Soyez les premiers à recevoir les bons plans, les nouveautés du blog et davantage.

Découvrez mon métier d’accompagnateur de voyages

Le métier d’accompagnateur de voyages vous tenterait ? Vous êtes plusieurs à me poser la question: mais comment fais tu pour voyager autant ? est ce mon métier ? Suis-je payée pour ça ? C’est pourquoi j’ai décidé de vous décrire mon travail avec ses avantages et inconvénients et de répondre à toutes vos interrogations sur ce métier qui fait tant rêver!

Et oui j’ai la chance de travailler dans le domaine du voyage depuis maintenant 10 ans et d’adorer mon métier d’accompagnateur (trice) de voyages! Mais comment en arrive t-on la ? Quelle formation ai-je suivi ? Est-il facile de trouver aujourd’hui du travail dans ce domaine?

Avant toute chose, je n’ai pas de la chance de travailler dans le voyage! La chance, je l’ai provoqué et j’ai su saisir avec le temps, les opportunités qui se sont offertes à moi. Je crois en mon destin et accompagnateur de voyages devait être ma vocation!

 

1/ Quelle est la mission d’un accompagnateur de voyages ?

Comme son nom l’indique, j’accompagne des groupes de voyageurs francophones allant de 10 à 50 personnes, âgés de 22 ans à 60 ans et plus, lors de circuits touristiques en France et à l’étranger. Une semaine en Crète, l’autre à Malte, peu importe c’est toujours la même mission: veiller à ce que tout se passe bien à l’aller comme au retour et sur place bien évidemment! Je prends donc en charge mon groupe au départ d’une ville et reviens quelques semaines plus tard à ce même point. Je peux accompagnée un groupe en bus ou en avion, en Europe ou dans le monde entier.

Je suis payée pour être au service des touristes et suis chargée des questions pratiques telles que le bien être et le confort des voyageurs en s’adaptant à leurs attentes. Les destinations je ne les connais jamais et c’est souvent une première pour moi. Je reçois un planning que j’étudie à l’avance avec à l’intérieur le parcours, le programme des visites, et les prestataires sur place avec qui je collabore, comme le guide local. Un accompagnateur de voyages ne guide pas mais encadre un groupe.

Je prends en charge toutes les formalités dès l’aéroport, je veille au transfert et l’installation du groupe à l’hôtel et vérifie que le programme soit bien respecté. Je m’occupe de réserver les visites si besoin mais aussi les restaurants et autres prestations annexes. Je fait en sorte d’éviter au mieux, les désagréments et les mauvaises surprises rencontrés lors d’un séjour… et dieu sait qu’il peut en avoir!

Mais ce n’est pas que ça! Une fois sur place je suis un peu comme une seconde maman. Je répète 10 fois la même chose, compte et recompte les clients et encadre sans arrêt mon groupe pour le bon déroulement du séjour. Je ne suis jamais prise au dépourvu et trouve toujours une solution à un problème. En somme, un accompagnateur doit savoir tout faire sans montrer un signe de détresse ni d’énervement. ” Un problème cardiaque ou une blessure ? ” pas de problème je m’occupe de l’emmener à l’hôpital le plus proche; ” une perte de passeport dans un bus ? ” ok c’est tendu, mais on va trouver une solution!

Mon rôle ne se limite pas qu’à cela bien entendu. Je fait en sorte de favoriser la cohésion de groupe! Et oui, je suis aussi un peu animatrice (mais cela ne me dérange pas ) au bar, dans le bus, sur la piste de danse… Je peux être amenée à relayer les guides locaux à propos de l’histoire du pays, ou bien à traduire certaines informations culturelles ou autres services. Un accompagnateur  de voyages, c’est donc une personne curieuse, loin d’être timide, qui se documente, qui s’informe et qui recherche sans cesse à s’améliorer. Je représente l’agence qui m’emploie par conséquent, je me dois d’être polie et efficace afin de fidéliser la clientèle.

 

 

2/ Quelles sont les compétences requises et les diplômes pour être accompagnateur de voyages ?

 

C’est simple, être accompagnateur ne s’improvise pas! C’est quelque chose qui est en vous, c’est votre personnalité qui séduit. A la base, c’est une de vos qualités d’aimer être au service du client. Si vous êtes responsable, disponible en raison des nombreux déplacements mais aussi disponible sur place pour le groupe, à l’écoute, bavard (e), débrouillard (e), sociable, attentionné (e), souriant (e), psychologue, animateur et organisé (e) alors ce job est fait pour vous. Une bonne réactivité, résistance physique et nerveuse est également indispensable face au rythme parfois effréné et aux imprévus: une personne malade à rapatrier en urgence, un accident, un attentat…

Il faut aussi savoir faire face aux voyageurs agressifs, qui n’hésitent pas à vous insulter car ils sont de mauvais poil, éméchés ou ceux qui vous disent ” mais vous servez à quoi au juste ? ” Et oui les voyageurs vous posent sans cesse des questions, parfois stupides, donc vous devez avoir toujours une réponse et tourner ça à la plaisanterie. Vous devez être ferme face à des gens plus âgés que vous, qui parfois vous méprisent totalement. Heureusement pour nous, il y a aussi de chouettes personnes qui égayent notre vie, qui nous font illuminer nos yeux, qui nous marquent, qui nous complimentent et qui ne veulent partir qu’avec vous car ils nous adorent!

On attend de vous que vous sachiez tout faire ou presque. Le ” je ne sais pas ” vous l’oubliez de votre vocabulaire! Vous vous démenez toujours pour trouver une solution ou apporter une réponse. Je ne suis jamais allée repérer les pays où j’ai accompagné mes groupes à l’étranger, je faisais preuve d’adaptation un peu partout. Certaines agences peuvent vous envoyer en repérage au préalable mais cela est assez rare (question de cout). Du coup, comme l’accompagnateur de voyages s’est renseigné auparavant, il connait les bonnes adresse de shopping, les horaires d’ouverture des magasins, des musées, il est capable de parler des coutumes du pays et de citer quelques sites méconnus ou mets à déguster sur place…

Enfin l’accompagnateur de voyages maitrise forcément et correctement l’anglais voire deux autres langues. Vous verrez c’est indispensable pour gérer toutes situations.

 

 

3/ Faut il un diplôme en particulier ou payer une formation pour être accompagnateur de voyages ?

 

Non non et non! Je n’ai payé aucune formation pour devenir accompagnateur de voyages! Je vous conseille d’ailleurs de ne pas en payer car je ne vois pas ce que l’on va vous apprendre : à savoir dire bonjour, merci, à gérer une situation d’urgence ? Je ne suis pas sure que vous trouverez des missions en sortant d’une école d’accompagnateur mais ce n’est que mon avis. Les formations sont avant tout du business!

