Himbas | Où et comment les voir en Namibie

Himbas | Où et comment les voir en Namibie

 

Qui n’a pas rêvé un jour de rencontrer cette ethnie de Namibie ? Elle nous intrigue par ses couleurs, sa tenue vestimentaire et sa façon de vivre, c’est pourquoi j’avais hâte de les rencontrer et d’en apprendre un peu plus sur eux et sur leur mode de vie ancestral! Retour sur notre rencontre authentique avec les Himbas.

 

Il est difficile de donner un chiffre exact sur le nombre d’Himbas en Namibie étant donné de leur grande mobilité. C’est un peuple encore semi-nomade, éleveur de chèvres et de vaches qui se déplace entre le Kaokoveld, région aride dans le nord du pays et le fleuve Kunene, qui fait office de frontière avec l’Angola. Cependant on en compterait entre 10 000 et 15 000 disséminés dans tout le Kaokoland.

Je vous invite à lire également tous nos autres articles sur la Namibie pour bien préparer votre voyage:

 

 

Les Himbas sont apparentés aux Herreros, autre peuple de Namibie, reconnaissable par leurs longues robes colorées et leurs chapeaux en forme de cornes. Ils parlent le même dialecte, ont des origines communes, peuvent se marier entre eux mais les Hereros ont adopté le style vestimentaire des colons Néerlandais.

 

MISE AU POINT

Il est important de bien noter que cette rencontre est unique et propre à chacun. Vous ne vivrez peut être pas la même chose que nous car tout dépend de votre attitude, de votre personnalité et de votre comportement vis à vis d’eux. Nous avons été introduits aux Himbas par notre guide qui emmène rarement des étrangers dans ce village. En aucun cas c’est du voyeurisme. Les Himbas sont des personnes très curieuses et qui adorent se faire photographier. Nous avons à chaque fois demander la permission mais elles aimaient tellement se prêter au jeu qu’elles vous sollicitaient tout le temps. A vous d’installer un climat de confiance et de vous intéresser à elles, car les himbas ne vous attendent pas et vivent leurs vies dans ce village excentré.

 

| Retrouvez la vidéo des himbas et toutes nos vidéos de voyage sur notre chaine Youtube

 

 

| VIVRE AVEC LES HIMBAS

 

Notre rencontre est particulière car j’ai voulu vivre au minimum 24h avec eux dans leur village.  Je cherchais des villages authentiques, sans autres voyageurs pour vivre mon expérience. La route pour accéder au village est assez longue, il faut compter au minimum 3h à 4h de piste depuis Opuwo, près de la frontière Angolaise. Aucun panneau ne vous indique le chemin. Il vaut mieux être armé d’un bon guide qui connaît le terrain, qui sait traverser les rivières asséchées et tourner à droite puis à gauche après les immenses arbres enracinés!  Mais quel bonheur d’être seul et de profiter d’eux, sans être entouré de voyageurs internationaux !Nous les avions que pour nous!

Nous avons d’abord visité l’école que notre guide a construit pour eux. Les enfants y apprennent l’anglais pour pouvoir travailler en ville et faire vivre leurs familles. Ces petits étaient curieux et ont apprécié tout particulièrement mes longs cheveux et la barbe d’Antoine. Nous avons eu beaucoup de chance de pouvoir visiter les classes, partager des moments privilégiés en jouant une partie de football avec eux ou bien encore en les écoutant chanter et en les observant danser dans le sable. Après quelques heures passées avec eux, direction le villae où ils vivent. J’ai l’impression que le temps s’est arrêté ici, pas un bruit à l’horizon et absolument rien autour si ce n’est des plaines et une rivière! Les Himbas vivent avec le soleil et la lumière du coup nous nous laissions porter par ce rythme de vie qui nous convenait.

