Le Belize | Un véritable petit paradis sur Terre

Le Belize | Un véritable petit paradis sur Terre

 

Envie de dépaysement, d’une destination aux allures jamaïcaines, d’une nature sauvage et des fonds marins exceptionnels, direction le Belize, peu connu des voyageurs Européens.

 

 

| PRÉSENTATION DU BELIZE

Le Belize, bordé par la mer des Caraïbes, est un petit pays sur la côte est de l’Amérique centrale entre le Mexique et le Guatemala qui s’étend sur environ 22 900 km². Il vit principalement du tourisme et partage avec le Honduras, la deuxième plus grande barrière de Corail au monde, 250 kilomètres de côte après celle d’Australie. Il s’ouvre sur la mer des Caraïbes à l’est et sur une jungle dense à l’ouest.

Du Nord au sud, ce sont une multitude d’atolls, composés de milliers d’îles le plus souvent inhabitées, qui sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. Les atolls sont un type d’île corallienne basse des océans tropicaux, entourées de mangrove et qui renferment une vie marine très riche.

Le Belize, c’est aussi une immense jungle tropicale qui, comme le Petén au Guatemala, recèle de nombreux sites mayas, parfois difficilement accessibles. La cité de Caracol, célèbre pour sa pyramide tronquée, ou les sites archéologiques de Lamanai et Altun Ha, tous deux proches de l’ancienne capitale.

Je vous invite à consulter notre guide pratique du Belize pour bien préparer votre voyage.

Ce pays est un véritable paradis sur Terre qui plaira aux amoureux de nature. Vous trouverez à la fois des forêts sauvages, des jungles, des montagnes et des plages à perdre de vue, offrant un paysage unique au monde. Vous y trouverez, de plus, de nombreuses réserves terrestres et marines abritant de très nombreuses espèces, telles que des dauphins, des lamantins, des requins, des perroquets, des singes hurleurs ou encore des jaguars. Le Bélize est réputé pour abriter de nombreuses espèces exceptionnelles dans différents lieux comme la Rio Bravo Conservation and Management Area, dans laquelle vous rencontrerez des martin-pêcheurs nains ainsi que des urubus à tête rouge. Le village Red Bank propose de partir à la rencontre du ara rouge entre janvier et mars et entre novembre et mai pour découvrir les autres espèces. Mais venir au Belize sans visiter au moins une île, c’est un peu un sacrilège et vous le regretterez !

Cette destination plongée et snorkeling attire cependant de nombreux plongeurs venus s’engouffrer dans le Blue Hole ou encore faire du snorkeling dans les réserves protégées. Ici règne une ambiance jamaïcaine sur l’île, vous marcherez pieds nus toute la journée sur l’avenue principale et si le cœur vous en dit vous partirez à la journée découvrir la célèbre Isla Bonita.

Au Belize, on se retrouve donc en terre anglo-saxonne, un îlot de langue anglaise perdu dans un océan latino-américain hispanophone. Vous pourrez vous croire en Afrique, en raison d’une importante population noire appelée les Garifunas, descendant des esclaves, importés de la Jamaïque et de Saint-Vincent. Les garifunas seraient les seuls noirs du continent américain qui n’aient jamais connu l’esclavage. A Belize City, le cocktail est surprenant: un drôle de mélange de traditions British et de coutumes caraïbes. C’est le dépaysement assuré !

En raison des prix élevés sur les îles, nous sommes restés qu’une dizaine de jours au Belize.  Mais pour ceux qui ont les moyens et le temps, voici quelques sites incontournables à voir dans le pays:

 

 

| CAYE CALKER ET SA PHILOSOPHIE DE L’ILE

Nous sommes arrivés à Belize City en empruntant le fameux Bus scolaire américain jaune, en provenance de Chetumal, ville frontalière avec le Mexique et incontournable pour sa lagune aux 7 couleurs. Belize City, réputée comme ville dangereuse, est une étape incontournable pour emprunter le water taxi qui vous mènera en seulement 45 minutes de traversée à Caye Caulker.  Vous voici arrivés dans le lagon incroyable de la mer des Caraïbes !