Ce métier est un métier de terrain, par conséquent faites preuve de bon sens et de jugeote pour analyser une situation. Faites confiance à votre instinct. Un accompagnateur de voyage, c’est quelqu’un qui a également baroudé par-ci par la pendant des années, c’est quelqu’un de passionné par le voyage mais aussi et surtout animé par les relations humaines, ne l’oubliez pas. Pour ma part j’ai un BTS AGTL, une licence de tourisme et une carte de guide régional. Je parle anglais et espagnol couramment et comprend le brésilien et italien (si les personnes parlent doucement :p). Les langues sont indispensables pour exercer ce métier!

Si vous voulez être guide accompagnateur, il vous faudra en revanche des diplômes en histoire de l’art pour obtenir votre carte de guide nationale et guider en France. Autrement, vous n’avez pas le droit de guider sur des sites sans autorisation et sans la carte. Le métier de guide accompagnateur est plus simple à trouver mais vous guidez souvent sur les mêmes destinations. C’est un métier que vous pouvez exercer sur 4 ou 6 mois, déclaré par une agence de voyages. Exemple, vous guidez des groupes francophones en Scandinavie donc vous restez 10 jours sur place en moyenne puis revenez au point de départ et redécollez le lendemain avec un autre groupe sur la même destination…

Baléares

 

4/ Quels sont les avantages et les inconvénients de ce métier ?

 

Les Avantages

Bien évidemment le voyage. J’ai eu l’opportunité d’encadrer de nombreux séjours, je dirais minimum vingt, pour n’en citer que quelques uns: Venezuela, Afrique du Sud, Floride, Californie, Thaïlande, Dubaï, Malaisie, Argentine, Brésil, Crète, Malte, Baléares, Hongrie, Japon… Je garde de merveilleux souvenirs de mes missions. Il y a aussi les rencontres, car vous rencontrez beaucoup mais beaucoup de monde, que ce soit des clients mais aussi des professionnels du tourisme, des locaux, des prestataires. C’est un métier où vous découvrez de nouveaux horizons, qui vous aide à vous affirmer dans votre vie de tous les jours. Vous visitez de beaux endroits, dormez dans de très beaux établissements hôteliers et dînez dans des supers restaurants!

On peut vous demander également de construire le voyage de A à Z et ça j’adore! Laissez place à sa créativité et créer le séjour parfait c’est tellement appréciable. On vous confie un budget à gérer sur place et c’est parti pour l’aventure!

Hong Kong
Crète
Malaisie
Venezuela

 

Les Inconvénients

Attention vous n’êtes pas en vacances même si cela en a tout l’air! L’accompagnateur de voyages travaille au contact permanent de la clientèle ce qui signifie que pendant la durée des voyages, le rythme de travail est généralement soutenu. On ne compte pas ses heures: je suis levée la première, présente au petit déjeuner et la journée se termine sensiblement lorsque les voyageurs veulent sortir boire un verre ou en discothèque donc aux alentours de minuit environ. Les journées sont longues d’où l’importance de bien savoir gérer son planning et son groupe.

L’accompagnateur de voyages est très rarement salarié d’une entreprise. Il travaille essentiellement pour le compte d’une agence de voyages ou d’un organisme de voyage collectif. Moi je suis en free-lance depuis 2009 et facture mes missions. Je ne suis payée que lorsque je pars donc si pour X raison, vous ne décollez pas, vous n’êtes pas rémunéré. (et cela m’est déjà arrivée à plusieurs reprises: ouragan à New York, attentat en Égypte…)

Il faut sans cesse relancer son réseau pour dire ” hey je suis la si tu as besoin de moi

La vie de famille n’est pas évidente à concilier avec le métier d’accompagnateur de voyages. En général, vous exercez ce métier jeune puis vous fondez une famille et vous revenez à votre cœur de métier autour des 40- 50 ans.

Parfois, j’ai également eu le sentiment d’être seule, de ne rien partager avec quelqu’un, car au final je regardais les voyageurs de mon groupe, en couple ou en famille se prendre en photo, échanger des regards et partager des instants.

La fatigue s’installe aussi après des années d’accompagnement. Entre les décalages horaires, le rythme effréné, le. groupe à gérer, les situations compliquées qui peuvent s’accumuler, votre corps est sans cesse sollicité!

Enfin, il y a des voyages où vous ne sortez pas tous les jours. Vous devez rester à l’hôtel pour travailler, gérer les imprévus, préparer le programme du lendemain.Même si les vacanciers sont au bord de la piscine, au soleil en train de bronzer, c’est le bien être des voyageurs avant tout!

Budapest

 

5/ Quelle est la rémunération d’un accompagnateur de voyages ?

 

Nous sommes souvent payés à la journée. Comme je facture mon employeur, il faut compter entre 100 à 300 euros la journée selon les employeurs, votre niveau d’expérience et votre ancienneté. A cela, vous déduisez vos charges Rsi d’autoentrepreneur. Si vous êtes déclaré, vous pouvez être payé entre 80 à 150 euros/jour. Bien évidemment, vous êtes nourris et logés dans le même hôtel que votre groupe.

 

6/ Quelle est une journée type dans ce métier et combien d’heures par jour vous travaillez ?

 

C’est très compliqué de vous dire à quoi ressemble une journée type car aucune journée ne se ressemble. Vous vous levez souvent tôt pour être le premier au petit déjeuner et vous vous couchez souvent tard car les clients veulent partager un moment avec vous, il est donc difficile de refuser! Vous travaillez grosso modo au moins 18h/24h. Dites-vous que pendant le temps où vous serez avec votre groupe, il n’y a pas de jour de repos et vous n’allez vivre que pour lui donc vous allez donner toute votre énergie. Si vous êtes très demandé, vous pouvez partir plusieurs mois en mission à l’étranger et ne revenir que 24h entre chaque départ, ce qui vous laisse le temps de faire des machines et de refaire votre valise.

 

7/ Comment trouver les missions d’accompagnateur ?

 

C’est le plus dur ! Ce n’est pas un travail commun où vous trouvez des annonces sur le net. C’est un réseau que vous pénétrez et que vous vous créez. J’ai eu la chance d’arriver la un peu par hasard car quelqu’un recherchait une accompagnatrice bilingue anglais et la personne ne trouvait personne, du coup j’ai été embauchée! Les places sont chères et rares donc inutile de me demander mes employeurs car c’est mon gagne pain. Les accompagnateurs ne laissent pas si facilement leur place même à 60 ans. Il n’est pas rare de trouver des accompagnateurs bénévoles ou des retraités qui vous ” volent ” un peu votre métier. A vous de trouver vos missions et montrez que vous en voulez!

Aujourd’hui l’accompagnateur de voyages est souvent remplacé par les guides locaux. Et oui, cela coute financièrement à l’agence d’embaucher une personne en plus sur le séjour. Du coup, ils font appel à des locaux soit francophones soit des guides/chauffeurs capables de parler français pour réceptionner le groupe sur place dès son arrivée. Prenez donc bien conscience qu’il est très compliqué d’exercer ce métier et qu’il va falloir persévérer et se différencier.

