Que faire à Séville en 4 jours | Nos coups de coeur et bonnes adresses

Que faire à Séville en 4 jours | Nos coups de coeur et bonnes adresses

 

A la découverte de Séville en 4 jours. Je vous propose un itinéraire détaillé pour découvrir cette une ville bourrée de charme dans une véritable ambiance espagnole.  Découvrez nos coups de cœur, nos bonnes adresses et mes conseils pour ce premier voyage en famille.

 

 

Pour ce premier voyage avec notre bébé Gabriel (âgé de 4 mois et demi), nous avons décidé de découvrir à trois, l’Andalousie et ses villages blancs pendant 10 jours.
On a débuté ce voyage par ce qui a été pour nous, l’une des plus belles villes européennes. Capitale de l’Andalousie, Séville a plus d’un atout pour séduire les voyageurs: c’est une ville à la fois moderne où arabes, chrétiens, juifs et gitans ont très vite cohabité mais aussi une ville riche en histoire avec ses somptueux monuments. Un melting-pot qui se ressent dans son architecture, dans sa cuisine mais également dans la musique avec notamment le flamenco, véritable emblème de la ville et de la région.

Comme dans toutes villes, ce que nous aimons par dessus tout, c’est flâner dans les quartiers pittoresques mas aussi nous laisser porter en déambulant les rues pour y trouver un magasin d’artisanat, un café ou encore un restaurant. A Séville, nous avons découvert plusieurs quartiers plus ou moins touristiques où vous pourrez sentir la vie à la Sévillanne.

 

QUE FAIRE A SÉVILLE  EN 4 JOURS

_____________________________

Il y a une multitudes de lieux à visiter à Séville et si comme nous, vous ne savez pas trop par où commencer, vous pourrez opter par une approche guidée pour vous présenter la ville.  Une visite de 3h à travers les rues de Séville: de la Puerta Jerez à La plaza de España en passant par l’Alcazar, la cathédrale et la Giralda, les arènes et les bords du Guadalquivir. Une très bonne option pour avoir les clefs de compréhension de la ville pour ceux qui ne sont pas friands de visites guidées de monuments. Certains guides sont francophones comme Ghislaine, notre jeune et dynamique guide Marocaine qui n’a pas manqué d’enrichir la visite de multiples anecdotes intéressantes et de bonnes adresses. C’est la première fois que je testais ce genre de visite gratuite et je vous le conseille. Attention, visite gratuite signifie qu’à la fin de cette visite guidée, vous devrez tout de même laisser un pourboire en fonction de votre degré de satisfaction.

 

➡️ Vérifiez ici les disponibilités de cette visite guidée et réserver à l’avance

| LE QUARTIER DE SANTA CRUZ

 

Les monuments les plus emblématiques de Séville se situent dans le quartier de Santa Cruz à savoir la Cathédrale, la Giralda, la Plaza de Cabildo, les Archives des Indes et le Palais de l’Alcazar. Si vous n’avez que peu de temps devant vous et que vous souhaitez découvrir de manière proche, les principales attractions touristiques de Séville, c’est un quartier que je vous recommande pour sa localisation et son charme. En effet, vous serez plus tranquilles en fin de journée, début de soirée et tôt le matin pour photographier les monuments en évitant le flux touristique.

 

  • LA CATHÉDRALE ET LA GIRALDA

Cette cathédrale est bien évidement l’emblème religieux de la ville et l’une des églises les plus impressionnantes du monde chrétien avec ses 40 chapelles (20 publics et 20 privés). De dimensions hors norme, il s’agit d’une des plus grandes cathédrales d’Europe et la troisième plus grande du monde. Elle mesure tout de même 132 mètres de long et 83 mètres de large. Sa construction a demandé 100 années de travaux! Son clocher nommé la Giralda qui culmine à 104 mètres de haut, est représentatif de l’histoire de la ville puisqu’il s’agit de l’ancien minaret de la grande mosquée de l’époque Almohade qui a été réhabilitée par les chrétiens au moment de la reconquête.  La Giralda qui a conservé ses ornements « arabes », est maintenant le symbole de la ville de Séville.

La cathédrale est remplie de pièces d’orfèvreries, de peintures, de sculptures et vous y trouverez l’atypique mausolée de Christophe Colomb porté par les représentants des 4 royaumes d’Espagne car c’est de Séville que parti Christophe Colomb lorsqu’il découvrit les Amériques.

La ville se réveille assez tard, souvent en fin de matinée. A partir de 10h/10h30, les rues deviennent plus animées. On vous conseille de venir tôt le matin devant la cathédrale, avant l’agitation de la foule et la venue des groupes. Vous pourrez être plus tranquille pour l’admirer et la photographier sous différents angles avec ou sans les calèches. Pensez à vous positionner dans les rues adjacentes pour capturer différentes vues sur La Giralda.

