Namibie | Le guide pratique pour organiser votre voyage

Namibie | Le guide pratique pour organiser votre voyage

 

La Namibie est un pays atypique où la nature vierge s’offre à vous. De grands espaces sauvages à perte de vue, de riches palettes de couleurs et de paysages diversifiées, des ethnies encore préservées et une faune exceptionnelle que vous pourrez observer au parc national d’Etosha.

 

 

La Namibie est un pays qui ne vous laisse pas indifférent par la beauté de ses paysages qui ont inspiré de nombreux films: terres arides, végétation, animaux,  dunes de sable, terre rouge, ethnies, tout y est pour vous faire rêver. Les locaux sont d’une gentillesse incroyable et ce pays fait vraiment partie de nos coups de cœur.

Je vous invite à consulter nos articles sur la Namibie pour bien préparer votre voyage:

 

Au départ de sa capitale Windhoek, nous avons pris la route vers le nord traversant les réserves animalières, allant notamment à la rencontre des Himbas, Zimbas et Hereros avant de redescendre par la côte ouest jusqu’au majestueux désert de Sesriem. Voici une idée d’itinéraire de 17 jours en Namibie ainsi que des infos pratiques pour préparer au mieux votre voyage.

 

 

ITINÉRAIRE SUR 17 JOURS

 

| Windhoek Départ

| Okonjima: Visite de la réserve naturelle de Okonjima et de son centre de réhabilitation des guépards

| Otjiwarongo: Visite d’un centre de conservation des Guépards

| Parc national de Etosha: Safari de 2 jours

| Himbas: 2 jours à la découverte des ethnies Himbas. Visite d’une école, d’un village et nuit au village.

| Epupa Falls: Coucher de soleil sur les chutes d’eau d’Epupa

| Opuwo: Etape repos en Lodge

| Opuwo – Sesfontein – Vallée d’Hantmann: Journée 4×4 au milieu de paysage à couper le souffle

| Sesfontein: Rencontre avec les tribus « Herrero » et « Zimba »

| Twyfelfontein: La forêt pétrifiée, retour à l’âge de glace

| Cape Cross: Une colonie de 100 000 otaries

| Swakopmund: Sand board pour surfer sur des dunes de sable

| Sesriem: Lever de soleil sur la dune 45 et désert de sel

| Sossuvlei: Montgolfière au dessus du désert

Retour sur Windhoek

 

 

Vols

Il n’y a aucun vol direct entre la France et la Namibie. Vous faites souvent une escale à Doha, Johannesburg ou à Cape Town, tout dépend de la compagnie choisie. Vous pouvez trouver quelques vols directs au départ de l’Allemagne comme un Francfort et Windhoek avec Air Namibia. Comptez 15h15 pour un temps de vol moyen.

Les autres aéroports possibles sont :

  • Walvis Bay sur la côte Atlantique, près de Swakopmund, avec des vols depuis Le Cap et Johannesburg. Walvis Bay peut être une option si vous combinez la Namibie avec l’Afrique du Sud, ou si vous souhaitez seulement passer quelques jours dans la région de Swakopmund.
  • Victoria Falls au Zimbabwe : Victoria Falls est tout proche de la Namibie, et vous pouvez commencer un voyage à Windhoek et le terminer à Victoria Falls (ou l’inverse). A noter : cela représente un surcoût important.

Pour avoir un vol au meilleur prix, il vaut mieux réserver longtemps à l’avance (au moins 6 mois). Trouvez votre vol le moins cher pour la Namibie ici avec Skyscanner

 

Décalage horaire

  • + 1h en été à Windhoek (de novembre à mars)
  • – 1h en hiver (d’avril à fin août)
  • pas de décalage horaire la première semaine d’avril ni en septembre-octobre.

 

  • Monnaie : le dollar namibien (NAD).

Si vous transitez par l’aéroport de Johannesburg, profitez des heures d’attente pour faire votre change ou retirer des rands au distributeur : cela vous fera gagner du temps à l’arrivée à Windhoek, où les bureaux de change n’ont pas la même rapidité.
Il n’est pas nécessaire de prendre des dollars américains si vous restez en Namibie, l’euro étant très bien accepté.

Les cartes de paiement Visa et MasterCard sont bien acceptées. Attention en revanche, l’American Express est inconnue en Namibie.