Les missions se font donc plus rares et nous dépendons de la conjoncture économique et touristique. Les pays du Maghreb sont beaucoup moins vendus par exemple. Du coup il faut savoir se diversifier et combiner ce métier la avec un autre métier pour pouvoir vivre correctement. Pour ma part, après avoir travaillé 10 ans dans le tourisme (évènementiel et conciergerie), je crée du voyage sur mesure dans le monde entier pour une clientèle individuelle en quête d’authenticité. Je garde certaines missions d’accompagnement pour mon plaisir car j’adorerais à vie ce métier.

Laponie

 

8/ Des anecdotes à vous raconter ?

 

Oh oui j’en ai plein! J’ai déjà du revoir tout un séjour sur place dès notre arrivée, car notre prestataire avait oublié de nous réserver nos véhicules de transport en haute saison donc plus de véhicules disponibles (et vas y que je change tout le planning, les hôtels, les activités…). J’ai également eu des pertes de passeport dans un bus local de Budapest, un passeport égaré en arrivant à l’enregistrement, des douanes qui ne lâchent plus votre groupe et qui confisquent tout ce qui avait été acheté en Dutyfree, j’ai également couru avec des groupes dans les halls d’aéroports afin d’embarquer dans les temps (vol retardé), un problème avec la police locale turque, les hôpitaux, j’ai du faire des calls en aéroport pour retrouver des clients perdus dans les boutiques d’aéroports et ils ont loupé leur vol… bref si tu n’as pas d’anecdotes à raconter ce n’est vraiment pas drôle!!!

 

Voilà vous connaissez l’envers de ce métier qui fait tant rêver ! Je ne vous ai rien caché bien au contraire.

Je vous invite à lire également les retours d’expérience des métiers ci-dessous pour en apprendre davantage.

 

signature

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

88 Comments
  • Maëva
    octobre 3, 2019

    Bonjour, actuellement en étude de tourisme en BTS, ce métier m’interesse fortement. Vous me conseillez donc de poursuivre une licence par la suite?
    Et combien de temps êtes vous absente au maximum en combinant les voyages?
    Merci d’avance pour les réponses!

    • Mademoiselle Voyage
      octobre 5, 2019

      Bonjour Maeva

      Je ne sais pas quoi vous conseiller à vrai dire car c’est un métier où l’expérience est primordiale 🙂
      Concernant les absences, si vous êtes demandée et appelée pour accompagner des groupes, vous pouvez être absente de mars à octobre car vous pouvez partir chaque semaine!

  • Claire
    septembre 29, 2019

    Bonjour Melle,
    est ce que tu te sens en securite durant le sejour à l’etranger? est ce quil y a des clients qui depassent des fois leurs limites? cdt

    • Mademoiselle Voyage
      octobre 1, 2019

      Bonjour Claire

      ça va dépendre des pays et de la situation mais on compte sur l’accompagnateur pour gérer toutes les situations même les plus extrêmes et difficiles. Et comme partout, il y a des clients exécrables, impolis qui dépassent les limites et qui ne te respectent pas.

  • Robert
    septembre 20, 2019

    Bonjour,

    Je suis un enseignant de lettres classiques dans le second degré. Italien, je réside à Paris depuis une dizaine d’années et les voyages sont ma passion.
    Prochainement j’aimerais construire un micro-entreprise pour proposer des voyages culturels (payants) aux élèves de collège et de lycée en Grèce et en Italie.
    Etes-vous certaine que pour accompagner des mineurs à l’étranger on n’a pas besoin d’une certification (comme le Bafa par exemple) ? Suffit-il de monter sa boite et proposer notre “produit”?
    Merci d’ores et déjà pour votre réponse,
    Cordialement,
    Robert

  • MARIE
    août 10, 2019

    Bonjour !
    Je me présente je m’appelle Marie et j’ai 16 ans, et ça fait deux ans que j’ai décidé de m’orienter vers ce travail de rêve.
    Je viens de découvrir vos informations et elles m’ont beaucoup aidé ! Mais j’aurais une question…
    Je passe mon BAC cette année et je dois faire mes vœux pour les écoles en novembre, mais je n’ai pas eu de cours ou de formations en histoire de l’art jusqu’à maintenant…
    Est ce grave ?
    Merci d’avance pour votre réponse !
    CORDIALEMENT.

    • Mademoiselle Voyage
      août 29, 2019

      Bonjour Marie

      Les cours en histoire de l’art se font sur 3 ans lors du BTS donc tu en auras à ce moment la 🙂
      Je te souhaite bonne chance pour ce travail qui n’est pas facile à trouver.

  • Mary
    juillet 24, 2019

    Bonjour
    Je suis intéressée par une reconvertion dans ce métier (je suis déjà dans le tourisme) , mais j’ai l’impression que ce job a complètement disparue en 2019

    Y a t il encore des agences ou des tour operator qui embauchent ou ça ne vaut pas la peine d’essayer ?

    Merci, bonne journée

    • Mademoiselle Voyage
      juillet 24, 2019

      Bonjour Mary

      Les places sont très chères, plus beaucoup de voyages car on est remplacé par les guides locaux!
      Bon courage pour vos recherches

  • Sofrologie Maria
    juin 19, 2019

    Je suis vraiment interésse, je suis diplome

    • Mademoiselle Voyage
      juin 20, 2019

      merci mais je ne recrute pas et c’est à vous de trouver les missions.
      Belle journée

  • Jouanneau
    mai 23, 2019

    En 2008, pour feter le Noucel An, j’ai séjourné dix jours en Laponie finlandaise à Ivalo. j’avais été si enchantée que je comptais y retourner pour les aurores boréales, l’expérience du brise glace à Kemi et bien d’autres choses….Vous me dites que le tourisme de masse est là.J’avoue qu’à présent , j’hésite d’y retourner en février 2020.

    • Mademoiselle Voyage
      mai 28, 2019

      Bonjour Pascale

      La Laponie est devenue une destination tourisme de masse malheureusement mais il faut connaitre les petits coins authentiques comme ceux que je vend, pour connaitre la Laponie authentique.
      Cdt

  • Elena
    novembre 20, 2018

    Bonjour Mademoiselle Voyage ))
    Merci beaucoup pour votre article! Passionnant votre approche et bien gentil de partager votre expérience…

    J’aimerais bien créer une activité un peu comme la votre, pour accompagner les groupes dans mon pays d’origine.Par contre, pour le moment cela sera un seul gain pain…
    J’ai trouvé une agence qui est prêt de collaborer avec moi, mais ils demandent la moitie de la contribution que mes chers voyageurs peuvent me payer…. , sans rien investir en publicité. ils proposent simplement de s’en occuper des billets d’avion et ramasser leurs commission , mais le programme du voyage et toute l’organisation (logement, guides etc) et bien sûr , l’accompagnement sur place est pour moi …..
    Une petite question: c’est vous seule via votre réseau composez les groupes, ou votre agence avec qui vous travaillez en freelance, aussi en fait la communication?
    Merci d’avance, si vous aller trouver le temps de m’écrire par e-mail….
    Bonne journée
    Cordialement

    • Mademoiselle Voyage
      novembre 20, 2018

      Bonjour Elena

      je ne sais pas comment vous aider!Les législations sont totalement différentes d’un pays à un autre! Moi je travaille pour des agences agrées et à mon compte donc c’est différent! je n’ai pas le droit de vendre quoi que ce soit car c’est interdit par le code du tourisme! Cdt

  • David
    août 9, 2018

    Bonjour Mademoiselle Voyage,

    Je veux me lancer dans l’activité d’accompagnateur depuis la Réunion.
    Je voulais savoir quel était votre statut : employée d’agence ou indépendante ?