Cake Caulker est un minuscule îlot d’à peine 2 kilomètres de long et 500 mètres de large. La traversée de la ville se fait en moins de 15 minutes de marche. Il n’y a pas grand chose sur cette île mais qu’est ce que nous l’avons adoré ! Pas de voitures (à part quelques voiturettes de golf pour les gros flemmards), les rues sont en sable et on se balade pieds nus dans ce village aux faux airs de village de vacances. Les locaux sont supers cool et décontractés. En me voyant avec mon sac à dos, chargée comme une mule, cherchant dans tous les sens une auberge pour dormir, ils me criaient en anglais, une bière à la main et assis dans leur transat : GO SLOW MI AMOR, LIFE IS GOOD, TAKE YOUR TIME ! (Ralentis ma chérie, la vie est géniale, prends ton temps ! à prononcer avec un accent hyper coooooool détente )

D’ailleurs à l’entrée du village, on peut voir un panneau avec la devise de l’île : « go slow » traduction ralentis ! C’est ici que nous allions souffler mais aussi prendre le temps de nous reposer sous ces cocotiers, nous baigner dans ces eaux cristallines et contempler cette faune marine. On ne s’est pas lassé pas une seule seconde de son ambiance : une vie au ralenti, des habitants adorables, des cocktails à gogo, des barbecues de langoustes le soir sur la plage, quelques pauses baignades, de jolies petits maisons colorées et plusieurs centres de plongée/snorkeling qui vous proposent leurs services. On se croyait en Jamaïque! J’adorais aussi observer la vie des insulaires qui revennaient au port, chargés de conques, ces gros coquillages à déguster en soupe ou en ceviche!

C’est le spot parfait pour se reposer même s’il faut l’avouer, l’endroit est très touristique et très prisé par les Canadiens et Américains. Le nord de l’île est d’ailleurs colonisé par des bars de plage où l’alcool coule à flot du matin au soir.

Pour les amateurs de couchers de soleil, c’est sur la côte ouest de l’île qu’il faut se rendre!

Les activités ne manquent pas à Caye Caulker : pêche, voile, planche à voile, kayaks mais attention, les sorties sont souvent organisées sous la forme de tours donc payantes.

Ma seule déception, serait que les plages du Belize sont quasi inexistantes ou alors très très petites. En général, on bronze sur les nombreux pontons de l’île installés un peu partout et on s’assoit sur les petits bouts de banc de sable blanc que l’on trouve par ci par la.

 

 

| PLONGÉE ET SNORKELING AU BELIZE

 

  • La plongée au Belize

On vient principalement au Belize pour explorer Le Blue Hole, le site de plongée le plus célèbre et mythique de l’île découvert par le commandant Cousteau dans les années 1970. Ce sont des grottes calcaires qui se sont effondrées à l’ère glaciaire. Aujourd’hui, c’est un large trou de 300 mètres de diamètre et de plus de 120 mètres de profondeur réputé pour ses stalactites et stalagmites qui peuvent atteindre 8 mètres. Ce « trou bleu » comme on l’appelle, est splendide et plus spectaculaire vue du ciel que par bateau mais une fois sous l’eau, vous êtes enivrez par les profondeurs !

Vous devez au moins avoir le PADI (niveau 1) pour réaliser votre rêve. Je venais de passer le premier niveau au Mexique, je débutais en plongée mais déterminée et curieuse, j’ai voulu me lancer dans cette sortie, bien encadrée!