Attention, cependant, sachez que les banques n’ont pas le droit de vendre de devises aux étrangers non-résidents : si vous devez aller ensuite au Zimbabwe, prévoyez une réserve de dollars américains pour les frais de visa

  • Langues parlées

L’anglais et l’afrikkans

 

  • Il est conseillé d’être à jour de ses vaccins universels avant votre départ (diphtérie, tétanos, polio, coqueluche, hépatite A et B). La seule vaccination à prévoir  est celle contre la fièvre jaune.
  • Prévoir des protections contre les moustiques et un traitement contre le paludisme à certaines périodes de l’année.
  • Avoir une assurance rapatriement ainsi que les frais médicaux
  • Éviter de boire l’eau du robinet.

 

  • Passeport valable au moins 6 mois à partir de la date de fin de séjour en Namibie, et comportant au moins 2 pages vierges
  • Pas besoin de visa pour visiter la Namibie pour les ressortissants français.

 

Les prises de courant utilisées en Namibie ne sont pas les mêmes que celles utilisées en France. Prenez avec vous un adaptateur universel et une prise multiple pour charger tous vos appareils. Le voltage est lui aussi différent en Namibie (220 V) alors que le voltage en France est de 230 V. Cela ne pose pas de problème car les appareils sont prévus pour fonctionner dans la plage 200-240V.

Le nombre de hotspots WIFI en Namibie est normal. Il est relativement facile de trouver un accès Wi-Fi dans les campings, dans les pièces principales mais aussi dans les Lodges.

 

La Namibie n’offre pas une palette d’hébergements très large et 3 options s’offre à vous:

 

  • Première option, le camping:

Le camping est sûrement le choix plus évident car c’est aussi le plus économique. Le camping rime avec aventure, autonomie et liberté. Vous en retrouverez plusieurs dans tout le pays, le plus souvent bien équipés avec des sanitaires tout à fait convenables, des postes d’eaux et d’électricité sur chaque emplacement et des espaces pour cuisiner. La plupart des gens dorment dans les tentes sur le toit de leur véhicule et vous verrez que vous serez vite charmés par ce type d’hébergement vous donnant une liberté maximale. Dans les campings sécurisés, il est possible de se lever pour aller dans les toilettes. Dans les campings les plus ouverts, attention aux petites bêtes le soir comme les chacals qui rodent autour de vos tentes. Pensez à boire un peu moins le soir pour éviter de se lever ou prévoir une bouteille.

Lorsque vous choisissez de prendre un guide pour tout le séjour, celui-ci s’occupe des repas dans la journée ainsi que de monter la tente donc vous êtes beaucoup plus tranquilles et vous pouvez aussi vous reposer. Sans guide, vous devrez tout faire vous-même.

⚠️ Si vous prévoyez de camper, à noter que le camping sauvage n’est pas autorisé en Namibie!

 

  • Deuxième option les guesthouses:

Il en existe quelques-unes à Windhoek et aux abords des plus grandes villes du pays mais vous n’en trouverez pas beaucoup en vous enfonçant dans le pays. Vous pourrez donc alterner entre campins et guesthouses.

 

  • Troisième option les Lodges:

Beaucoup plus confortables mais également beaucoup plus chers, les Lodges affichent des prix par personne même si vous partagez votre chambre. Le décor y est souvent très nature car les grands espaces sont toujours très proches. Ils sont également presque toujours équipés de piscine et d’un restaurant.

 

Pensez à réserver à l’avance vos campings surtout si vous y allés pendant la haute saison. Faire un voyage en Namibie uniquement en Lodge demande un certain budget car depuis quelques années, le pays a fortement augmenté ses prix pour se positionner sur une niche plus luxe, comme son voisin le Botswana.

 

  • La Namibie n’offre pas de service de transports en commun pratiques pour visiter le pays, comme on peut en retrouver en Asie ou en Amérique du Sud avec des réseaux de bus et de trains bien développés. Il est d’ailleurs assez difficile de se déplacer en Namibie si l’on ne possède pas de véhicule. Sachez que vous pouvez rouler soit en voiture de type Toyota Corolla ou en 4×4. Tout dépendra de votre itinéraire, de votre budget et aussi de ce que vous souhaitez découvrir. Tous ces véicules ne sont pas adaptés au même voyage.

 

  • Voyager en 4×4 vous donne réellement ce sentiment de liberté. C’est très pratique pour les safaris car les 4X4 sont plus haut en châssis mais attention, les tarifs de location d’un 4X4 augmentent vite.