    Si indépendante, quelle forme d’entreprise avez-vous choisie ?

    Cordialement
    David

    • Mademoiselle Voyage
      août 9, 2018

      Bonjour

      Je suis en free lance en autoentrepreneur mais je ne fais pas que ça! je travaille dans 3 boulots du tourisme car le métier d’accompagnateur ne me permettrait pas de vivre!

  • Murielle
    juillet 30, 2018

    bonjour
    merci pour cet article enrichissant.
    J’arrive de deux voyages où clairement les guides n’ont pas été à la hauteur
    Pour le premier il a fallu gérer soi-même, heureusement on était en petit groupe et on s’est serré les coudes
    Pour le deuxième la guide nous a dit dès le départ qu’elle était “gâtée et capricieuse”, ça nous a fait rire jusqu’au moment où on s’est rendu compte que c’était vrai : visites annulées de son fait, beaucoup de temps libre car elle ne voulait pas donner d’explications, fin de sa journée à 15h / 17 h grand maximum, un soir elle m’a demandé de gérer le groupe elle est partie à la plage et on ne l’a revue que le lendemain 9h, pas d’accompagnement à l’aéroport …
    Bref, ça fait du bien de lire qu’il existe encore des gens passionnés et consciencieux.
    Tu dis que tu organises aussi des voyages, as tu un site ?
    Deuxième question : pour quelle agence travailles tu ? parce que autant voyager avec une agence qui assure, quitte à voyager en groupe
    Merci
    Murielle

    • Mademoiselle Voyage
      juillet 30, 2018

      Bonjour Murielle

      Merci pour votre email. Il ne faut pas confondre guide et accompagnateur…moi je ne guide pas mais je m’occupe de la logistique du groupe donc justement j’évite par exemple ces désagréments que vous avez rencontré. Il existe des guides accompagnateurs qui ont la double fonction. Je suis triste de lire que vous avez eu 2 mauvaises expériences mais malheureusement cela arrive souvent, d’où l’importance de trouver une bonne agence et de la garder. Je n’ai pas un site du moins la page où nous allons proposer des offres est en construction mais si vous allez sur le blog, dans l’onglet voyages sur mesures, vous trouverez des infos plus précises sur mon métier de travel planner. J’organise du voyage personnalisé un peu partout dans le monde et quand on me le demande, je peux accompagner un groupe 🙂 vu que je suis accompagnatrice de voyages depuis une dizaine d’années:)

      J’espère avoir répondu à vos questions.

      Belle journée

  • Morgane
    juillet 4, 2018

    Bonjour,

    Cherchant des offres pour être accompagnatrice de voyages, je dois admettre quand tombant sur votre article, je n’ai pu que confirmer votre constatation sur le manque d’offres… Je ne pensais pas qu’intégrer ce réseau là serait aussi compliqué…
    Ce qui m’embête le plus (mais ce qui est dans le même temps tout à fait légitime), c’est que ce sont très majoritairement des natifs du pays qui font le guidage…
    De ce fait si, comme moi (ou vous), on souhaite faire découvrir toutes les régions du monde à des groupes il faut s’accrocher pour tirer son épingle du jeu…

    C’est le plus grand regret que j’ai car c’est pour moi le plus beau métier du monde et je n’imagine pas en faire un autre (même si de tout évidence il va falloir que j’y songe…)

    Passionnée de voyages avec un BTS Tourisme en poche, je cherche désespérément un organisme vers lequel me rapprocher…
    Pourriez-vous m’aider ?

    En tout cas merci pour ce bel article qui donne encore plus envie de se battre !

    Bonne soirée

    • Mademoiselle Voyage
      juillet 5, 2018

      Bonjour Morgane

      Merci pour ton email. Et oui je sais que c’est difficile je ne mens pas! Et même si tu trouves encire faut il qu’il y ait de la place et que tu correspondes! C’est un métier voué à disparaitre je le sais…Les natifs coutent aussi moins chers et connaissent parfaitement leur pays donc c’est légitime.
      Je te souhaite bon courage dans tes recherches et beaucoup beaucoup de patience! Mais ne désespères pas, avec de la persévérance et de l’acharnement peut être que tu trouveras, je te le souhaite. Un conseil penses à assurer tes arrières car ce travail est saisonnier à savoir quelques missions sur plusieurs mois ou parfois demande d’être bénévole et ne pas être payé.

      Cdt

      Bonne journée

  • Loana
    mai 2, 2018

    Bonjour,
    je suis étudiante et je dois rendre un dossier sur le métier d’accompagnatrice de voyage. J’aimerai savoir si il était possible de vous poser quelques questions sous la forme d’un interview par téléphone ou skype? Si cela n’est pas possible, je vous remercie quand même d’avoir partager votre expérience qui nous a permis d’en apprendre beaucoup plus sur le métier.
    Cordialement,
    Loana

    • Mademoiselle Voyage
      mai 6, 2018

      Bonjour Loana

      Je suis désolée mais je suis en déplacement jusqu’en juin donc je n’ai pas le temps de t’accorder une interview. Tout est dit dans l’article donc tu peux t’en inspirer.
      Bonne soirée

  • Pascale Taccoen
    mars 19, 2018

    Bonjour ,

    merci pour votre reponse . Quels autres metiers faites vous dans le tourisme ?

    Cordialement ,

    Pascale

  • Pascale Taccoen
    mars 17, 2018

    Bonjour ,

    je voulais savoir si il fallait repondre a une reglementation particuliere pour se declarer autoentrepreneur accompagnatrice de voyage . J’ai travaillé à l’etranger pour des agences locales mais je souhaite savoir comment proceder pour me declarer en France et travailler en France ( avec des touristes etrangers ou Francais …ou a l’etranger , avec des toursites Francais … Faut il une RC pro ? en as tu une a recommander ?

    Toutes tes recommandations seront les bienvenues !!!

    Merci d’avance !