Pour déjeuner, rendez-vous au restaurant bar « la Catedral », C. Mateos Gago, 5.

Infos pratiques  | Cathédrale de Séville

Entrée 10€ / adulte 5€ / étudiant et personnes de plus de 65 ans5€ / audioguideHoraires10h45 – 17h du lundi au samedi 14h30-18h le dimanche

 

Si vous voulez éviter les longues files d’attente, vous pouvez sélectionner des visites seules, guidées ou combinées que je vous propose, pour tout simplement gagner du temps, en apprendre davantage sur l’histoire et ou connaître les anecdotes des monuments de Séville. Pour plus de bons plans, cliquez sur l’une des activités ci-dessous.

 

 

 

Pour la pause repas, vous pouvez vous arrêter déjeuner à « Casa Morales » Calle Garcia de Vinuesa 11, un bar à tapas à la décoration originale avec ses cuves d’antan apparentes. Pour prendre un café dans un cadre historique, il faut se rendre à l’intérieur  de la « Cerveceria Giralda », Calle Mateos Gago. En effet, en enlevant le placo pendant les travaux, les ouvriers sont tombés sur d’anciens bâtiments arabes et ont décidé de restaurer les murs. Le lieu est donc très beau et mérite un détour.

Le rooftop « Pura Vida Terrazza », Calle Segovias est un endroit parfait pour un apéro en fin de journée car il n’ouvre qu’à partir de 15h.

D’autres adresses m’ont été recommandées comme le « Mama Bistro » C. Mateos Gago, un restaurant qui propose une cuisine andalouse traditionnelle dans un cadre plutôt joli, mais aussi le restaurant « La Cueva », Calle Rodrigo Caro 18.

 

  • PLAZA DEL CABILDO

Non loin de la Giralda et les Archives des Indes, se trouve cette jolie « Plaza del Calbido », une petite place pittoresque avec une fontaine, bordée de bâtiments aux arcades ornées de peintures artistiques. Vous la traverserez furtivement mais elle est très jolie à voir lorsque le soleil est un peu haut donc à partir de 11h.

 

  • LES ARCHIVES DES INDES

Situé entre l’Alcazar et la cathédrale, c’est l’emblème économique de la ville.  C’est ici qu’on été conservé les différents documents relatifs à la conquête des Amériques, des centaines de cartes et des milliers de registres. Si ce n’est pas le plus beau des bâtiments de la ville, il vaut tout de même un coup d’œil rapide d’autant que le visiter ne prend pas beaucoup de temps et que l’entrée est gratuite.

 

 

  • LE PALAIS DE L’ALCAZAR

 

Emblème politique de la ville, l’Alcazar (traduit par Château ou forteresse en français) appartient à la famille royale d’Espagne qui y réside toujours lorsqu’ils sont en déplacement à Séville. C’est un incontournable lorsque l’on vient à Séville, vous ne pouvez pas passer à côté! Ce bâtiment de 4 hectares ut fortement influencé par l’époque musulmanes des Almohades. Ne manquez pas le patio des demoiselles, la chambres des ambassadeurs, l’art de la mosaïque présent dans beaucoup de pièces et de flâner dans les magnifiques jardins du palais.

Ce lieu est très photogénique, du coup, pour profiter sereinement, éviter la foule et les longues attentes, je vous conseille d’y aller soit à l’ouverture soit en fin de journée. Les lumières de fin de journées sont assez belles pour photographier l’Alcazar, notamment les 4 hectares de jardins, le labyrinthe végétal et le grand patio. Il vous faudra être très patient et prêt pour le photographier sans avoir trop de monde.

En fin de matinée ou de journée, prenez un petit café à « l’hôtel Alfonso », Calle San Fernando 23, l’un des hôtels les plus prestigieux d’Espagne situé non loin du Palais de l’Alcazar.

Selon les périodes de l’année, le Palais de l’Alcazar est pris d’assaut. Le nombre d’entrées est limité à 700 personnes par jour. Il faut donc impérativement réserver ses tickets en ligne pour vous assurer d’y rentrer. Si vous ne faites pas de visite guidée, prévoyez facilement 2h de visite.

Infos pratiques  | Palais de l’Alcazar

Entrée 13,5€ / adulte 20,5€/ adultes avec audio guide (l’audio guide n’est pas très ludique) 6€/ étudiants et personnes de plus de 65 ans

Gratuit le lundi mais sur réservation depuis le site de l’Alcazar: d’avril à septembre de 18h à 19h , d’octobre à mars de 16h à 17h

HorairesOctobre à Mars – 9h30 à 17hAvril à Septembre – 9h30 à 19h

Si vous voulez éviter les longues files d’attente, vous pouvez sélectionner directement des visites seules, guidées ou combinées que je vous propose, pour découvrir le Palais de l’Alcazar mais aussi Séville. Pour plus de bons plans, cliquez sur l’une des activités ci-dessous.