Au début de cette rencontre, ils étaient d’abord discrets. Les premières personnes sont apparus devant nous, curieuses mais si accueillantes avec leurs grands sourires. J’ai le souvenir de cette jeune fille de 17 ans, assise par terre, taillant la barbe du chef de village avec un couteau de cuisine. Pour la petite anecdote, le chef du village avait les joues en sang à cause du rasage. Il était si heureux de nous accueillir, qu’il s’est essuyé son visage puis nous a serré de suite la main. Nous avons fait mine de ne pas voir les traces de sang sur nos mains car nous ne voulions pas être impolis! Nous avons visité leurs maisons traditionnelles, nous avons été présentés à toutes les personnes du village, elles m’ont même demandé de porter un de leur bébé dans les bras.

C’est un peuple qui a conservé ses usages vestimentaires et ornementaux. Je les regardais émerveillée car je réalisais un de mes rêves. Le premier contact était assez facile pour nous et heureusement que nous avions un guide Himba pour pouvoir traduire nos nombreuses questions. Le temps passait doucement et nous rentrions petit à petit dans leurs maisons atypiques. Elles avaient une forme conique, fabriquées avec des feuilles de palmiers, de la terre grasse et des excréments de vache du coup une odeur forte se dégageait à l’intérieur. Une fois dedans, elles ont voulu nous montrer leurs produits de beauté et nous posaient plein de questions sur notre culture. Nous avons eu de la chance d’assister à leur « toilette ».

Les Himbas n’ayant pas le droit de se laver à l’eau, elles se nettoient la peau en s’enduisant le corps d’un mélange d’ocre et de beurre. Cette lotion leur hydrate la peau, les protège du soleil brulant mais aussi des insectes. Une fois séchée sur le corps, la lotion ressemble à une sorte d’argile, facile à gommer. Leurs cheveux sont recouverts d’une sorte de glaise mélangée à de l’ocre et la coiffure est différente en fonction de l’âge de la personne. Les jeunes femmes portent sur leur tête, un bout de cuir de mouton qui annonce le cap de l’adolescence à celui de la jeune femme en âge de se marier. Les jeunes filles quant à elles, ne s’enduisent pas la peau de ce mélange de graisse et d’hématite (minerai de fer qui broyé, a une couleur rouge) comme les ainées. Les Himbas sont assez coquettes, elles se parfument le cou avec une pâte noire et granuleuse faite notamment à base d’écorces d’arbres. Et ça sent super bon!

Côté vestimentaire, les Himbas sont vêtus d’un simple pagne en cuir et marchent pour la plupart pieds nus. Les femmes, seins nus portent différents ornements comme des bijoux, ceintures, et les hommes se distinguent par une coiffe ressemblant à une crête tressée, dressée à la verticale.

Je me rappelle de cette jeune fille qui voulait être belle pour nous recevoir. Elle nous a demandé de la prendre en photo et poser devant nos objectifs. Du coup, discrètement, nous l’avons suivi dans sa maison, en nous asseyant par terre pour la regarder faire et se préparer pour nous. Je les ai observé dans le moindre détail et j’ai apprécié chaque moment en leur compagnie!

Les heures passaient et le lien était déjà crée facilement entre nous. Nous étions maintenant considérés comme leurs invités. La fin de journée approchait, quelques femmes commençaient à faire chauffer l’eau sur le feu de bois pour préparer le plat principal et la base de l’alimentation des Himbas: le Porridge (farine de mais, qui une fois cuit ressemble à une pâte à mi chemin entre de la semoule et de la mie de pain). Nous avons dîné ensemble puis nous avons dansé autour du feu quelques danses traditionnelles avant de leur proposer de regarder depuis notre ordinateur, le roi lion. On s’est dit qu’il devait le voir car les paysages de ce magnifique dessin animé ressemblent vraiment à ceux de Namibie. Bingo! Cela a fonctionné et tous les enfants se sont réunis pour visionner ce dessin animé. Nous en gardons un super souvenir de ce moment car leurs réactions étaient juste magnifiques devant l’écran. Ils ne comprenaient pas un mot d’anglais mais les images parlaient d’elles-mêmes. Ils rigolaient devant Timon et Pumba, ils hurlaient en voyant les lions et disaient à notre guide que c’était chez eux! C’était vraiment un moment magique de vivre ça à leurs côté.