    Pascale

    • Mademoiselle Voyage
      mars 19, 2018

      Bonjour Pascale

      Je suis désolée mais je n’en sais rien. Je suis en auto entrepreneur depuis 2009 et je ne fais pas que cela comme métier donc je ne sais pas comment vous aider.J’ai plusieurs cordes à mon arc dans le tourisme donc je ne sais vraiment pas où vous diriger. Bon courage et bonne journée

  • Axelle
    mars 12, 2018

    Bonjour,

    Je suis actuellement en Bachelor Tourisme et j’aimerais vraiment beaucoup créer des voyages sur mesure.
    Sur ton article tu dis que tu en créée, mais on m’a toujours dit qu’il fallait une licence pour pouvoir créer des voyages et cette licence coute extrêmement cher. Comment fais-tu ?

    Merci pour ton article !

    • Mademoiselle Voyage
      mars 13, 2018

      Bonjour Axelle

      Oui il faut une licence pour vendre du voyage. Je travaille pour une agence de voyages donc nous avons la licence 🙂
      Bonne journée

  • Nicolas
    mars 6, 2018

    Bravo pour cette belle description de notre métier… hé oui, nous faisons le même métier. Pour moi c’est l’Amérique du sud, depuis 11 ans…
    Je suis au mondial du tourisme à Paris la semaine prochaine… Au plaisir de vous rencontrer
    Nicolas

    • Mademoiselle Voyage
      mars 8, 2018

      Je ne sais pas encore si j’y serais mais avec grand plaisir pour s’y rencontrer. Vous y serez quand ?

  • raphael
    mars 2, 2018

    Hello again,
    ravi de t’avoir rencontrée au salon et merci pour ce partage.
    bon week-end à vous 2 !
    Raph

    • Mademoiselle Voyage
      mars 3, 2018

      de rien Raphael, j’espère que tu arriveras à faire ce que tu souhaites 🙂

  • raphael
    mars 2, 2018

    Bonsoir Mademoiselle Voyage
    Merci pour ton article, précis, complet et qui donne très envie.
    Etant passionné de voyages, ça fait des années que je rêve de gagner ma vie en baroudant !
    N’as-tu jamais besoin d’un assistant pour gérer des grands groupes ? 🙂
    Je suis brocanteur / e-commerçant et suis disponible pour des missions à tout moment de l’année.
    Enfant, j’ai crapahuté pendant 8 ans en Espagne/Portugal/Amérique latine et USA, et j’ai appris l’anglais l’espagnol et le portugais.
    Dorénavant, j’organise des voyages associant loisirs et travail pour ma famille de 4 enfants avec mon fourgon aménagé à travers la France et l’Europe, mais le gros de mon activité s’étant orienté vers le net, je suis actuellement plus sédentaire.
    Après des mois d’hibernation derrière mon ordi, je suis grave en manque d’exotisme et de dépaysement !
    Je vais donc commencer à prospecter…
    Si tu passes sur Lyon, ce serait un plaisir de partager avec toi des anecdotes.
    Bonne continuation !
    Raph

  • Pierrick
    février 19, 2018

    Coucou Mademoiselle Voyage

    Je viens de trouver ton article que je trouve génial, et très complet sur la profession.
    Je réalise en ce moment un bilan de compétences, et souhaiterais rester dans le monde du tourisme. En effet j’ai été animateur en club de vacances pendant 6 ans, et ensuite voyagé en sac à dos durant 2 ans. Je pense donc que ce métier pourrait me correspondre.
    J’aurais une question à te poser, si cela ne te déranges pas bien sûr. Pour trouver tes missions, comment fais tu? T’adresses tu directement aux agences de voyages? Ou comme tu le dis dans ton article, il faut dans un premier temps intégrer un réseau?

    Merci d’avance et encore bravo pour ton article!!!!
    See ya!!

    • Mademoiselle Voyage
      février 20, 2018

      Bonjour Pierrick

      Il faut déjà avoir de l’expérience avant d’intégrer un réseau. Moi je bosse dans le tourisme depuis 10 ans donc j’ai touché à tout et je pense qu’aujourd’hui c’est une force. Comme il n’y a pas d’offres, il faut être patient et trouver la bonne personne qui t’aidera à rentrer dans le réseau. Bon courage car ce n’est vraiment pas évident!

      • Pierrick
        février 20, 2018

        Bonjour Mademoiselle,

        Je te remercie pour ta réponse. Aurais-tu des conseils à me donner afin d’intégrer un réseau? si cela ne te dérange pas!!!

        Merci encore et bonne continuation à toi

        • Mademoiselle Voyage
          février 21, 2018

          Bonjour Pierrick, je pense que je me suis mal exprimée excuses moi. Quand je parle de réseau, c’est du bouche à oreilles en fait donc je n’ai pas vraiment de conseils à te donner car il faut juste rencontrer les bonnes personnes au bon moment. Mon réseau, je me le suis crée via toutes mes expériences accumulées mais je ne peux pas te donner mes contacts vu que c’est mon gagne pain, tu comprendras 🙂
          C’est pour cela que je te dis que les places sont chères et les missions se font rare. Bon courage à toi

  • Fiona maugeri
    février 6, 2018

    Je trouve ça tellement super ce que tu fais comme métier.. j’aime énormément voyager, c’est tellement enrichissant!!!
    j aimerai tant trouver un travail comme le tiens ! Mais il faudrait que je me mette à l’anglais !
    En tout cas merci pour ton article ça donne vraiment envie !

    • Mademoiselle Voyage
      février 7, 2018

      Merci Fiona! Oui c’est un métier passionnant mais qui exige des compétences et un bon réseau pour y entrer. Bon courage pour la suite

  • Vivi B.
    janvier 24, 2018

    Bonjour Mademoiselle Voyage,

    j’ai trouvé ton article très honnête et complet! Ca me donne très envie de tenter l’expérience même si je sais que les places sont chères… A quel type d’agence ou d’employeur s’adresser si l’on veut rejoindre la communauté des Tour Leaders?

    Merci pour ton aide et bon vent pour la suite!

  • Marlène
    janvier 23, 2018

    Très intéressant ton article et je viens de découvrir une autre facette de toi. J’ai passé aussi le bts Agtl avec option guide:) ça me rappelle des souvenirs !
    En tout cas c’est un beau métier et cela me parle bien car je l’ai fait quelques temps avant de trouver mon premier CDI chez un TO puis partir en Afrique.
    Le monde du voyage est passionnant…mais prenant. Travaillant dans ce domaine là, mon entourage a bien souvent l’impression que je pars en vacances lors de mes déplacements mais comme tu as su bien le dire…ce n’est pas le cas!!
    À bientôt et bonjour au Brésil de ma part 🙂

    • Mademoiselle Voyage
      janvier 29, 2018

      Coucou Marlène

      Toi aussi tu as le même diplôme que moi ? c’est fou ça
      C’est un métier passionnant mais pas toujours évident (car oui je ne ne suis pas toujours en vacances haha). Je fais moins d’accompagnement aujourd’hui car il y a moins de demandes
      Hâte de te rencontrer et d’échanger sur nos passions communes
      bises

    • Mademoiselle Voyage
      janvier 30, 2018

      Coucou Marlène

      J’ai été super ravie de te rencontrer enfin! Il y a eu un bon feeling entre nous! J’espère que nous aurons l’opportunité de collaborer ensemble et de se revoir.
      Bisous