 

 

  • LE QUARTIER JUIF

 

Le quartier de Santa Cruz est l’ancien quartier juif de la ville.  Situé juste derrière l’Alcazar et la cathédrale, c’est un quartier certes touristique aux niveaux de la rue principale, mais un quartier assez calme à l’abri du soleil qui ne manque pas de charme. Perdez-vous dans ses ruelles pavées perpendiculaires et vous tomberez sur de belles petites places ornées de fontaines et bordées par du jasmin et des orangers comme la Plaza Venerables, Plaza Doña Elvira, Plaza de la Allianza et Plaza del Triunfo. Des lieux idéaux au frais, pour prendre un café ou un apéro. Arrêtez-vous également dans les « Jardins de Murillo », gratuits et situés à côté du Paseo de Catalina de Ribera pour y voir et humer les espèces végétales présentes telles que les Magnolias, orangers, ficus et jasmin de nuit.

Parlons justement des orangers de Séville, car c’est une spécificité de la ville qui possède un nombre incalculable d’orangers (40 000 oranges amers) dégageant une odeur extrêmement agréable au printemps lorsqu’ils sont en fleurs. C’est très photogénique en fin d’année lorsque les oranges arrivent à maturité dans les arbres. Vous pourrez déjeuner paisiblement à « l’hosteria Del Laurel » Plaza de los Venerables 5, une petite taverne servant des plats typiques andalous, des assiettes de charcuteries et de fromages, des poissons ou bien des paellas en ayant la patience d’attendre 1h à 2h pour cela. (c’est certainement le prix de la qualité).  Pour une table plus raffiné, vous trouverez le restaurant « Corral del Agua » avec son petit patio verdoyant et une cuisine andalouse plus travaillée.

C’est également ici que j’ai déniché un fabricant de céramique chez Cerámicas Sevilla, C/Gloria 5. J’y ai trouvé des dessous de plats absolument beaux et raffinés. Une jolie idée de cadeau à ramener à vos proches. Vous avez également non loin, le magasin Cerámica Nazaret, C/Feria N°15.

Enfin, vous pourrez découvrir ici l’une des rues les plus singulières de Séville à savoir, la « ruelle de l’eau » (Callejón del Agua) longue de 140 mètres qui commence sur la place d’Alfaro et débouche sur la rue Vida.  Autrefois appelée « mur de l’eau » (Muro el Agua),  car il s’agissait d’un chemin de ronde, c’est-à-dire, d’une rue qui passe collée à la muraille de la ville.

Enfin, il y a un endroit que j’aurai aimé testé mais avec Gabriel notre bébé de 5 mois, mais il fallait impérativement réserver et cela nous semblait très compliqué car les enfants ne sont pas autorisés. Si vous souhaitez un endroit pour vous détendre dans un endroit sublime et enchanteur, rendez-vous dans les anciens bains de la ville « Aire Ancien Baths de Sevilla ».  Le nombre de personnes est limité à 10 personnes dans les thermes à chaque horaire ce qui fait que vous pouvez profiter tranquillement des divers bains répartis sur plusieurs étages et du hammam. Le lieu possède également un rooftop pour prendre un verre au bord de la piscine à débordement avec vue sur les toits de la cathédrale de Séville. Cet endroit est très convoité donc il faut impérativement réserver un créneau à l’avance !

 

 

| LE QUARTIER DE FERIA ET ALAMEDA DE HERCULES

Le quartier de Feria se situe plus au nord de la vieille ville. C’est un quartier qui nous a semblé être en plein changement, comme le nouveau quartier tendance de la ville mais c’est surtout un quartier fréquenté par les Sévillans. Vous y trouverez des bodegas à quasi tous les coins de rue, des friperies, des magasins de céramiques mais aussi un super marché « el Mercado de Abastos » ainsi que le Palacio de Las Dueñas.

Le quartier d’Alameda de Hércules est devenu le paradis de l’alternatif à Séville qui attire une foule de jeunes branchés et bohèmes mais aussi d’artistes. Les bars et restaurants design cohabitent avec les petits troquets et les bars à tapas de quartier. Vous pourrez y faire vos emplettes pour rapporter des spécialités andalouses ou bien y déjeuner.

