie se fait de nuit. Comptez environ 7000 gares disséminées dans tout le pays.
C’est assez facile de réserver son billet de train, vous rentrez le nom des villes de départ et d’arrivée, et il vous sort la liste de tous les trains avec les heures de départ et d’arrivée apparaît. Pour connaître les horaires des trains, rendez-vous sur ce site

  • Le bus

Le réseau est très développé en Inde du Sud. Les bus constituent le moyen de locomotion le moins cher, ils sont rapides, fréquents et généralement moins bondé que le train.
Vous trouverez 2 sortes de bus : les bus d’État (government buses) et les bus privés (souvent plus chers). Si votre budget le permet, préférez les bus privés, car ils sont plus fiables, confortables et surtout plus rapides.

  • Rickshaw

Les rickshaw sont à la fois des engins motorisés, les autos-rickshaws et des engins non motorisés, les vélos-rickshaws. C’est sympa à prendre lorsque vous êtes en ville, et que vous souhaitez vous déplacer d’un point A à un point B. Attention aux chauffeurs de rickshaws qui peuvent toucher une commission de la part des boutiques ou des hôtels.

Pour éviter les arnaques, demandez toujours à un Indien le prix approximatif de la course, négocier la course avant de monder et vérifiez qu’ils mettent bien le compteur.

 

Découvrir l’Inde du Sud, c’est aussi explorer sa cuisine savoureuse et généreuse, l’une des plus parfumées du monde. Ils sont souvent végétariens (la viande restant un produit cher) et leur cuisine est à base de riz, de poissons, de légumes en sauce épicée, de dosa  (sorte de crêpe croustillante aux pommes de terre accompagné souvent de chutney). Si vous aimez les plats épicés et la coco, vous serez servis dans le Kerala. Nous avons adoré la diversité des plats proposés: Mattar paneer, Parrippun, Cabbage thoran, Sambar, Beef Goulash, mutton coconut fry, Vellari Moru curry, Avial, Palada payasam…

La particularité du Tamil Nadu est que dans un restaurant, vous êtes servis dans des feuilles de bananier ou dans des plateaux métalliques compartimentés, remplis de riz, de dal (lentilles), curry de légumes, rotis, chutney, yaourt. Pourquoi la feuille de bananier ? car elle n’est pas chère et surtout se jette donc pas de vaisselle. (ils sont malins et font attention à l’environnement ! N’oubliez pas qu’en Inde, on mange avec la main droite car la gauche est réservée pour les toilettes.

N’hésitez pas à tremper vos doigts car toutes les saveurs ressortent dans votre bouche!

Avec son régime politique communiste, le Kerala est un des états les plus stable du pays et celui où les citoyens sont aussi les plus impliqués. Niveau religion, les communautés Hindous, Musulmanes et Chrétiennes vivent dans la tolérance et il n’y a que très peu de faits divers sur ce sujet dans l’actualité. Concernant la sécurité intérieure, le Kerala est considéré comme l’état où l’ordre public est le mieux assuré.

Nous nous sommes jamais sentis en insécurité pendant tout le voyage. Vous ne ressentez pas de regards pesants sur vous dans la foule comme j’ai pu le ressentir au Rajasthan, vous avez beaucoup moins de sollicitations pour vous proposer des services ou vous demander de l’argent, il y a aussi très peu d’arnaques. C’est vraiment appréciable et c’est aussi ce qui contribue à une certaine douceur de vivre quand on y est.

Le Kerala est un état très tranquille du Sud de l’Inde où les gens y sont très gentils et bienveillants.

Prenez dans votre valise des vêtements amples et légers mais aussi une petite laine pour les hauteurs dans les montagnes, un coupe vent, des chaussures confortables pour marcher, un chapeau, un maillot de bain pour vous baigner sur les plages ou pour votre cure ayurvédique, une étole pour les lieux saints afin de vous couvrir les épaules. Ne prenez pas des vêtements trop courts ( mini shorts, débardeurs fin, tee shirt court…) et trop moulants.

Du kerala, vous devez ramener et faire le plein d’épices car c’est la région et elles sont succulentes. Vous pouvez aussi acheter des noix de cajou, des feuilles thé du côté de Munnar.

Vous trouverez en vente également, des produits artisanaux uniques et à un prix très abordable. Ils sont souvent fabriqués à partir de fibres et coquilles de noix de coco, bois, d’argile et de canne à sucre,. Vous pouvez aussi craquer pour des masques de Kathakali, des objets en bronze, des peintures, des saris plus sobres et moins colorés que le Rajasthan,

  • De mi novembre à mars environ. (Nous y étions en mars et le temps était parfait). C’est aussi la haute saison donc les prix sont plus élevés et les hôtels se remplissent plus rapidement.
  • Éviter absolument la période de la mousson de juin à septembre.

De manière générale, l’Inde reste une destination accessible même si le Kerala est un peu plus coûteux que le Rajasthan en raison des nombreuses taxes appliquées (environ 30% sur l’hébergement). Le plus souvent, vous prendrez une voiture avec chauffeur anglophone mais il est parfois possible d’avoir un chauffeur francophone. C’est un peu plus cher car plus rare mais il faut s’y prendre à l’avance pour le réserver, ils sont très demandés!

 

Notez qu’en tant que créatrice de voyages sur mesure agrée, je vous propose de vous accompagner dans la création de votre séjour sur mesure en Inde et de vous faire un itinéraire personnalisé et adapté à vos envies. Pour cela, veuillez m’envoyez un email à : contact@mademoiselle-voyage.fr

Avant de partir, n’oubliez pas de lire tous nos autres articles sur le Kerala pour bien préparer votre voyage:

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.