Que faire et que voir sur Grande-Terre | 7 choses à ne pas manquer

Que faire et que voir sur Grande-Terre |  7 choses à ne pas manquer

La Guadeloupe est un joli papillon aux deux ailes très contrastées. Basse-Terre est connue pour sa nature vierge, Grande Terre quant à elle est connue pour ses plages et ses activités de loisirs nautiques. Gros plans sur les attraits de Grande-Terre avec notre top 7 des activités à faire sur l’aile Est de l’archipel de Guadeloupe

 

 

Bienvenue sur Grande-Terre en Guadeloupe pour un voyage contrastée et riche en émotions. Il est vrai que Grande-Terre possède de nombreux atouts tels que des plages de sable blanc, des eaux translucides, des falaises abruptes, des criques cachées mais aussi une variété étonnante de paysages et d’ambiances qui vous embarqueront dans cette douceur tropicale. Vous allez tombés sous le charme des petites Antilles et des Antillais!

N’hésitez pas à consulter tous nos articles sur la Guadeloupe pour bien organiser voter voyage:

 

Quelles sont les 7 choses à ne pas manquer lors de votre voyage sur Grande-Terre ?

 

| LE STREET ART A POINTE-A-PITRE

Et oui, ce n’est pas la première chose à laquelle on pense lorsque l’on découvre la Guadeloupe pour la première fois. Mais commençons par une touche culturelle. Si Pointe-à-Pitre n’est pas une ville qui présente un grand intérêt d’un point de vue architectural, elle regorge cependant d’une énergie créative et artistique qui se dévoile par le street-art. 

Tous les 2 ans à lieu le World Kreyol Festival,  une semaine de création qui permet de redonner des couleurs et d’apporter une âme à la ville car l’île regorge d’artistes talentueux. Le principe est simple: la ville offre un mur ou une maison et l’artiste propose une création. Et pour découvrir toutes ces œuvres originales et colorées, nous avons opté pour un tour avec la compagnie « Pousse Pousse taxi».  

Une petite société locale qui propose des tours originaux, à bord de grands tuk-tuk pouvant accueillir de 4 à 6 personnes. Guidé par Loïc, nous sommes partis explorer les rues colorées de Pointe à Pitre où graffitis et peintures murales de la ville se succèdent, un vrai musée à ciel ouvert! Et son œil est très utile pour voir les subtilités de certaines créations et comprendre la signification d’autres, le tout sans avoir à marcher à travers la ville sous ce mercure écrasant et ce taux d’humidité ambiant très élevé en plein mois d’août.

Le tour commence le matin, dure environ 3h et se termine par un lieu atypique et totalement underground. Face à l’hôtel de ville, un projet immobilier resté à l’étape du gros œuvre suite à une mauvaise gestion financière, a été repris par l’engouement de cette effervescente créativité artistique. Les artistes s’y succèdent pour proposer des œuvres sur les murs intérieurs du bâtiment.  Autorisé par la ville, ce lieu mériterait d’obtenir un vrai statut afin de le pérenniser dans le temps.

Le street art à Pointe à Pitre est une visite à ne pas manquer! On a pu découvrir beaucoup de portrait de personnalités connues, ainsi que des petits chefs-d’œuvre cachés dans la vieille ville.

 

 

| LA POINTE DES CHÂTEAUX

Grande terre est parfois surnommée « La petite Bretagne des Antilles ». Vous aurez l’occasion d’en avoir un bel aperçu en allant vous promener à la pointe des châteaux. 