La longue place « Alameda de Hercules » vaut le détour avec ses nombreux cafés et restaurants ainsi que le marché animé de Feria et la Basilique de La Macarena, un temple catholique situé au numéro 1 de la rue Bécquer, dans le quartier de La Macarena plus au nord.  Dans le quartier de San Lorenzo non loin, nous avons adoré la petite et charmante Plaza de San Lorenzo plein de vie et à côté des rues Spinola, Martinez Montanez et Eslava.C’est également dans ce quartier que nous avons posé nos valises dans un appartement hôtel très sympa, le Feria Pool & Luxury. Des chambres spacieuses avec une super literie, équipées d’une cuisine (très pratique quand on voyage avec des enfants). L’hôtel possède également un roof top très agréable avec une petite piscine permettant d’accéder à un peu de fraîcheur en saison chaude. L’emplacement est idéal car il est dans un quartier vivant à proximité des points d’intérêts du centre historique. Vous serez néanmoins toujours obligés de marcher car les ruelles pavés étroites de la vieille ville ne permettent pas d’être desservies par le réseau de transport en commun. En moyenne, nous marchions 10km par jour et sans problème avec notre poussette yoyo.

 

Côté restaurant, vous pourrez également vous arrêter au bar à tapas « Duo Tapas » au 10 Calle Calatrava qui propose des tapas revisités dans un cadre moderne. Il y a également le restaurant « Eslava » et « le Lumbreras » qui propose lui une cuisine fusion Japonaise/Andalouse. Pour un petit goûter, ne manquer pas d’aller au café « Mo Ma » avec une belle sélection de pâtisseries maison absolument délicieuses et une belle carte de cafés.

 

Duo tapas

 

  • PALACIO DE LAS DUEÑAS

Ce palais est ouvert au public depuis seulement 2016. C’est un très bel exemple de l’architecture Sevillanne qui appartient encore au duc d’Albe qui l’occupe à l’étage. Vous y découvrirez un palais à l’architecture influencé par la période renaissance avec une collection de mobilier classé bien d’intérêt culturel.  Un superbe jardin orné de plantes importées en partie des Amériques et des écuries d’époques tout à fait étonnantes. Une visite enchantante dans un décor qui vous fera penser à l’Espagne de Zorro. Un immanquable selon nous. Non loin du Palacio de las Dueñas, se trouve « la jolie Plaza de los Terceros », où vous trouverez un large choix de bars et restaurants traditionnels, où se rendent les locaux.

 

➡️ Vérifiez ici les disponibilités du Palacio de las Dueñas et réserver à l’avance

 

Infos pratiques  | Palacio de las Dueñas

Entrée 10€ / adulte 6€ / étudiant HorairesTous les jours de 10h à 18h

 

 

| QUARTIER SUR AU SUD DE LA VIEILLE VILLE

 

  • LA PLAZA DE ESPAÑA

 

Crée à l’occasion de l’exposition ibéro-américaine de 1929, ce bâtiment imposant et cette place en demi-cercle est absolument majestueux et le plus connu de Séville. Le choix d’organiser cet événement à Séville et non à Madrid est certainement du au fait que Séville était le point de départ des expéditions parties pour l’Amérique et surtout la porte d’entrée des marchandises venues des colonies. Ce site de 170 mètres de diamètre, est bordé de bancs en céramique peinte représentant l’Espagne avec ses 4 royaumes et ses différentes provinces accueillant ses anciennes colonies.  On y retrouve les codes de l’architecture andalouse avec notamment la céramique qui est beaucoup utilisé. La place commence à se remplir à partir de 10h le matin par des voyageurs étrangers venus des 4 coins du monde mais les plus belles lumières sont surtout en fin de journée, principalement si vous venez en été. Un choix sera donc à faire entre la fréquentation et la lumière pour vos photos. Autour de cette place se trouve un canal décoré en faïence, et de 515 mètres de long, que l’on peut parcourir en barque, c’est assez touristique et n’a pas vraiment d’intérêt majeur à mon sens.

En vous rendant à la Plaza de España en matinée, vous pouvez avoir de la chance de tomber sur des spectacles de rue de Flamenco sous les arcades. Le lieu s’y prête vraiment bien alors prenez le temps d’écouter ces groupes locaux passionnés et habités par la musique !

Prenez le temps également de vous promenez dans le très beau jardin botanique, le « Parc Maria Luisa » faisant face à la Plaza de España et abritant une grande diversité d’espèces d’arbres notamment puis terminez par la « Manufacture royale des tabacs » devant l’Université.

 

 

| LE QUARTIER D’ALFAFA

C’est le dernier quartier de la ville dont nous vous parlerons. Un quartier très commerçant où se situe las « Setas de Sevilla ». Vous pourrez manger quelques tapas assez appréciés chez « Agustin & Company Bar » calle Alvarez Quintero à moins de 10 minutes à pied de Las Setas mais aussi le restaurant « Los Coloniales », calle Pl. Cristo de Burgos, 19,

 

  • Las Setas ou le Metropol parasol

Las Setas, qui signifie « champignon » en espagnol, est le bâtiment qui ancre Séville dans la modernité et l’avenir. Un bâtiment qui se veut être un lègue aux générations futures car construit essentiellement en bois. C’est un lieu de vie avec son marché au rez de chaussée, des restaurants tout autour, et sa dalle au 1er niveau qui est l’antre des riders Sévillans.  Las Setas est un lieu très controversé auprès des Sévillans car l’architecture moderne est complètement en décalage avec le centre historique. On l’aime ou on le déteste !