La soirée se finissant, nous sommes partis nous coucher. Il faut savoir qu’il est formellement interdit de dormir dans leur maisons donc nous avons dormi dans notre 4×4 à l’entrée du village. Au petit matin, quelques enfants et deux jeunes filles Himbas sont venues nous réveiller. Notre tente les intriguait tout comme notre mode de vie (brossage des dents, nos produits, les aliments que nous mangions…). Nous avons été invités à essayer leurs tenues traditionnelles. Elles voulaient absolument que je porte leur pagne sein nue. Après quelques essais et des derniers échanges, nous sommes partis en fin de matinée, le cœur serré des deux côtés à l’idée de les laisser. Je sentais qu’elles étaient heureuses que l’on soit venu les voir et que l’on s’intéresse à elles, elles ont eu des gestes tendres envers moi et m’ont pris dans les bras.

J’ai mis du temps à redescendre de mon petit nuage et aujourd’hui encore lorsque je parle d’elles, j’ai les yeux qui pétillent et je repense à ces instants passés. Je vous souhaite vous aussi à vivre cette même expérience, unique, authentique dans un cadre privilégié.

 

 

| COMMENT DÉCRYPTER LEURS CODES VESTIMENTAIRES ?

 

  • Dès qu’elles ont leurs premières règles, une cérémonie est organisée en leur honneur. Elles reçoivent des colliers en métal et des bracelets assez lourds autour du cou et des chevilles. Lorsqu’elles mettent au monde leur premier enfant, elles perdent le gros collier qu’elles portent autour du cou, on appelle cela « OMBUENA ».
  • Lorsque la femme Himba attend son premier enfant, les parents de celle-ci lui ouvrent le collier pour signifier qu’elle va devenir maman et passer du stade de jeune femme à femme à part entière.
  • Plus les Himbas vieillissent, plus ils portent de bijoux et notamment de bracelets à la cheville.

 

 

Avant de partir, n’oubliez pas de lire tous nos autres articles sur la Namibie pour bien préparer votre voyage:

 

Notez qu’en tant que créatrice de voyages sur mesure agrée, je vous propose de vous accompagner dans la création de votre séjour sur mesure en Namibie et de vous faire un itinéraire personnalisé et adapté à vos envies. Pour cela, veuillez m’envoyez un email à : contact@mademoiselle-voyage.fr

 

 

 

 

16 Commentaires

  1. adeline vialat
    / 18 h 51 min

    Bonjour Mademoiselle Voyage,

    Je viens de voir les photos et de lire vos commentaires et cela me donne encore plus en vie de rencontrer les Himbas. Avec mon copain , on est e train d’organiser notre séjour en Namibie pour mi-juillet et on cherche à passer 24 heures avec les Himbas (sans les autres touristes) tout comme vous et je me dis que partir avec votre guide serait idéal…
    Quand j’ai plus de précisions sur l’organisation, puis-je vous recontacter?
    Merci pour ce partage!

    Adeline

    • Mademoiselle Voyage
      / 9 h 17 min

      Bonjour Adeline

      Merci pour ton email. Alors mon guide est top mais malheureusement il travaille pour moi. Je cree du voyage sur mesure donc je le book pour des clients qui m’ont demandés de leur organiser leur voyage. On ne peut pas l’avoir que pour la journée car les villages himbas pas touristiques sont assez loin.
      Bon voyage en Namibie, tu vas voir c’est magnifique!

  2. Loan
    / 17 h 18 min

    Bonjour,

    J’ai voulu, depuis très longtemps, rencontrer cette population si singulière. Cependant, je ne l’ai jamais fait et je ne le ferais jamais, question de morale. Il ne s’agit ni plus ni moins que d’un zoo humain. Des bêtes de foire que l’on exhibe pour faire de jolies photos pour le blanc-bec. Imaginez qu’un groupe d’inconnus débarque dans votre salon pour vous observer manger tout en prenant des photos … Pas sûr que cela vous plaise.