Située à l’Est de l’île de Grande-Terre, du côté de Saint-François, cette péninsule donnant sur l’océan Atlantique est souvent balayée par des vents forts pouvant par moment, devenir violent. La balade est assez courte et l’ascension jusqu’à « La Grande croix » très abordable puisque le chemin ne fait qu’un peu plus de 500 mètres par un sentier de bord de mer. Nous l’avons fait sans aucun problème avec Gabriel sur le dos, glissé dans le porte bébé. Prévoyez bien, chapeau, lunettes et crème solaire pour vous protéger et protéger votre petit même si le temps est nuageux ! A la fin de votre petite randonnées,il est possible d’acheter sur place, dans les guinguettes en bois et sur les stands, des boissons ou des sorbets coco pour vous désaltérer

De là, vous aurez un beau point de vue sur Grande Terre et par beau temps, sur l’île de La Désirade qui fait face 8 kilomètres au large.En redescendant, faites une balade le long de la plage des « Grandes Salines » mais si l’envie vous en prend,  prenez garde à la baignade car les courants peuvent être très forts et donc dangereux à cet endroit.

Le saviez-vous ? De décembre jusqu’à fin mai et sur les pics avec une plus grosse fréquentation de mars/avril, il est possible de voir des baleines à bosse car elles viennent dans les eaux chaudes se reproduire. La pointe des châteaux est donc un très beau spot. Assis en hauteur, vous pourrez écouter et contempler leurs souffles de quelques mètres de haut. Le matin et le soir, les rayons de soleil sont obliques et les souffles se voient mieux. Vous pouvez aussi voir des sauts  répétés, des claqués de nageoires caudale ou pectorale. Ces géants sont parfois très très près des côtes de la baie des châteaux ou dans la baie de Moule.

 

 

| UN VOL EN GYROCOPTÈRE

Un autre moyen de découvrir la beauté de l’archipel, est de passer par les airs. Curiosité de l’île, vous trouverez ici des gyrocoptères appelés aussi autogires. Mais c’est quoi au juste ?  Cet appareil d’aspect un peu étrange à première vue,  n’est rien d’autre que l’ancêtre de l’hélicoptère. Il est à l’hélicoptère, ce que l’ULM est à l’avion.  Pour découvrir le nord de l’île de Grande-Terre et les îles faisant face, plusieurs parcours s’offrent à vous allant de 30 minutes à 1h30.

Au départ de l’aérodrome de Saint-Francois, Frederic, directeur d’ULM Archipel vous propose différents itinéraires allant de la Pointe des Châteaux à la réserve des îles de la Petite-Terre, en passant par La Désirade et le reste de Grande-Terre.  J’ai choisi de tester l’itinéraire le plus long pour vous donner mon avis concernant cette expérience, une première pour moi.

Je ne vais pas vous mentir mais quand Frédéric le pilote, m’a annoncée que le temps était super en haut et qu’il avait ouvert le gyrocopètre pour profiter pleinement de la vue, je me suis un peu liquéfiée ! Mais Frédéric est une personne très rassurante qui a su me mettre en confiance durant tout ce vol. Je crois que ce qui me faisait terriblement peur, c’était les turbulences ! Je n’ai jamais été une grande fan des turbulences dans un avion alors dans un gyrocoptère, je vous laisse imaginer. Cependant, à ma grande surprise, une fois installée à l’intérieur, je n’ai pas vraiment ressenti quoi que ce soit. Il y a eu quelques passages ventés où effectivement, cela m’a procurée des sensations au ventre mais encore une fois, Frédéric a su me rassurer en m’expliquant à chaque fois ce qu’il faisait via le micro mis à notre disposition.

Le vol débute par le survol de la Pointe des Châteaux, puis se poursuit par Petite Terre et ou La Désirade en fonction de la météo. Frédéric vous relate au micro, des informations historiques et culturelles très intéressantes sur les différents points que vous voyez. Petite Terre vu d’en haut est tellement incroyable, on y voit parfaitement la beauté des lagons translucides déclinant à l’infini leur camaïeu de bleus ainsi que la célèbre passe où nagent tortues, raies et requins. Le relief de l’île de la Désirade est unique, un vrai décor verdoyant, ressemblant à celui de Jurassic Park ! Du vert un peu partout et des falaises escarpées se jettent dans la mer, le spectacle est vraiment grandiose !