L’intérêt majeur de ce lieu est de monter sur son toit, le mirador, pour y observer la vague qu’il projette sur la ville.  Nous vous conseillons d’ailleurs de le visiter de nuit car le bâtiment se mue alors de toutes les couleurs par un spectacle de son et lumière donnant vie au bâtiment et offrant de magnifiques vues sur la ville. Il y avait autrefois un bar au niveau du mirador mais avec le COVID, en novembre 2021, il a disparu !

Sachez qu’en venant entre 17h30 et 18h30, le tarif est moins élevé. Cela vous permet d’attendre la tombée de la nuit en profitant du coucher du soleil sur les toits de Séville tout en attendant la féerie des éclairages de nuit. Bien évidemment, cela est uniquement possible en hiver car à Séville, la nuit tombe plutôt vers 18h alors qu’en plein été il faudra attendre environ 22h.

Pour les amateurs d’art, je vous propose une visite mêlant Art et Traditions pour découvrir las Setas mais aussi le développement artistique de la ville de mudéjar à nos jours, couvrant les styles Renaissance, baroque et régionaliste et contemporain

 

➡️ Vérifiez ici les disponibilités de la visite et réserver à l’avance

 

Infos pratiques  | Las Setas

Entrée au mirador 10€/personne en journée à partir de 9h30  et 15€/p pour l’immersion nocturne à partir de 18h

Bon plan: Si vous venez un peu avant 18h soit vers pour 17h30, vous paierez le tarif de 10€/p et vous aurez le coucher du soleil ainsi que l’expérience nocturne son et lumière !HorairesTous les jours de 9h30 à minuit

 

  • Le Flamenco

C’est également dans le quartier d’Alfalfa, que vous trouverez le musée du Flamenco ainsi que la petite et intime salle « Tablao flamenco la Cantaora, Calle Albareda 22 » où nous avons pu voir un véritable spectacle de Flamenco authentique.  Le show dure 1h et se compose d’un guitariste, d’une chanteuse, d’un danseur et d’une danseuse. Voir la passion dans les regards, l’intensité dans la danse est une expérience absolument époustouflante. On sent la culture andalouse qui transpire dans les veines de ses artistes. Tout simplement magnifique ! Je vous conseille d’être au premier rang pour sentir les vibrations de ce spectacle. On y a emmené notre Gabriel alors âgé de 5 mois. Je vous recommande de prendre avec vous un petit casque pour étouffer le bruit et protéger ses petites oreilles.

 

Infos pratiques  | Tablao flamenco la Cantaora20€/personne comprenant une boisson, placement libreHorairesUne représentation à 19h et une autre à 21h

 

 

Si vous voulez éviter les longues files d’attente, vous pouvez sélectionner directement des visites seules, guidées ou combinées que je vous propose, pour assister à un spectacle de flamenco ou vous essayer à un cours de Flamenco. Pour plus de bons plans, cliquez sur l’une des activités ci-dessous.

 

 

Nous avons repéré par ici quelques adresses sympas dans le quartier d’Alfafa. Vous pouvez débuter la journée en vous rendant à la « Confiteria La Campana » au C. Sierpes, 1, 3, 41004, pour manger un Tocino de cielo, un dessert typique andalou à base de sucre et d’œuf qui ressemble à un flanc sans lait. Je l’ai goûté mais pour moi c’est trop sucré donc un peu écœurant ! L’endroit reste très authentique avec une belle sélection de pâtisseries. Attention, ils n’en ont pas tous les jours et il faut vous y rendre assez tôt le matin car cette spécialité est très apprécié ! Continuez votre chemin par un petit café au comptoir du « bar El comercio » très fréquenté par les locaux, calle Lineros 7. On adoré son ambiance d’antan et café comptoir.

Nous vous conseillons également d’aller dîner au restaurant « El Pinton » Calle Alvarez Quitero 42, qui sert des tapas retravaillés comme la salade d’épinard avec sa boule de glace à la moutarde ou bien l’œuf en tempura, un vrai régal! Si vous en avez marre des tapas (et oui, c’est bon, mais au bout d’un moment on peut en avoir marre ☺️), vous pourrez goûter le restaurant gastronomique « Casa Robles ».

Si vous avez le temps, voici quelques bodegas qui m’ont été recommandées: la Bodega de la Alfafa, calle Alfafa 4, et la Bodega La Aurora, Calle Pérez Galdos 9 dont la spécialité est le Chorizo al infierno. Nous avons également testé Empanadas Malvón, C. San Jacinto, 5, les empanadas étaient délicieux et faciles à emporter.