La plongée dure une journée et se décompose en 3 plongées : le « Blue Hole », « l’Aquarium naturel », un immense tombant où se trouve, là aussi, de belles éponges barriques, c’est également un site très poissonneux et très coloré, on rencontre fréquemment des requins de récifs, des tortues des poissons perroquets, des mérous. Enfin la journée se termine par le troisième spot de plongée « Half moon island »

Le départ se fait tôt le matin, à 6h. J’étais un peu angoissée car je ne savais pas ce qui m’attendait. Après 2h30 de tape cul sur un speed boat, nous arrivions sur la zone. Vu du ciel, le Blue Hole ressemble a un cercle bleu marine entouré d’eaux turquoises. Vu d’en bas, le temps est gris, les eaux étaient noires et la mer agitée, une météo plutôt capricieuse pour le mois de janvier ! Cela me faisait d »un coup moins vibrer. Un frisson m’a envahit tout le corps mais rien de grave, j’allais plonger à 40 mètres de profondeur !

Les sensations sont garanties et nous avons eu la chance de voir un requin taureau qui rodait dans les parages ! La plongée en elle même est très brève: descente de 8 minutes jusqu’à 40 mètres, on reste 5 minutes à 40 mètres,  le temps de slalomer entre les énormes bloc de roches, puis ascension de 8 minutes environ et palier de 5 minutes à 5 mètres. Soit au total moins de 30 minutes. Remontés à la surface et après un moment de repos et une pause ananas, nous repartions pour deux plongées supplémentaires, cette fois-ci sur la barrière Mésoaméricaine. Les coraux sont en bonne santé, mais le spectacle vient de la très dynamique vie aquatique. Une journée coûteuse mais inoubliable, comptez environ 200$US/p pour les 3 plongées indiquées.

 

ACTIVITÉS COUP DE 🖤 

  • Pensez à réserver en avance le blue hole pour la plongée car les places partent vite.

➡️  Vérifier les disponibilités du blue hole et réserver

  • Activités Coup de coeur et à sensation

Profitez de magnifiques vues aériennes sur le Grand Trou Bleu du Belize lors d’un vol privé en hélicoptère.

➡️  Vérifier les disponibilités en hélicoptère et réserver

  • Découvrez le meilleur de San Pedro, d’Ambergris Caye et de la barrière de corail du Belize , comme peu l’ont vu. Pendant environ 25 minutes, vous profiterez d’une vue plongeante sur North Ambergris Caye, San Pedro, la barrière de corail de Belize, Hol Chan & Shark Ray Alley

➡️  Vérifier les disponibilités  et réserver

 

 

 

  • Le snorkeling au départ de Caye Caulker

Un voilier débordant d’énergie, qui vous fait découvrir en snorkeling (palme, masque et tuba) les merveilles de la faune sous marine de Hol Chan Marine Reserve et Shark alley. C’est ici que notre adorable guide nous a demandé de sauter du ponton pour nager au beau milieu du banc de requins nourrices ! Il est tout de même drôle notre guide, nous l’avons donc d’abord laissé sauter en premier ! Nous nous sommes sentis plus rassurés quand nous l’avons vu nager au milieu de ces ailerons rugueux ! Que de souvenirs : des raies immenses qui s’approchaient de nous, des coraux gigantesques et des bancs de poissons multicolores qui nous entouraient, des tortues de mer que nous suivions avec notre gopro. Ne manquez pas cette sortie en mer qui vous en mettra plein les yeux !

Depuis Caye Caulker, réserver cette excursion à l’avance.

➡️  Vérifier les disponibilités et réserver

 

Au départ d’Ambergris Caye, vous pouvez réserver à l’avance cette sortie en snorkeling.

➡️  Vérifier les disponibilités et réserver

 

 

  • Les lamantins du Bélize

Pour observer les lamantins du Belize, il vous suffit de vous rendre au Swallow Caye Wildlife Sanctuary. Vous avez des sorties organisées et vendues sur place. A bord d’un voilier et d’un tour organisé, vous pourrez partir la journée à la rencontre des lamantins si les conditions météorologiques sont réunies. Encadrés par des guides locaux, vous serez une quinzaine de personnes environ à bord du bateau pour passer une journée exceptionnelle sur un fond de musique reggae. Vous ferez plusieurs arrêts pour voir ces animaux très curieux mais vous pourrez également être face à face à des raies, des poissons multicolores, notamment de superbes murènes vertes, mais aussi des requins nourrices. Le déjeuner est souvent inclus et comprend un ceviche de caracol ou de homard, une spécialité locale à ne pas manquer.