Je ne peux que vous conseiller de tester ce vol d’une durée d’1h30 pour vraiment apprécier ces différents paysages époustouflants. Petit conseil, si vous souhaitez faire de belles photos photos, essayez de réserver votre vol autour de 12h pour avoir de belles lumières de là-haut.

Si vous venez comme nous avec un bébé ou des enfants en bas âge, vous pourrez attendre votre tour, assis à l’ombre d’une petite table.  Il faut savoir que chacun passe à tour de rôle donc cela ne sert à rien d’arriver trop en avance car vous patienterez comme tout le monde. Frédéric est très demandé car il est professionnel et n’enchaîne pas les vols les uns après les autres comme ses concurrents le font. Un gage de qualité à mon sens à ne pas négliger lors de votre réservation.

 

➡️ Vérifier les disponibilités et réserver à l’avance le gyrocoptère ici

 

La Pointe des Châteaux

 

| UN COURS DE CUISINE

La découverte d’une destination ne se conçoit pas, selon nous, sans une découverte culinaire. Et quoi de mieux qu’une initiation à la cuisine guadeloupéenne pour en savoir un peu plus sur cette destination.  J’ai souvent remarqué qu’on comprenait un peu mieux l’histoire d’un pays par la cuisine, c’est encore plus flagrant dans les îles des Antilles. 

Rendez-vous donc à Sainte-Anne sur Grande-Terre, avec Maggy, une femme charismatique et souriante pour un petit tour de marché. L’occasion de découvrir ensemble et de goûter certains produits moins familier avant d’aller en cuisine. Dans ce genre de moment, j’adore observer les locaux et découvrir leurs petites habitudes. Maggy est un vrai personnage et vous vous laisserez guider dans la préparation de la recette en récoltant par la même occasion ses secrets de cuisine. Pour nous, ce fut accras de morue, colombo de poulet et banane flambée à la vanille et au Rhum. Des plat issus de la culture Tamul des indiens venus travailler en Guadeloupe. Les cours de cuisine s’adaptent parfaitement aux débutants qu’aux confirmés car c’est une initiation à la cuisine créole avant tout !

Maggy est une femme généreuse, qui sait parfaitement s’adapter à son public et vous proposer un menu qui vous correspond et qui vous tient à cœur. Ce que j’ai beaucoup aimé, c’est qu’elle a su garder les vraies traditions de la cuisine antillaise, qu’elle vous montre rapidement comment faire mais c’est à vous de couper et de cuisiner ! Elle veille à ce que tout soit bien fait en vous donnant ses petites astuces et en vous racontant des histoires. C’est un cours ludique et un véritable échange qui vous attend. Nous avons beaucoup aimé le cadre également où elle donne ses cours : un petit nid douillet, une maison où l’on se sent en vacances et bien accueillie.

Elle propose cette initiation à la cuisine ainsi que d’autres activités au Nid Kreyol, une résidence qu’elle possède, proposant 5 villas fonctionnelles avec une piscine partagée. L’endroit est superbe pour cuisiner mais aussi se reposer. J’aurais beaucoup aimé découvrir la soirée  Ka Boukan, cette initiation à la danse « Gwo Ka » traditionnelle venant de Guadeloupe. Un spectacle qui se réserve à l’avance pour vivre une immersion de la Guadeloupe profonde.

 

 

| VISITER LA COTE NORD: DE PORT LOUIS A LA POINTE DE LA GRANDE VIGIE

Au nord de Grande-Terre, de Port-Louis à la Pointe de la grande Vigie, s’offre à vous une côte plus sauvage ou tout du moins beaucoup moins fréquentée. C’est un véritable coup de cœur pour nous !