  • Gilles
    janvier 5, 2018

    Bonjour Mademoiselle Voyage, vous êtes formidable, vous me confortez dans le désir de m’engager dans cette aventure. En effet, plus jeune j’ai pas mal baroudé (48 pays en auto stop à travers l’Afrique de l’Ouest – puis jusqu’en Inde) avec pour seul objectif ne jamais payer pour dormir ou pour voyager. Ce goût de la découverte des lieux et surtout des rencontres ne m’a jamais abandonné. J’aime votre passion et votre manière objective de présenter votre activité. Je travail aujourd’hui dans l’immobilier ce qui est une activité surtout alimentaire. J’aimerais vraiment me lancer dans une première expérience d’accompagnement, je penses avoir toutes les compétences requises mais pas les contacts. Je vais chercher de mon coté et si toutefois vous avez opportunité ou bien envie d’échanger des expériences d’aventures je serais ravi de partager avec vous. Bonne continuation et encore merci pour partager ce que vous êtes et ce que vous faites. Gilles

    • Mademoiselle Voyage
      janvier 5, 2018

      Merci Gilles pour votre adorable message 🙂 Je suis heureuse de pouvoir partager ma passion, mon métier et mes expériences.

      Je comprends votre envie et votre engouement mais comme je l’explique, ce métier est dur car il faut se créer un réseau. Ne plaquez pas tout pour tenter l’aventure car vous risquez d’être déçu de ne pas y arriver.
      Bon courage dans vos recherches et au plaisir

  • Léa
    décembre 25, 2017

    Merci beaucoup pour votre réponse. Il faut alors ce faire connaître par bouche à oreille ? ☺
    Passez un joyeux Noël également.

  • Léa
    décembre 17, 2017

    Bonjour, je suis en seconde et j’aimerais me diriger vers un filière littéraire car j’adore les langues, or je n’ai pas d’idée de métiers pour plus tard du coup j’essaye de me renseigner sur internet.
    Votre métier est très honorable et m’à l’air super enrichissant. De plus, j’adore voyager et decouvrir d’autres pays où cultures, alors si mon métier me plaît et qu’en plus il me permet de voyager, c’est le rêve lol.

    • Mademoiselle Voyage
      décembre 18, 2017

      Bonjour Léa

      Merci pour ton message 🙂 C’est vrai que mon métier est très enrichissant mais il est aussi compliqué car il n’y a pas d’offres malheureusement. Il faut donc se diversifier et persévérer.
      Bonne chance en tout cas pour la suite de tes études 🙂

  • Marc-Edward
    décembre 13, 2017

    Vous avez bien raison! je vous souhaite une excellente continuation Mademoiselle voyage. 🙂

  • Marc-Edward
    décembre 12, 2017

    J’ai trouvé votre article très intéressant pour les personnes se posant des questions sur ce beau métier. Il y a tellement de choses à dire, il faut le vivre pour réellement comprendre ce que c’est. Pour être moi-même accompagnateur je vous comprend parfaitement! Par contre, être payé que 150 ou 200€ je trouve que c’est pas cher payé même si on est logés et nourris! Après je sais bien qu’il y a avant tout la passion du voyage…mais pour en vivre c’est compliqué! c’est la raison pour laquelle je ne travaille qu’avec des agence haut de gamme.

    • Mademoiselle Voyage
      décembre 12, 2017

      Bonjour Marc

      C’est vrai, il faut le vivre pour le comprendre. Pour moi c’est plus qu’un métier mais une passion! Je sais que le tarif peut faire peur mais ce sont souvent les prix et encore je suis gentille…certains proposent d’être bénévoles! Moi je me diversifie et crée du voyage sur mesure à côté pour une clientèle individuelle.

  • BOSSEBOEUF laurence
    novembre 9, 2017

    Bonjour,
    L’occasion m’est donnée aujourd’hui de changer de vie et de faire de ma passion ma nouvelle activité professionnelle.: Accompagnatrice de voyages. Vous dîtes qu’aucune formation n’est nécessaire. Cependant, il est difficile de se présenter et de proposer ses services sans diplôme ou compétences écrites sur CV ?
    J’avoue être être démunie : y aller franco ou suivre une formation ( mais pffff…. ) ?
    Merci à vous pour votre enthousiasme et j’espère vous lire bientôt ;

  • Fanny
    octobre 26, 2017

    Bravo pour cet article complet et ultra réaliste du métier d’accompagnateur de voyages. Effectivement, ce n’est pas un métier où tu es tout le temps en vacances et où il faut savoir gérer l’humain… Je travaille dans le tourisme social, alors je vois très bien ce que tu veux dire !

    • Mademoiselle Voyage
      octobre 26, 2017

      Bonjour Fanny

      Merci pour ce retour! Et oui ce n’est pas un métier facile tous les jours mais passionnant avant tout! Il faut être patient et souriant peu importe les situations, l’humain n’est pas facile à gérer 🙂

  • Daniel
    octobre 6, 2017

    Bonjour ,
    Tout d’abord pour commencer, je tiens à vous remercier pour les informations que vous donnez.

    Excusez-moi de vous déranger. En quoi consiste le métier de guide pour hôtel?

    Par ailleurs existe t-il des accompagnements de voyages d’affaires ? Existe t-il autre(s) forme(s) d’accompagnement de voyages?

    Merci de me répondre.

    Cordialement,
    Daniel

  • Amandine
    juillet 14, 2017

    Bonjour,
    Je suis tombée sur ton article ,par hasard, en cherchant du travail dans l’accompagnement de tourisme. En effet je suis actuellement en formation pour exercer ce métier et mon examen est dans 2 semaines. Ton article est très intéressant, cela me conforte dans l’idée que c’est vraiment ce que je veux faire dans la vie. Cependant comme tu dis j’ai l’impression que je vais avoir du mal à trouver quelque chose en regardant des offres sur internet. Tu me conseillerais quoi ? Dans quelle sorte d’entreprise devrais- je postuler ?
    Cordialement

    • Mademoiselle Voyage
      juillet 14, 2017

      Coucou je t’ai répondu par email 🙂 bises

  • abdat
    juin 18, 2017

    Bonjour.
    je trouve votre article super intéressant
    en faite je suis entrain de créer mon propre business et c’est pratiquement le même
    j’aimerais bien avoir tout les détails et les informations utile
    merci de me faire parvenir vos contacts: adresse mails … pour pouvoir échanger plus d’informations.
    cordialement.

  • Caroline
    juin 2, 2017

    Hello, Merci pour cet article super intéressant.
    Petite question : en tant qu’auto-entrepreneur, tu es affilié au RSI ou à l’URSSAF ? Es-tu considérée comme commerçant ou comme artisan ?
    Merci d’avance pour les réponses que tu pourras m’apporter.

    • Mademoiselle Voyage
      juin 2, 2017

      Bonjour Caroline, je suis au RSI 🙂 et je pense considérée comme commerçant.