 

 

| OÙ DORMIR ET MANGER AU BELIZE

 

Même si l’île est petite, il y a tout de même du choix pour les hôtels. Voici quelques endroits que je vous recommande:

La nourriture sur l’île est chère du coup si vous voulez vous faire plaisir, rendez vous chez Joe, personnage emblématique, décédée il y a 3 ans, mais qui vous grillait au barbecue des queues de langoustes, un délice! La soupe de pied de vache peut aussi constituer une expérience culinaire intéressante! Perso, je ne l’ai pas testé mais on en trouve souvent dans les restos populaires. Sinon, les cartes des restos vous proposent cuisine mexicaine (burritos, fajitas, ceviche, etc.) et américaine (les incontournables burgers). Sans compter tous les restos chinois et indiens, qui s’implantent un peu partout.

Si vous venez au Bélize entre juin et février, c’est la saison du homard ! Bien moins cher qu’en Europe ou en Amérique du Nord, vous pourrez en faire de véritables festins et à toutes les sauces : en ceviche, en tacos, au barbecue, bouillis, en burger, grillé, à la sauce Thaï, en fajitas et avec des pâtes.

  • Pour manger des grillades dans un cadre très convivial, faites aussi un tour chez Wish Willy, une jolie case créole, ambiance reggae et service à la bonne franquette (environ 20$B par personne).
  • Si vous cherchez bien dans l’île, partez dans une rue parallèle à l’avenue principale à la rencontre d’une salvadorienne qui vous prépare son plat national, les célèbres « pupusas » (galette de farine de mais fourrée au fromage, haricots noirs frits ou viande de porc, chicharron) à un prix dérisoire. A déguster sur sa table en bois dehors ou dans sa petite maison! J’espère qu’elle est encore la !

Le nord de l’île est colonisé par des bars de plage où l’alcool coule à flot du matin au soir. Vous aurez vraiment le choix pour boire une bière ou savourer leurs cocktails. On avait apprécié l’ambiance du Lazy Lizard au bout de l’île.

 

 

| PRIX DES ACTIVITÉS A CAYE CAUKER

Vous trouverez facilement une agence en vous baladant sur l’île, elles proposent quasiment toutes les mêmes prestations dans leur petit bungalow. Prenez le temps de comparer et de négocier les prix.

 

  • Bateau Taxi de Bélize City à Caye Caulker : minimum 25 $ bélizéen l’aller retour par personne. C’est plus cher si vous prenez l’aller et le retour à part.
  • Location de Kayak : environ 15 $ bélizéen pour deux kayaks pour une sortie de quelques heures
  • Tour d’une journée en bateau / snorkeling : environ 140 $ bélizéen par personne
  • Location de voiturette de golf pour se déplacer à Caye Caulker. Vérifier les disponibilités et réserver.
  • Plongée au Blue Hole: 200$US/p.
  • Passer une certification au Belize coûte assez cher. Il faut compter environ 700/800$US par personne. Si vous avez un peu de temps devant et que vous voulez plonger dans les Caraïbes, le  Sea Horse Dive Shop de Placencia, pourra vous convenir. La certification niveau 1 du PADI coûte environ 450$. Ce petit club à l’allure familiale est réputé pour sa bonne ambiance avec une équipe fort sympathique.