Mais si vous choisissez de rester sur terre, vous pourrez profiter d’une belle randonnée de Port-Louis à Anse-Bertrand

Parmi les points forts de cette côte, retenons la plage du souffleur à Port-Louis. L’une des plus jolies plages de Grande Terre avec vue sur les montagnes de Basse-Terre. Une plage aux eaux calmes, propice à la baignade en toute sécurité mais attention tout de même aux moustiques en fin de journée.  On y a déniché un super restaurant, on s’en souvient encore ! Le cadre était parfait et la nourriture y était délicieuse.

Amoureux de plongée, c’est ici que nous avons découvert nos premiers fonds marins au large de Port-Louis. Nous avons plongé avec Eden plongée, un club PADI tenu par un français absolument gentil. Ici, vous ferez de belles plongées, grâce aux reliefs des fonds offrant des arches, des petits canyons et une richesse dans la variété des espèces rencontrées. Parmi les plus emblématiques, des raies (aigles et pastenagues), des barracudas, des langoustes, des tortues (imbriquées et vertes) etc. Le lieu est aussi moins fréquenté par les voyageurs donc ce n’est pas l’usine et vous plongez en toute tranquillité ! Comptez environ 45€/p la plongée exploration.

Autre plage intéressante à Anse-Bertrand, la plage de La Chapelle. Une plage de sable blanc atypique avec ses cocotiers qui la parsèment et de la verdure disséminée par ci par la. Une belle randonnée de 9km est d’ailleurs possible entre ces deux plages passant par une zone marécageuse de mangroves avec plusieurs espèces de palétuviers. 

Un peu plus au nord d’Anse Bertrand, vous trouverez la jolie plage d’Anse Laborde parfaite pour nager et se poser sur le sable au coucher de soleil. Il y a également le trou à Man Lwi, une toute petite plage dont l’accès est légèrement escarpé, mais la petite plage qu’offre cette anse est atypique. Un plage très agréable moins fréquentée, pour une pause baignade en milieu de journée ou une après-midi. Nous n’avions pas Gabriel ce jour la mais vous pouvez vous y rendre qu’avec le porte bébé uniquement. Le meilleur moment pour découvrir le trou à Man Lwi, faire des jolies photos avec la bonne lumière, est plutôt dans la matinée et en début d’après midi. En fin de journée, le soleil se coucher derrière la montagne et la crique s’assombrit.

Pour finir, encore un peu plus au nord, les plus sportifs d’entre vous pourrons faire la découverte de la plage de l’Anse CastaliaUn très joli spot sauvage, qui se mérite et nécessite quelques précautions d’approche. Nous n’avons pas eu le temps de la faire car le chemin est très pentu et entremêlé de grosses racines. (de toute façon, cela aurait été compliqué avec Gabriel, âgé de 12 mois lors du voyage). L’anse est en contrebas donc pensez qu’il faudra tout remonter pour rejoindre votre véhicule ! Cependant, allez lire cet explicatif très bien fait si vous avez envie de vous lancer.

Vous terminerez ce petit roadtrip par La Pointe de la Grande Vigie située tout au nord de Grande-Terre, je dirai même le Cap Nord de la Guadeloupe. Il s’offre à vous, un panorama exceptionnel, l’un des plus sauvages des Antilles,  à plus de 80 mètres au-dessus du niveau de la mer. On y voit d’immenses falaises recouvertes de végétation rappelant des coins de Bretagne ou de Normandie. Vous pouvez vous balader rapidement sur un chemin rocailleux faisant une petite boucle. Les cheveux au vent, on a vraiment le sentiment de se sentir au bout du monde. Et oui, vous serez ici à la frontière entre l’océan Atlantique et la mer des Caraïbes.

 

 

Depuis Grande-Terre, vous aurez également aussi la possibilité d’explorer les mers.  Parmi les sorties possibles, nous avons choisi de découvrir les îlets Caret & la réserve de Fajou ainsi que La Désirade et la Réserve naturelle de Petite-Terre. 