  • Merise
    avril 26, 2017

    Si je reprends ce travail, ce sera avec le meme voyagiste. J’ai travaillé pour plusieurs autocaristes, essentiellement en Europe (4h maxi d’avion), l’hiver, je travaillais dans des mutuelles ou banques. Depuis ma dernière saison (2013) j’ai continué à travailler en CDD ou intérim dans le secteur mutuelle/assurances (gestionnaire ou teleconseillere : appels entrants). Je change de région en août et verrai en 2018 pour d’autres accompagnements…

    • Mademoiselle Voyage
      avril 26, 2017

      Top! je te souhaite le meilleur pour l’avenir 🙂

  • Merise
    avril 25, 2017

    Bonjour, j’ai été guide pour des hôtels dans différentes régions puis accompagnatrice de voyages (accompagnement autocars essentiellement, puis ce fut que de l’accompagnement aérien. J’ai laissé tomber en 2013, fatiguée des clients grincheux, voire parfois très agressifs… je pense, peut-être, reprendre en 2018. J’ai travaillé comme guide (sans carte) puis accompagnatrice durant 12 ans. Il faut que je révise mon anglais car j’ai beaucoup perdu… sympa ta description… mon anecdote la plus marquante : un alcoolique complètement saoul, couvert d’excréments, qui voulait entrer au restaurant de l’hôtel… ou une Dame qui tombe dans sa baignoire à 3h du mat, passeports oublies à la sécurité : plutôt récurrent…

    • Mademoiselle Voyage
      avril 26, 2017

      Coucou Nelly

      Bon courage si tu souhaites reprendre ce métier… les séjours se font de plus en plus rares 🙁
      Moi je me suis diversifiée, toujours dans le tourisme mais je fait autre chose à coté! J’aime beaucoup tes anecdotes :p surtout de celle qui tombe dans sa baignoire mdr.. pas cool mais drôle!

  • Et si on jasait
    avril 24, 2017

    J’ai aussi accompagné des groupes à trois reprises il y a quelques années; deux groupes d’adolescents (ici au Québec) et un groupe d’aînés (à New York). Que du bonheur!!! Ce n’était effectivement pas des vacances pour moi, mais ce sont des souvenirs que je chérirai toute ma vie. Des anecdotes, je pourrais en écrire pendant trois jours, mais au final ce qui demeure ce sont les remerciements sincères de mes voyageurs d’avoir contribué à la réussite de leur séjour. Si j’avais la possibilité de recommencer, je le ferais sans aucune hésitation.

    • Mademoiselle Voyage
      avril 24, 2017

      Hello

      Quelle belle expérience! Je te comprends tellement 🙂 🙂
      Ce sont les remerciements, les mots gentils, les compliments qui restent.. mais avant tout les belles rencontres.

  • Léonor
    mars 24, 2017

    Oh ça a l’air d’être un super métier ! Je suis sure que j’adorerais. A vrai dire je l’ai déjà fait plusieurs fois pour mon association étudiante lorsque j’étais encore aux études, on organisait des voyages pour les étudiants Erasmus et j’aimais beaucoup être sur place pour tout superviser. J’adorais l’adrénaline des situations “de crise” qu’il faut gérer en urgence sans que les gens s’en rendent vraiment compte pour pas qu’ils paniquent ou qu’ils se disent qu’on gère pas du tout ahah. Merci beaucoup pour cet article super intéressant :). Je te souhaite plein de réussite dans ton nouveau projet ! Bisous

    • Mademoiselle Voyage
      mars 24, 2017

      Coucou Léonor merci pour ton commentaire… et oui moi aussi j’aime cette adrénaline et ce stress … moi aussi je te souhaite plein de réussite dans tes projets 🙂

  • laura
    mars 24, 2017

    Bonsoir, et merci pour cette description de ce métier qui en fait rêver plus d’un. Pour ma part, j’anime des colos depuis une dizaine d’années maintenant, avec des enfants donc. J’aurais aimé faire évoluer mon expérience en devenant accompagnatrice de voyage, puisque c’est grosso modo le même travail, mais avec un vrai salaire. Hélas pour moi, impossible de trouver un organisme qui paye sérieusement ses accompagnateurs. On vient de me proposer un poste pour l’été dans une grande école de langues internationale, et au moment d’aborder la question du salaire (je me doutais que ce ne serait pas grand chose), la recruteuse m’a précisé que l’organisme me “payait” mon logement et demie-pension sur place (encore heureux, je ne pars en vacances, et d’ailleurs pour pas la pension complète ?) et que je recevrai une indemnité de 175 euros par semaine.Il s’agit là de contrats particuliers je pense, mais cela me scandalise de la part d’un organisme qui fait payer ses voyages très chers, et paye aussi mal ses accompagnateurs.
    Bref, juste un petit retour sur une concurrence déloyale pour les accompagnateurs de voyage, je ne sais pas ce que vous en pensez dans le métier ?

    • Mademoiselle Voyage
      mars 24, 2017

      Salut Laura, j’ai moi même été directrice de séjours itinérants donc je connais très bien ce milieu :)… malheureusement comme je l’explique dans l’article, il est difficile d’être salariée d’une boite pour être accompagnateur adultes ( différent des jeunes quand même). Les salaires sont variables et beaucoup jouent sur le fait que tu pars aussi à l’étranger donc tu as des avantages, certains vont donc abuser! Du coup, aujourd’hui je fait d’autres choses que les accompagnements uniquement pour me diversifier et être sure de travailler!

  • voyage Nord du Perou
    mars 24, 2017

    Oui les métiers du tourisme et de l’hôtellerie sont difficiles et ne s’adressent qu’à des fadas passionnés, si l’on veut durer cela s’entend. C’est ce que l’on appelle “se mettre au service des autres”. On rencontre des gens super sympas qui disent adorer recevoir des potes à diner, de temps en temps accueillir des amis à dormir. Alors qu’est-ce qu’on fait? On ouvre une chambre d’hôte. Le rêve? Pas toujours en réalité. On appelle cela un métier car c’est tous les jours qu’il faut être au top, en forme et de bonne humeur. Moi pour des métiers comme le vôtre, je dis bravo!

    • Mademoiselle Voyage
      mars 27, 2017

      Coucou, et oui tu as tout compris! C’est ce que j’ai aimé dans mon métiers mettre au service des autres et faire plaisir! On nous demande d’être irréprochable et souriante quelque soit les circonstances! Merci pour ces mots très gentils et agréables et de comprendre que c’est un métier avant tout!

  • Lara
    mars 23, 2017

    Merci, ça m’a beaucoup aidé, j’ai toujours été une passionée de voyages et toujours beaucoup aimé les langues (je parle couramment l’anglais et l’allemand), du coup je me réorientes cette année en BTS Tourisme (j’étais en licence d’histoire bilingue) mais ce dont tu parles m’apparaît comme un métier concret et vraiment agréable, donc encore une fois merci. Seulement, quand tu parles de retourner au “coeur du métier” lors des 40-50 ans, ça veut dire quoi concrètement ? Merci d’avance !