 

| LE QUARTIER DE L’ARENAL

C’est dans ce quartier que se situent les arènes et les berges aménagées du fleuve Guadalquivir avec la fameuse Tour de l’or « La Torre del Oro ». Vous y trouverez également le « marché de l’Arenal » ainsi que la « Plaza Del Cabildo », une petite place en demi-cercle atypique qui vaut le coup d’œil.

 

  • CROISIÈRE SUR LE FLEUVE GUADALQUIVIR

 

Le Guadalquivir est le fleuve de Séville, le seul navigable d’Espagne. Il a accueilli des compétitions internationales du plus haut niveau mais il a aussi joué un rôle important à de nombreux moments de l’histoire de la ville: sièges, défenses et conquêtes se sont négociés sur ses eaux. Le Guadalquivir est visible en vous rendant vers le quartier de Triana donc face à la « Torre del Oro ».

Il vous sera possible de profiter de ce canal en journée faisant du canoë-kayak, du paddle ou une croisière par exemple. Je réserve ma séance de paddle en journée ici et je vérifie les disponibilités.

 

Bon plan: Découvrez des charmants qui bordent le fleuve Guadalquivir lors de ce circuit écologique à vélo à Séville. Au cours de la visite de 3 heures, suivez votre guide local sur les pistes cyclables, tout en profitant de la tranquillité de la rivière et des jardins, loin des foules de touristes typiques. Je réserve ma visite à vélo maintenant.

 

 

Si vous voulez gagner du temps, vous pouvez sélectionner directement des visites seules, guidées ou combinées que je vous propose, pour découvrir le fleuve Guadalquivir autrement. Pour plus de bons plans, cliquez sur l’une des activités ci-dessous.

 

 

  • LA TORRE DEL ORO

 

La tour de l’or « Torre del Oro » est une tour d’observation militaire, construite au XIII ème siècle qui permettait de contrôler l’accès à la ville.  Ce n’est pas le monument le plus impressionnant de Séville, mais elle est assez jolie à photographier, surtout en fin de journée et au coucher du soleil. Aujourd’hui, cette tour abrite un musée maritime (gratuit tous les lundis) et la vue depuis son sommet permet d’admirer la Cathédrale de Séville, le canal et le quartier de Triana. Comptez environ 3€ l’entrée par personne et gratuit le lundi.

 

 

  • LES ARÈNES DE SÉVILLE

En Andalousie, la tauromachie fait partie intégrante de la culture locale. Mais les critiques de cette pratique sont comme chez nous de plus en plus importantes et l’activité des arts taurins tend à se réduire peu à peu. La tauromachie est encore à la main de la famille royale qui subventionne encore largement ce secteur économique pour faire durer la tradition. N’étant pas pro corrida, nous ne vous inciterons pas à aller voir une corrida mais il est possible de visiter gratuitement les pourtours des arènes et si vous le souhaitez, l’intérieur des arènes.

Pour y déjeuner, on ne peut que vous conseiller d’aller déjeuner au restaurant «El baratillo  » ( C. Adriano, 20) situé juste en face des arènes. Rentrez à l’intérieur pour y voir les têtes de taureaux accrochées au mur. Ils servent tous types de tapas dont la spécialité de Séville, la queue de taureau. C’est ici qu’elle serait la meilleure de la ville et nous l’avons testé (enfin Antoine !). Une pièce de viande sur son os à la texture proche de la daube cuite dans une sauce au vin rouge. Apparemment un très bon plat traditionnel à goûter au moins une fois dans sa vie, si on est amateur de viande.

 

➡️ Je réserve mon billet coupe-file pour les arènes maintenant

 

Infos pratiques  | Arènes de Séville

Entrée 10€ / adulte 6€ / étudiant, adolescents et personnes de plus de 65 ans3,5€ / enfantsHorairesTous les jours de 9h30 à 19h30

Les spectacles de corridas sont d’avril à octobre

 

 

 

| LE QUARTIER DE TRIANA

Triana est un quartier situé sur la rive droite du Guadalquivir. C’est le quartier du flamenco où vous pourrez trouver beaucoup de spectacles. Je vous conseille la « Tablao Flamenco Pura Esencia » pour assister à un spectacle authentique. Les rues y sont très colorées par les façades des maisons ce qui donne un charme fou à ce quartier. La calle Betis le long des berges du fleuve en est un parfait exemple mais il ne faut pas hésiter à s’enfoncer quelques rues derrière. On y a trouvé un petit café très sympa sur une petite place à côté de l’Église Santa Ana, « le Bazar » et le « le Bar Bistec » pour une cuisine Sévillane traditionnelle.

L’autre intérêt de ce quartier est son marché, « el Mercado de Triana » l’un des plus anciens de la ville, situé au pied du pont de Triana et facilement reconnaissable avec ses devantures et dômes en céramiques. Vous pourrez y déguster au numéro 59, le fameux bocadillo (sandwich et au jambon ibérique) mais également du chorizo, des fromages, des chicharones en sirotant un vin rouge andalou ou une bonne bière. On a trouvé le meilleur endroit pour goûter à toutes ces spécialités, rendez vous sur le stand à côté de Pescaderia el Pipa. Les tables mange debout partent assez vite aux heures de pointe.