 

 

| L’ILET CARET ET LA RÉSERVE NATURELLE DE FAJOU

 

Au départ de la Marina du Gosier sur Grande-Terre, nous avons découvert l’Ilet Caret et la réserve naturelle de Fajou. Rendez-vous pour un départ en catamaran à moteur pouvant accueillir 12 personnes, avec un espace à l’avant pour s’allonger au soleil ainsi qu’un espace fermé à l’arrière, idéal pour embarquer avec des enfants en toute sécurité. 

Premier stop: l’îlet Caret pour commencer la journée. Un banc de sable blanc créé par le passage d’un cyclone il y a plusieurs années, formant un petit atoll paradisiaque. Assez fréquenté, on va être franc, ce n’est pas l’endroit que nous avons préféré de la journée. En effet, l’îlet Caret est le rendez-vous de beaucoup de bateaux qui s’y agglutinent et certaines compagnies exploitent même des cabanes sur l’îlet pour des excursions à la journée avec déjeuner. L’endroit idyllique le devient donc un peu moins du fait de cette surfréquentation malgré ce paysage de carte postale et ces eaux chaudes et translucides. 

Lorsque vous êtes en mouillage comme nous l’étions et donc un peu loin du banc de sable, vous vous rendez à la nage sur l’Ilet Caret. Une petite aventure agitée qui nécessite tout de même d’être un bon nageur car il y a un peu de courant et souvent de la houle. Mais, ce qui est plutôt incroyable, c’est que vous avez rapidement pied à quelques mètres du bateau donc pas de quoi s’affoler non plus ! Cela nous a permis d’y aller avec Gabriel, installé quant à lui dans une bouée et flottant sans aucun problème au creux des vagues. Il n’a pas eu peur et a plutôt aimé la balade !  Le capitaine fournit à bord quelques équipement de snorkeling et 2 bouées dont une pour les enfants justement (c’est tout de même mieux d’avoir son matériel ! ).

Le principal intérêt de cette journée est plutôt la seconde partie à savoir la réserve de l’îlet FajouSon accès est très réglementé ce qui fait que tous les bateaux d’excursions ne peuvent s’y rendre. Un accès limité permettant la protection de la réserve et par la même occasion de gagner en tranquillité. C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés sans aucun autre bateau dans notre champs de vue, au milieu du lagon. Après un point sur les bonnes pratiques, ainsi que les zones propices à l’observation des différentes espèces animalières peuplant la zone, l’équipage du bateau s’est mis à notre service pour nous préparer un apéro ti-punch local et un déjeuner dans la pure tradition guadeloupéenne. 

Au total, c’est environ 4h d’arrêt dans un décor de rêve qui vous attend. Des eaux translucides où vous pourrez observer, si la chance est avec vous, des tortues, des raies pastenagues, des barracudas et pleins de petits poissons de récif. Un lieu idéal pour faire du snorkeling (PMT). 

Le ressenti de cette journée reste tout de même très bon et positif car l’équipe est sympathique, le bateau confortable et intimiste et le site de l’îlet Fajou est assez tranquille. La sortie sur ce bateau se fait sans problème avec des bébés et des enfants. Vous pouvez emporter à bord une poussette que vous laisserez soit à l’intérieur du bateau soit sur la plage arrière au frais et abrité du soleil.

Les prestataires avec qui je collabore pour les voyages sur mesure en Guadeloupe sont triés sur le volet et choisis pour leur éthique. Ils ne font pas de tourisme de masse ! Ils vous seront proposés dans le devis, uniquement sur la réservation d’un voyage de A à Z.