 

  • Le permis de conduire international est théoriquement nécessaire, sinon un permis de conduire français avec traduction officielle en anglais.

 

  • Conduire en Namibie n’est pas comparable avec la conduite en Europe : premièrement vous conduisez à gauche et deuxièmement il n’y a pas d’autoroutes et les routes ne sont quasiment pas goudronnées.
  •  De manière générale, Les pistes et les routes en Namibie sont généralement en bon état. Le pays ne possède que très peu de routes goudronnées et vous roulerez essentiellement sur des routes droites et des pistes. Il y a des zones comme le Kaokoland, une région assez reculée mais aussi terre des Himbas, qui est difficile d’accès. Avoir un guide est donc nécessaire car il vaut mieux être aguerri et maîtriser son 4×4. En effet, vous pouvez emprunter des rivières asséchées, couper une route pour découvrir un village, rouler sur des pistes avec des dizaines de grosses bosses et bien sur, aucun panneau ne mentionne quoi que ce soit. A noter que tous les 4×4 ne peuvent pas rouler dans les dunes de sable et que vous pourrez peut-être être amenés à devoir réparer un pneu ou autre panne technique, comme cela nous est arrivé à 2 reprises.

 

  • Si vous visitez les principaux sites du pays sans véhicule 4X4, que vous êtes prudent, et que vous ne vous engagez pas sur les quelques pistes inadaptées, vous n’aurez pas besoin de guide. Il est fortement déconseillé de rouler de nuit donc vous devez toujours arriver en fin d’après midi dans vos campings.

 

Par expérience, je vous recommande donc de faire un voyage en Namibie, en 4×4, avec un guide pour sortir des sentiers battus dès que vous le pouvez, échanger avec lui sur son pays, pour ne pas vous soucier de la préparation repas, du ravitaillement courses et eaux et pour monter les tentes. Après quelques heures de route et de piste, des levers matinaux… la fatigue s’accumule et le guide est vraiment la pour tout gérer. Il est aussi très utile lors des safaris car il a le flair, il communique avec d’autres guides sur les localisations des big 5, il connaît les coins et n’aura pas peur de s’enfoncer dans les pistes pour que vous soyez seuls au monde face à ces animaux sauvages.

 

 

En Namibie, nous avons choisi de voyager en 4×4 et de dormir dans les tentes sur le toit dans des camping. Aussi, nous devions faire notre plein de course que nous renouvelions tous les 3 jours environ, dès que nous passions à proximité d’une ville. Il est extrêmement important de bien s’approvisionner en eau potable à ce moment là. Vous trouverez des bières locales, des vins d’Afrique du Sud, des légumes secs et des légumes mais aussi de la viande qui tient une place importante dans l’alimentation. Les locaux consomment souvent des morceaux de viande séchés et épicés, les fameux biltong mais aussi de la viande cuite au barbecue. Notre guide nous a également fait goûter des insectes séchées comme les mopani, achetés sur un marché authentique.

Au menu du midi, des piques-niques et au menu du soir, des plats chauds élaborés par notre guide. Il est également possible de faire des restaurants. On les trouve essentiellement dans les villes ou dans les Lodges qui proposent ce type de service.

La plupart des ethnies qui peuplent la Namibie privilégient quant à elles le mieliepap (ou pap), une semoule collante de maïs que l’on déguste à la main, et parfois accompagnée de viandes cuisinées en ragoût.

 

 

La Namibie est l’un des pays les plus sûrs d’Afrique. Nous nous sommes toujours sentis en sécurité à part à Swakopmund où nous avons vite compris qu’il ne fallait pas trop traîner dans certains quartiers passés une certaine heure. Cependant, j’ai entendu que des sud africains venaient de plus en plus en Namibie pour travailler et gagner de l’argent et que des délits pouvaient être de plus en plus constatés (vols, agressions…). Respectez les précautions d’usage, soyez donc toujours vigilants avec vos affaires personnelles dans les rues de grandes villes et ne sortez plus le soir. Vous pouvez aussi limiter les risques en évitant de laisser des affaires de marque à l’extérieur de la tente.