 

 

| VOYAGER AVEC UN BÉBÉ A SÉVILLE

Voici mon retour d’expérience après avoir passé 4 jours à Séville avec notre bébé alors âgé de 4 mois. Il est très facile de voyager à Séville avec un bébé. Pour le logement, nous avons privilégié un appartement hôtel,  le Feria Pool & Luxury dans le quartier d’Alameda et nous ne regrettons pas ce choix car on s’y est senti comme à la maison avec toutes les commodités nécessaires : petite cuisine aménagée, coin salon, grande salle de bain, grande chambre avec lit bébé sur demande.

Côté nourriture, nous voyagions pour 10 jours en roadtrip en Andalousie. J’allaitais uniquement le matin et Gabriel commençait à boire au biberon donc nous avions emporté avec nous, qu’une seule boite de lait maternel et cela nous a suffit pour la durée du séjour. Sur place, vous trouverez dans tous les supermarchés, le nécessaire bébé à savoir des couches, de l’eau adaptée pour nourrissons, du lait, des lingettes, etc.

Pour les visites, même si les ruelles sont pavées, la poussette n’a pas été gênante. Nous avons une poussette babyzen, la Yoyo, qui est vraiment pratique pour se faufiler partout, que ce soit dans un musée, un restaurant, un bar ou encore des transports en commun.

Il y a 2/ 3 choses que nous n’avons pas pu faire avec notre bébé: les anciens bains de Séville où l’accès est interdit aux enfants et quelques rooftops car les endroits étaient trop exigus et remplis de monde. Mis à part ça, nous nous sommes jamais privés de quoi que ce soit et Gabriel nous a suivi sans trop rien dire ! J’ai quand même culpabilisé de l’avoir emmené au spectacle de Flamenco. Même si la durée du show était assez courte (et c’était voulu), nous étions assis tout devant, face à la scène. J’avais sous estimé la puissance et la force des chants ainsi que toutes les vibrations liées à la danse. Un petit casque audio pour protéger ses oreilles aurait été le bienvenu mais bon, j’en n’avais pas sous la main et je n’y ai pas pensé ! Je vous rassure tout s’est très bien passé et Gabriel n’est pas devenu sourd !

 

Infos pratiques | Avant de partir

 

N’oubliez pas les assurances voyages !

Avant de partir, assurez-vous d’avoir souscrit à une assurance voyage pour éviter tous les désagréments qui pourraient vous arriver ! Si vous avez pour projet de voyager sur un court séjour, un voyage à longue durée ou même un Tour du monde, une assurance voyage vous permet de bénéficier de certaines garanties essentielles pour passer un séjour en toute sérénité: annulation, bagages, assistance, frais médicaux, hospitalisation, décès, rapatriement et toutes ces galères que vous pourriez éviter. Opter aussi pour l’assurance annulation en cas de Covid et fermetures des frontières. Plus d’infos dans notre article dédié pour vous aider à trouver la meilleur assurance et sur le site de Chapka, notre partenaire de voyage depuis notre Tour du Monde

 

 

| QUAND PARTIR A SÉVILLE

La ville de Séville compte 40 000 orangers donc le printemps reste une très belle période. La ville sent la fleur d’oranger donc rien que pour ces odeurs, je vous conseillerai d’y aller à partir d’avril mais aussi de septembre à novembre. Évitez absolument les mois de juillet et août en raison des offres chaleurs et des températures avoisinant les 40 degrés !

 

| ARRIVER A SÉVILLE

Pour vous rendre à Séville en avion depuis Paris, il y a un vol direct qui ne vous prendra que 2h30 environ. Si vous vous y prenez à l’avance, comptez une centaine d’euros l’aller retour depuis Paris. Trouvez votre vol au meilleur prix avec le comparateur de vol Skyscanner  et  le comparateur Ulysse

 

Pour ceux qui doivent prendre un préacheminement pour vous rendre à Paris, regarder sur Ouigo car vous pouvez trouver des touts petits prix. Trouvez des billets de train pour Paris à petits prix

 

Le TGV reste une bonne option rapide pour rejoindre Paris, avec des prix très attractifs si vous vous y prenez à l’avance.  Trouvez votre billet de train pour Paris au meilleur prix !