 

➡️ Vérifier les disponibilités et réserver à l’avance le bateau pour Ilet Caret

 

 

 

| UN COMBINÉ LA DÉSIRADE ET PETITE TERRE

 

C’est certainement la journée incontournable de l’ensemble des activités de Grande-Terre, dont nous vous parlons dans cet article.  Une superbe journée à la découverte de l’île de La Désirade (l’île du joueur de football Thierry Henri) et de l’archipel de Petite Terre

Au départ du port de Saint-François, nous avons démarré la journée par la traversée jusqu’à l’île de La Désirade. Arrivés sur place, une agence locale a pris le relai et nous a emmené découvrir les points forts de l’île: La Chapelle de Bellevue offrant un beau point de vue en hauteur sur l’île, la réserve de La Désirade où vous pourrez voir les iguanes endémiques de l’île et la plage de Baie-Mahault, juste idyllique. Après un déjeuner pris sur la plage dans une ambiance bon enfant, place à 30-40 minutes de traversée quelques peu arrosée jusqu’à la réserve de Petite Terre. 

Arrivés sur place en milieu d’après midi, le paysage était absolument somptueux, malgré un temps maussade le jour de notre passage. Les fonds répondaient à la promesse puisque nous avons rapidement pu observer quelques bébés requins citrons, des tortues vertes, des raies pastenagues, un barracuda et des poissons de récif, soit la quasi totalité des espèces pouvant être vues dans cette zone. Le passage par Petite Terre, se termine par une ballade guidée faite par le capitaine lui même et très instructive sur l’histoire de ce bout de terre. Une autre occasion d’observer des plantes endémiques et des iguanes qui vivent en profusion sur ce territoire. 

En arrivant à cette heure-ci et en ayant choisi cette combinaison à la journée, nous avons évité les nombreux va et viens des bateaux venus pour les mêmes raisons. En effet, au moment où nous avons accosté sur la plage, la majorité des voyageurs rentrait sur Grande Terre. Nous avons donc eu l’île que pour nous et c’est un grand privilège. Choisissez bien votre excursion pour en profiter au maximum.

Nous avons choisi cette formule car nous avions Gabriel âgé de 12 mois au moment du voyage et que nous avons fait le choix de le faire garder pour cette sortie. En effet, elle n’est pas conseillée pour les enfants en bas âge notamment à cause de la traversée, qui peut s’avérer très agitée si vous choisissez un bateau rapide. Pour vous donner une idée, le capitaine de notre bateau est parti seul avec son bateau de Grande Terre jusqu’à la Désirade et nous l’avons retrouvé via le gros bateau qui faisait la liaison quotidienne entre Grande Terre et l’île. La mer était particulièrement agitée ce jour la et personne ne voulait prendre de risques sur ce trajet.

Il est également possible de découvrir uniquement Petite-Terre en catamaran à la demi journée ou à la journée. La balade est plus tranquille et donc possible avec des enfants même en bas âge. Cependant, elle est très demandée et se réserve des semaines à l’avance. Je vous conseille de bien choisir votre prestataire car il y a beaucoup de choix (trop même) et les prestations n’ont pas toutes le même standing.

Les prestataires avec qui je collabore pour les voyages sur mesure en Guadeloupe sont triés sur le volet et choisis pour leur éthique. Ils ne font pas de tourisme de masse ! Ils vous seront proposés dans le devis uniquement sur la réservation d’un voyage de A à Z.

 

➡️ Vérifier les disponibilités et réserver à l’avance le bateau pour Petite Terre

 

 

Un voyage en Guadeloupe nécessite une grosse logistique si vous êtes à la recherche de choses authentiques. Les prestataires avec qui je collabore pour vous créer du voyage sur mesure sont triés sur le volet et choisis pour leur éthique et leur professionnalisme. Ils ne font pas de tourisme de masse ! Ils vous seront proposés dans le devis, uniquement sur la réservation d’un voyage de A à Z à savoir les vols, l’hébergement et les activités.

Pour toute demande de devis et un voyage sur mesure pour découvrir de manière authentique la Guadeloupe, contactez moi par email à contact@mademoiselle-voyage.fr. Je vous invite à lire la rubrique voyage sur mesure où je vous présente mon activité d’agence de voyage agrée.

 

Avant de partir, n’hésitez pas à consulter tous nos autres articles sur la Guadeloupe pour bien préparer votre voyage:

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.