 

 

  • Vêtements

La Namibie est un pays chaud dans l’ensemble. Vous aurez donc essentiellement besoin de vêtements légers et confortables, des vêtements auxquels vous ne tenez pas trop lors des expéditions en piste car vous êtes recouvert de poussières et de terres rouges (notamment chez les Himbas), de crèmes solaire, chapeau ou casquette, shorts, tee shirt, chaussures de marche, de jumelles et téléobjectifs pour les safaris, mais aussi d’une laine et d’une écharpe si vous y allez pendant l’hiver austral (les nuits sont fraîches aux abords de la côte Atlantique) et d’objets pour vous rafraîchir régulièrement (Gourde par exemple). Nous avons d’ailleurs failli nous faire surprendre mais heureusement, nous avions le pantalon, la polaire et le coupe-vent pour nous abriter de tout cela.

  • Autres

Si vous allez à la rencontre des ethnies, pensez à prendre avec vous des objets permettant d’échanger et de converser ou des petits cadeaux. Nous avions toujours des photos de nos familles, de nos maisons, de notre pays ainsi qu’une carte du monde pour expliquer qui nous étions et d’où nous venions. C’est un vrai plus qui facilitera les échanges et vous permettra de briser la glace plus facilement.

 

Nous avons ramené quelques objets artisanaux achetés chez les Himbas mais aussi du sable des dunes. Les ethnies veulent également vous vendre leurs bijoux fabriqués à la main ou des petits objets de décoration.

 

Le climat en Namibie est de type subtropical mais vous pouvez voyager en Namibie toute l’année dans ce pays.

Pour les safaris et observer les animaux, la meilleure période est pendant la saison sèche et encore plus sur les mois de septembre-Octobre (à la fin de la saison sèche quand les animaux se regroupent autour des rares points d’eau). Si vous êtes passionnés d’ornithologie, et que vous souhaitez assister aux grandes migrations des animaux, vous aimerez la saison des pluies.

Côté température, la période chaude et humide s’étale d’octobre/novembre à mars et le pays connaît les plus fortes chaleurs mais la côte reste fraîche. Entre octobre et décembre, vous connaîtrez une période chaude et sèche, ponctuée de petites pluies éparses. Entre janvier et avril, ces pluies orageuses deviennent plus intenses et plus fréquentes

La haute saison s’étend de juin à octobre. Les mois de juillet et août sont très prisés par les voyageurs internationaux mais aussi sud-africains. En été, vous découvrirez la faune par des journées claires et chaudes et vous connaîtrez des nuits douces, pas encore trop froides.

De mai à septembre, on commence dans la période dite sèche avec des températures plus fraîches. C’est l’hiver austral, les écarts de température sont assez importants : entre 0° la nuit et plus de 40° le jour. Si vous souhaitez éviter les fortes chaleurs, privilégiez cette période.

Nous y étions en Février et le climat était chaud mais agréable sauf vers Cape Cross où nous avons subi quelques pluies passagères et irrégulières.

Voyager hors saison a de nombreux atouts:

  • Vous bénéficiez de tarifs plus avantageux et moins chers que la haute saison.
  • Il y a moins de monde à visiter le pays.
  • Les paysages sont encore plus verdoyants, notamment dans le nord du pays. De nombreux photographes préfèrent cette période pour les couleurs époustouflantes.

 

 

 

La Namibie est une destination de plus en plus prisée par les voyageurs, il est alors primordial de planifier votre voyage quelques mois avant votre départ.

  • Les prix ont plus que doublé en quelques années, comptez aujourd’hui minimum 5000€/p (parfois sans le vol) pour un voyage de 13 à 15 jours en Namibie.
  • Les mois de juillet et août sont très prisés par les voyageurs internationaux mais aussi sud-africains. Les prix sont donc assez élevés, le coût du voyage reste moins cher entre janvier et mars. Pour avoir un voyage au meilleur prix, il vaut mieux réserver longtemps à l’avance, au moins 6 à 8 mois.
  • Les hébergements doivent impérativement être réservés à l’avance car la demande est forte et ils sont assez limités (la Namibie est encore un pays épargné par le tourisme de masse).

 

 

Avant de partir, n’oubliez pas de lire tous nos autres articles sur la Namibie pour bien préparer votre voyage:

 

Notez qu’en tant que créatrice de voyages sur mesure agrée, je vous propose de vous accompagner dans la création de votre séjour sur mesure en Inde et de vous faire un itinéraire personnalisé et adapté à vos envies. Pour cela, veuillez m’envoyez un email à : contact@mademoiselle-voyage.fr

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.