    En cela, je suis sincèrement mal à l’aise et j’ai honte d’être un occidental blanc. Laissez ces gens vivre en paix.
    Merci.

    • Mademoiselle Voyage
      / 17 h 25 min

      Chèr (e) Loan

      Vous savez chacun a son point de vue mais moi j’en ai marre de ces blancs fermés qui jugent sans savoir et qui se permettent de critiquer sans connaitre le déroulement de ces deux jours! Moi je n’ai tellement pas honte d’être aller à leur rencontre grâce à un guide Himbas, heureux de nous faire connaitre son peuple! Nous avons dormi dans leur village, nous nous sommes intéressés à leur culture, nous avons posé des questions, nous avons échangé, ri, pleuré, regardé un dessin animé ensemble et dansé et vous savez quoi ? il n’y avait personne d’autres que nous! Que c’est bon de profiter d’eux loin des villages touristiques…Je suis vraiment désolée si vous vous sentez mal à l’aise mais pour nous cela reste un merveilleux souvenir et pour eux un moment d’échange sincère!

  3. Claire
    / 12 h 04 min

    Bonjour

    Tout d’anors Merci pour toutes ces informations sur la Namibie, c’est vraiment super de pouvoir préparer notre voyage grâce aux expériences des autres 🙂
    Nous partons avec mon ami fin janvier en Namibie et souhaitions également découvrir ces villages authentiques ! Serait il possible de nous mettre en contact avec ton guide ? Y’a t’il des cadeaux ou objets à ramener au village pour leur faire plaisir ??

    Merci beaucoup

    • Mademoiselle Voyage
      / 12 h 18 min

      Bonjour Claire

      Merci beaucoup pour votre email 🙂
      J’ai un deuxième article qui va sortir sur la Namibie, un peu plus détaillé. J’aurais adoré vous donner le nom de mon guide mais malheureusement il travaille pour moi pour les circuits que j’organise en Namibie. Il est donc pris à chaque fois 🙁
      Je suis désolée

  4. Belemlih myriam
    / 0 h 02 min

    Merci pour votre réponse, je vais attendre votre article avec impatience alors

  5. Belemlih myriam
    / 1 h 21 min

    Oups je n’ai pas vu les réponses plus haut !
    Nous aurons notre propre 4×4 et aimerions trouver un guide pour nous accompagner jusqu’ au village Himba ou vous étiez et visiter également les chutes d’eau d’épupa ! Nous allons camper au country lodge 1 nuit et peu être dormir 1 autre nuit vers épupa ! 2 jours suffisent il ? Y a t il une bonne adresse ou camper vers epupa ?
    Merci d’avance pour votre réponse

    • Mademoiselle Voyage
      / 9 h 29 min

      Bonjour Myriam

      Merci beaucoup pour tous ces messages 🙂
      Alors j’aimerais bien vous dire comment aller voir le même village que moi mais sans guide c’est impossible car il n’y avait aucune signalétique!! Le village est caché, je ne connais pas son nom et jamais j’aurais soupçonné qu’il y en est un la bas! En fait ce guide est le guide que je fais travailler car j’organise des voyages sur mesure dans le monde. Par conséquent il travaille pour moi 🙂 mais ne se book pas à la journée. Il travaille pour moi sur des circuits pour des individuels

      J’essaye dans tous les voyages que j’organise de faire des activités sans touristes dès que je le peux car je n’aime pas partager ces moments avec d’autres car cela manque cruellement d’authenticité. Je sais que ce n’est pas facile de trouver ce type de village mais je vous avouerais que nous avons été chanceux de tomber sur lui. C’est dur de trouver un guide à la journée pour ce type d’expérience car il habite souvent la capitale donc il faut leur payer les quelques jours. Je sais que nous avions fait 1 ou 2 nuits à Epupa. Tout dépend si vous roulez beaucoup ou non…Je prépare un article sur comment organiser son voyage en Namibie donc il y aura des informations plus précises 🙂
      Bonne journée