    • Mademoiselle Voyage
      mars 24, 2017

      Coucou Lara, merci pour ton commentaire 🙂
      Oui ce métier existe et est concret mais il est aussi en voie de disparition comme je l’explique! C’est pour cela que je dois me diversifier dans le tourisme et trouver autre chose à coté. Quand je dit “cœur de métier” , je sais que je vais devoir arrêter les accompagnements pour avoir quelque chose de plus concret et dans le long terme et y revenir plus tard autour des 40-50 ans.

  • Maud
    mars 23, 2017

    J’ai beaucoup aimé cet article très instructif et qui montre l’envers du décor. Je ne savais pas qu’un accompagnateur de voyage exerçait en freelance, je pensais qu’il travaillait pour le compte d’une agence de voyages.
    Même si ce métier en fait rêver plus d’un, tu montres bien que tu n’es pas en vacances. C’est aussi frustrant de ne pas pouvoir partager tous ces moments avec ses proches.

    • Mademoiselle Voyage
      mars 24, 2017

      Coucou Maud, en fait tu as plusieurs cas, certains sont en free lance, d’autres salariés mais ils sont dans la boite depuis de nombreuses années….Je suis heureuse que tu aies cernée les différents aspects de ce métier 🙂 merci

  • Olympia
    mars 23, 2017

    Félicitations ma belle, un article sans langue de bois. Je t’admire comme j’admire la plupart des personnes qui travaillent comme animateurs ou guides… Je pense qu’il faut une sacré dose de patience car en effet j’imagine que c’est parfois comme gérer une colonie de vacances… avec les travers que l’on acquiert passé l’âge de maturité ! Je ne doute pas en revanche que tu passes de très bons moments tant soient avec les vacanciers que les locaux, sans compter la découverte de nouvelles destinations. Tout à un prix, et même le paradis à son envers du décor… et j’en sais quelque chose 😉
    RV en République Dominicaine quand tu veux, cette fois ce sera moi ton guide hors des sentiers battus !

    Olympia
    OlympiaOnBoard.com

    • Mademoiselle Voyage
      mars 24, 2017

      Olympiaaaa mais comme je suis heureuse de te lire 🙂 🙂
      C’est vrai que ce métier n’est pas évident et demande une sacré dose de patience mais c’est une vocation comme je l’explique. Promis quand nous venons en Rep Dom, on t’appelle, tu seras notre guide privilégiée… j’espère que tu vas toujours bien et que cette vie te plait, en tout cas tu as l’air épanouie. Plein de gros bisous

  • Piotr
    mars 23, 2017

    “Une bonne réactivité, résistance physique et nerveuse est également indispensable”
    résistante nerveuse, j’imagine oui, si, comme tu l’annonces, certains te méprisent au plus haut point.
    Je crois qu’ils se seraient pris des remarques cinglantes et blessantes rapidement (et moi de me faire virer j’imagine) 🙂
    Enfin, de toute façon, c’est comme blogueur, tu voyages, t’es en vacances quoi 😀 #Troll

    • Mademoiselle Voyage
      mars 27, 2017

      Coucou toi! Et oui je suis toujours en vacances moi 🙂

      Certains m’ont déjà méprisée mais aujourd’hui, me connaissant un peu, je ne me suis jamais laissée faire et j’ai toujours répondu sur le ton de l’humour tout en remballant! Certains m’ont insultée parce qu’ils étaient bourrés mais heureusement que dans la plupart des cas, les voyageurs restent gentils et bienveillants! Sinon j’aurai arrêté ce métier…

      Piotr, Je te vois bien leur répondre avec tes remarques et tes petits pics… mais avec le temps on apprend, on relativise et au final ces “gens un peu frustrés” sont souvent mis de coté… un peu comme chez ces blogueurs jaloux :p

  • romain
    mars 20, 2017

    Tres bon article!
    je suis dans le tourisme depuis 4 ans,expat depuis 8 ans (8 ans de voyage/travail) et je désespère de trouver un boulot comme ca…
    j’ai rencontre 2 personnes qui faisaient ce boulot en Allemagne et aux Etats Unis..
    Etant a Barcelone depuis 2 mois,et bossant dans le tourisme (business travel consultant),comme tu le dis impossible de trouver ce genre d’annonce sur le net ou ailleurs..

    un resume de nos 8 ans passes:

    • Mademoiselle Voyage
      mars 20, 2017

      Bonjour Romain

      Merci pour ton commentaire! Je sais ce que tu endures, je suis aussi passée par la… J’ai plus souvent rencontré des accompagnateurs étrangers que français!
      Je pense que si tu dois faire ce métier tu y arriveras avec de l’acharnement! Je ne connais pas la situation économique en Espagne mais il faut que tu te fasses un réseau pour rentrer dans ce milieu.
      Je sais qu’il n’existe pas d’annonces c’est pourquoi j’ai aussi voulu ouvrir les yeux sur ce boulot qui devient de plus en plus compliqué!

  • Candie
    mars 15, 2017

    Wow, c’est super intéressant comme article. En fait je réalise que je ne connaissais pas du tout ce métier et en même temps c’est bien logique que des personnes soient employées pour accompagner les voyageurs qui préfèrent partir en groupe et être encadrés. Par contre j’ose imaginer la zénitude qu’il faut avoir alors bravo, de mon point de vue tu as beaucoup de mérite !!! 😉

    • Mademoiselle Voyage
      mars 16, 2017

      Coucou Candie

      Merci beaucoup pour ton commentaire 🙂
      Et oui c’est un métier qui demande d’être zen mais aussi souriant, dynamique et ferme sinon tu te fait bouffer 🙂
      Merci pour tout et d’être fidèle sur insta :p

  • Capucine
    mars 12, 2017

    Moi aussi je veux faire ça quand je serai grande !!!

    • Mademoiselle Voyage
      mars 13, 2017

      Hihi je te formerai au métier ma petite :p

  • Stephanie
    mars 11, 2017

    Ca a l’air très enrichissant mais je ne sais pas si je serais une bonne accompagnatrice : j’adore les gens, par contre dès qu’on hausse le ton avec moi une fois, deux fois … en général il n’y a pas de troisième fois ahah ! Mais c’est un très beau métier que tu fais je t’admire et je suis sûre que les gens sont reconnaissants d’avoir quelqu’un comme toi (et les autres accompagnateurs) pour les encadrer !

    • Mademoiselle Voyage
      mars 11, 2017

      Oh merci Stéphanie pour ton message! Et oui mon métier est particulier et ne conviendrait pas à beaucoup de monde je le sais…
      Mille merci pour ton compliment… je l’espère que toutes ces personnes ont été ravies de me rencontrer sur leur chemin… j’ai toujours eu de très bons retours mais parfois on tombe sur des incorrigibles agaçants!!