 

 

| AMBERGRIS CAYE: LA ISLA BONITA

Caye Caulker est beaucoup plus relax et plus cool qu’Ambergris Caye sa voisine. Pour vous y rendre, il suffit de réserver un water taxi depuis Caye Cauljer et en quelques minutes, vous y êtes. Ambergris Caye, la plus grande île du littoral du Belize qui s’étire sur 40 km au nord de Caye Caulker,  est connue comme étant la Isla Bonita, la chanson chantée par Madonna. San Pedro est la ville la plus importante et dynamique de l’île, mais aussi la plus grande et la plus américaine que Caye Caulker. Elle est davantage animée et offre plus de magasins, de choix d’activités, des petites supérettes et de nombreux restaurants. Sur la plage de San Pedro, il y a un bar où il est possible de siroter son verre depuis une bouée dans la mer : le Palapa Bar & Grill

Malgré quelques constructions, la partie nord de l’île reste encore assez sauvage. Ce village de pêcheurs ressemble à ses cousins des Caraïbes, avec ses maisons en bois peintes et ses rues couvertes de sable. Les plages sont superbes et les hôtels disposent d’équipements pour les sports nautiques et la plongée sous marine.

Si vous recherchez une jolie plage gratuite, nous vous conseillons Secret Beach sur Ambergris Caye. Pour vous y rendre, vous devez louer une des fameuses voiture de golf que vous croiserez partout. Il est d’ailleurs nécessaire d’avoir son permis de conduire. La plage est vraiment très belle, vous pouvez même manger les pieds dans l’eau grâce aux tables de pique-nique dans la mer ! Profitez-en pour acheter sur un stand, les fameux ceviche de homard et dégustez le dans l’eau. On nous avait également conseillé de manger au Truck Shop et de prendre un verre au Aji Tapa Bar devant le coucher de soleil.

 

 

| HOPKINS, PLACENCIA ET PUNTA GORDA

Du côté Dangriga et ses environs, découvrez le fief des Garinagu et Gales Point, un bout du monde qui abrite une communauté créole.Ne manquez pas Tobacco Caye avec Glover’s Reef, un des plus beaux atolls du Belize et Cockscomb Basin Sanctuary, la première réserve naturelle au monde consacrée principalement aux jaguars.

Pour vous rendre à Hopkins, seuls deux bus par jour circulent pour arriver dans ce petit village qui  n’a rien de touristique comme les Cayes. On est loin des restaurants et des complexes hôteliers des îles mais l’ambiance est plus authentique avec de vraies rencontres locales. Profitez-en pour faire un cours de cuisine garifuna local. C’est une toute autre ambiance qui vous attend avec tout de même, la plage d’Hopkins, qui serait l’une des plus belles plages du Belize avec ses eaux turquoises et le bassin de Cockscomb, une réserve naturelle de 350 km² nichée dans la partie sud du centre du pays. Non loin de ce village de pêcheurs, vous pourrez naviguer sur la rivière Monkey et repérez des singes hurleurs, des toucans, des lamantins, des iguanes géants, des crocodiles et d’autres espèces qui appellent cette rivière leur maison.

Placencia est pourvue d’un très beau littoral et Placencia village respire encore la tranquillité avec ses cases caribéennes en bois aux couleurs pastel. Les plus belles plages du Belize se trouvent certainement ici. Prenez un bateau pour aller explorer les cayes au large car l’endroit est réputé pour la plongée et le snorkeling. De nombreuses agences proposent des excursions partout dans la village mais encore une fois, les tours coûtent chers (environ 60/80$US la journée).

Un peu plus loins départ de Punta Gorda, visitez le site maya de Nim Li Punit, puis Blue Creek Cave, une excursion qui promet un magnifique paysage d’une rivière turquoise sinuant dans la jungle et les Sapodilla Caves, sûrement les îles les plus sauvages et les plus belles du Belize.

 

 

 

Avant de partir, je vous invite à consulter notre guide pratique du Belize pour bien préparer votre voyage. Notez qu’en tant que créatrice de voyages sur mesure agrée, je vous propose de vous accompagner dans la création de votre voyage sur mesure au Belize et de vous faire un itinéraire personnalisé et adapté à vos envies. Pour cela, veuillez m’envoyez un email à : contact@mademoiselle-voyage.fr

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.