  6. Belemlih myriam
    / 1 h 06 min

    Coucou pour le guide qui vous a amené dans le village Himba l’avez vous trouvé au country lodge d’opuwo ? Vous êtes parti toute la journée ? Avez vous passe une nuit la bas ? Quel est le tarif du guide ? Oulala que de questions Mais qu’est ce que vous voulez, votre séjour chez ce peuple unique donne tellement envie et surtout le fait d’être seuls sans touristes. Je suis preneuse de toutes infos Merci d’avance

  7. Anne
    / 7 h 06 min

    Bonjour

    J’organise un voyage en Namibie depuis quelques temps et me heurte souvent à des voyages organisés qui ne m’intéressent pas. Je compte y aller avec mon fils, adulte, pendant l’été 2018. Serait-il possible d’entrer en contact avec « votre » guide ?
    Merci pour vos photos et votre témoignage. Ils me confortent dans mon envie de rencontrer les Himbas !
    Anne

    • Mademoiselle Voyage
      / 0 h 25 min

      Bonjour Anne

      Merci pour votre commentaire :), je suis ravie de savoir que l’article vous plait.

      Je comprends votre souci pour les voyages organisés! Je travaille dans la création de voyages sur mesure pour une agence donc c’est notre guide que nous bookons! Je ne peux donc vous donner le contact directement…
      Cependant souhaitez vous que nous vous aidions à construire votre voyage sur mesure ? Si oui, pourrions nous avoir par email (contact@www.mademoiselle-voyage.fr) plus d’informations sur le type de voyage que vous recherchez ? temps sur place, ce que vous souhaitez voir, budget approximatif par personne…cordialement

  8. Julie
    / 22 h 30 min

    Coucou ! Je me dirige vers la Namibie et moi aussi j’ai envie de rencontrer le peuple Himba ! J’aimerai vivre la même expérience que toi… Et eviter les villages aux tourisme de masse. J’aimerai avoir plus de renseignement par rapport à ton organisation !

    • Mademoiselle Voyage
      Auteur/autrice
      / 20 h 21 min

      Salut Julie

      Merci pour ton email :). En fait pour te la faire courte, en plus d’organiser des voyages, je travaille avec de nombreux prestataires dans le monde! Pour la Namibie, c’est un guide que je fait travailler et qui bosse pour moi. Donc si tu veux vivre la même chose et bien tu dois me donner tes dates et je dois vois pour ses disponibilités. Il faut savoir que les Himbas que nous avons vu vivent près de la frontière avec l’Angola donc c’est loin de la capitale! Ce qui signifie que le guide t’accompagne de Windoeck pendant quelques jours et son tarif est à la journée. Il faut compter dans les 100 euros/j. Après je ne sais pas si d’autres guides seraient dispos plus dans le nord du pays et ça c’est quelque chose que je dois voir avec lui! bises

  9. Leslie
    / 18 h 31 min

    Hello ! Comment as-tu fait pour les rencontrer ? S’agit-il d’un tour organisé ? Avez-vous dormi là bas ? Peux tu m’en dire un peu plus ?

    • Mademoiselle Voyage
      / 21 h 37 min

      Bonjour Leslie
      Non il ne s’agissait pas d’un tour organisé, c’est le tour que je me suis organisée, j’ai fait pas mal de recherches et étant dans le voyage, j’ai fait appel à un guide pour nous accompagner car ils ne parlent pas anglais et je voulais quelque chose qui évitait le tourisme de masse! j’ai dormi 1 nuit à l’entrée du village car nous n’avions pas le droit de dormir dedans…nous avons dormi dans notre tente sur notre 4X4.
      Les services d’un guide coutent en moyenne 80 euros/ jour et sachant qu’il habite dans la capitale, tu devras l’avoir quelques jours avec toi donc c’est quand même un petit cout mais c’est exactement ce que nous voulions de A à Z 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.