 

| LOCATION DE VOITURE

 

En arrivant à Séville, pensez à louer une voiture à l’aéroport ou dans le centre ville pour découvrir les villages blancs d’Andalousie. Trouvez ici votre location de voiture au meilleur prix avec skyscanner

 

| SE RENDRE A SÉVILLE DEPUIS L’AÉROPORT

 

Depuis l’aéroport de San Pablo qui se trouve à environ 10 kilomètres au nord-est de la ville, deux options s’offrent à vous pour vous rendre à Séville:

 

  • EN BUS  

Si vous devez rejoindre Séville en bus depuis l’aéroport, prenez la ligne EA ou le bus 1501 – 8 Tussam (à droite à la sortie de l’aérogare) mais attention, elle ne va pas jusqu’au centre historique et s’arrête à Plaza de Armas. Comptez 35 minutes de trajet et 4€/personne le trajet simple, 6€ le trajet aller retour. Cette option reste très abordable mais ne soyez pas trop chargés en bagages.

 

Cliquez ici pour connaître les horaires & tarifs du bus depuis l’aéroport

 

  • EN TAXI

Le taxi reste la solution la plus rapide et simple mais sans doute la plus coûteuse (sauf si vous partagez votre taxi à plusieurs personnes). Comptez environ 25€ pour un trajet de 15 à 20 minutes et entre 10€ et 20€ si vous prenez des VTC.

 

La station de taxi se trouve à droite, en sortant de l’aérogare et de nombreux taxis vous attendent. Attention, c’est à Séville et dès le premier jour, que nous avons oublié notre porté bébé dans le coffre. En effet, en plein cœur de Séville, les taxis sont souvent klaxonnés par les particuliers conduisant leur voiture et dans l’agitation, le chauffeur peut vous descendre les bagages précipitamment. Vérifiez bien que vous avez avec vous toutes vos affaires avant de quitter le taxi ! Pour plus de sécurité et en cas d’oubli, passez par une compagnie agrée où vous aurez un numéro de téléphone à contacter en cas de perte.

 

  • EN VOITURE

Pour ceux qui ont une voiture de location, si vous recherchez un parking proche de l’aéroport de départ ou non loin, je vous invite à jeter un oeil sur le site de Onepark

Cette plateforme permet aux voyageurs de comparer et réserver en ligne, leur place de parking et d’accéder à plus de 2000 parkings dans 9 pays d’Europe. C’est le leader du marché et vous pouvez faire jusqu’à – 60% d’économies. Pensez à vous y prendre à l’avance pour vérifier les disponibilités.

 

Je réserve maintenant mon prochain parking

 

| SE DÉPLACER A SÉVILLE

Le centre historique de Séville où se concentre les principaux intérêts historiques de la ville est constitué essentiellement de ruelles pavées et se fait très facilement à pied.  En revanche, les transports en commun n’y passent que très peu car peu accessible. La ville propose des pass transport de 1 jour ou 3 jours et nous avions fait le choix de prendre une carte de transport pour les 3 jours trop hâtivement que nous avons finalement peu utilisé.Si votre logement se situe dans le cœur historique, inutile de prendre un pass. Achetez uniquement des tickets unitaires car vous ferez l’essentiel de vos trajets à pied.

Nous avons  adoré déambuler dans tous les quartiers et les rues de Séville car on y a découvert une ambiance locale à l’espagnole, de jolies façades colorées, des cafés d’époque et une ville bourrée de charme. Et vous, quel quartier aimez-vous de cette ville ? Avez vous de bonnes adresses à nous conseiller pour une prochaine fois  ?

Avant de partir, je vous invite à lire notre article sur notre roadtrip dans les plus beaux villages blancs d’Andalousie pour un roadtrip incroyable en couple ou en famille.

4 Commentaires

  1. FAVIER DELPHINE
    / 9 h 00 min

    Quel merveilleux article 🙂 Je suis en pleine préparation d’un city-trip pour le mois de septembre et votre article est une mine d’or.
    Vos photos donnent toutes + envie les unes que les autres. Un grand merci pour le partage de vos bons plans et toutes ces infos.

    • Mademoiselle Voyage
      Auteur/autrice
      / 14 h 27 min

      Bonjour Delphine

      Merci infiniment pour votre retour, c’est très appréciable car je passe beaucoup de temps à écrire mes articles donc cela me fait vraiment plaisir.
      J’espère que toutes ces infos vous aideront pour votre séjour à Séville
      Bon voyage

  2. Jessica
    / 21 h 02 min

    Merci Marion pour toutes ces recommandations et infos pratiques. Ton article est très complet et m’a aidée à peaufiner mon séjour à Séville 😉 Et en regardant tes belles photos après coup, ça me replonge dans l’ambiance de la ville. J’ai quelques infos complémentaires concernant le bus depuis/pour l’aéroport si ça peut être utile à d’autres lecteurs 😉

    • Mademoiselle Voyage
      Auteur/autrice
      / 21 h 09 min

      Oh merci Jessica pour ce message et ce retour c’est adorable ! Je veux bien les infos concernant le bus oui avec grand plaisir, je le rajouterai à l’article. C’est très sympa.
      Bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.