Voyager au Rajasthan | Notre avis et notre impression

Voyager au Rajasthan | Notre avis et notre impression

Un voyage en Inde du Nord, au pays des Rajputs est un voyage qui vous marquera à coup sûr! Découvrez nos avis et nos impressions sur le Rajasthan.

 

 

Nous avions souvent entendu dire sur l’Inde, que soit tu l’adorais soit tu le détestais, c’est du moins ce que l’on nous répétait en boucle! Pour nous, il n’en a rien été. Sur le moment, nous ne l’avons ni détesté, ni adoré. Nous avons mis du temps à donner notre ressenti sur ce voyage mais nous l’avons tout simplement aimé voire adoré on peut le dire aujourd’hui. C’est pourquoi nous vous livrons nos impressions sur cette fabuleuse région, point de vue d’occidentalistes!

Je vous invite à lire tous nos autres articles sur le Rajasthan pour bien préparer votre voyage:

 

L’Inde est aux antipodes de ce que nous avons pu voir auparavant, c’est un pays déconcertant, fascinant, étonnant et bruyant! Ce n’est pas pour rien qu’on la surnomme « Incredible India ». Il vaut mieux être bien préparés et organisés avant de partir découvrir cet immense pays aux contrastes multiples et d’éviter le syndrome de l’Inde.

Nous avions souvent entendu dire des choses sur l’Inde, que c’était un pays sale et pollué, surpeuplé, d’une extrême pauvreté, dangereux pour les femmes à cause des nombreux viols et j’en passe. Nombreux sont les voyageurs qui sont rentrés choqués par ce pays. L’Inde n’est d’ailleurs pas forcément le pays que je conseillerais pour un premier voyage, le choc culturel peut être violent pour certains et certaines.

Nous nous rappelons bien de notre première arrivée sur le territoire Indien, à Delhi. A peine sortis de l’aéroport, nous étions dans l’ambiance. Nous avons observé de la fenêtre de notre voiture, ce vacarme incessant et atypique: concert de klaxons à tout-va, passants, voitures, vélos, mendiants, chauffeurs de tuk tuk, des vaches plutôt calmes et pas du tout effrayées qui cohabitent ensemble sur la route. Tout le monde se frôle sans se faire renverser, c’est donc ça l’Inde! Je ne vous parle pas de notre première journée à pied où vous revivez la même chose en y ajoutant les sollicitations des vendeurs de rue, les odeurs des échoppes, les canalisations à ciel ouvert et les montagnes de détritus. L’Inde c’est le pays de toutes les anomalies, on a l’impression parfois d’être encore au Moyen Age mais on entend sonner des portables dans la foule. Mais commençons par énumérer les différents aspects du pays.

 

| LES ASPECTS POSITIFS DU RAJASTHAN

L’Inde et la région du Rajasthan, c’est avant tout une destination culturelle. Le Rajasthan est ancré dans les croyances religieuses avec les religions Musulmanes, Jaïnistes mais surtout avec l’Hindouisme. Beaucoup de temples y sont dédiés à l’Hindouisme, plus ou moins loufoques pour nos yeux d’occidentaux mais qui vous raviront à coups sûrs. Toutes ces croyances et ces cérémonies religieuses (chants, défilés, offrandes de fleurs, encens…) nous ont particulièrement séduits visuellement.

C’est un pays qui a eu son indépendance depuis 1947 et qui était auparavant tenue par les familles de Rajput (« fils de prince » de raja, prince, et putra qui signifie fils). Visiter cette région, c’est aller à la rencontre de son passé en découvrant les nombreux Palais, Forts et Havelis. La plupart de ces édifices, et surtout les plus récents, recèlent de véritables trésors artistiques avec notamment les miniatures (techniques de peintures très très détaillées) qui ornent les murs de ces palais, mais également avec ses portes, ses sculptures, ses nombreux objets anciens et bien sur avec l’architecture des bâtiments. Vous pourrez voir tous ces palais en les visitant, ou en y séjournant.

 

 

  • LES HÔTELS EN INDE DU NORD

Le Rajasthan possède des hôtels authentiques magnifiques et représentatifs de l’architecture indienne. Beaucoup de familles de Maharajas se sont reconverties dans le tourisme à la période de l’indépendance (15 Juillet 1947) pour pouvoir s’assurer des revenus et entretenir leur palais. C’est pourquoi, le Rajasthan propose de très beaux hôtels, charmants et souvent très authentiques pour des prix raisonnables (environ 40€ à 60€ la nuit pour les plus haut de gamme, mis à part les hôtels de luxe bien sur). Vous pourrez loger dans des Palais, des Forts, des hôtels Heritage ou dans des Havelis élégants faisant penser au charme des Riads marocains. Des vrais moments de plaisirs où vous vous sentirez comme un Maharaja ou une Maharani.

 

 

 

  • LA CUISINE

La cuisine indienne est vraiment très bonne et riche (notamment en huile!) mais il faut aimer les épices, le thé et les légumes. En effet, la majorité des Indiens de l’Inde du Nord est végétarienne et les autres restants ne mangent que peu de viande. (2 fois/semaine du poulet et de la chèvre principalement). Quand vous vous promenez dans les rues, les odeurs de cardamomes vous titillent sans arrêt les narines. Les marchands vendent bon nombres de légumes dont certains que vous connaissez et d’autres que vous n’utilisez pas. L’hospitalité est toujours de rigueur, les Indiens vous propose très rapidement le fameux thé Masala quand vous vous arrêtez dans n’importe quel magasin. Un vrai moment de convivialité et d’échange avec les locaux!

Laissez-vous alors tenter par les charmes des Paneer, des Masala Papad (galette de cumin soufflée avec des oignons, tomates concassées et coriandre dessus), des Dal fry (soupe de lentilles), des poulets Tandoori accompagné de riz parfumé et des Chapatis/Rotis tout chaud. Si vous avez peur des épices, les indiens savent très bien doser plus “sagement” si vous leur demandez mais n’oubliez surtout pas de goûter cela avec les doigts, car c’est le meilleur moyen de vous sentir de suite en voyage et d’apprécier les saveurs.

 

 

  • LES SOUVENIRS

Vous aurez de quoi ramener en terme de souvenirs! Le pays propose une grande variété de souvenirs allant du plus simple au plus travaillé. Vous trouverez du tissu en cachemire, des tentures, des sacs à mains en cuir ornés de patchwork fait à la main, mais également des bijoux avec des semi pierres précieuses, de l’argent, des épices et nombres de pièces de brocantes pour les amoureux de la “récup”. Et bien sur beaucoup de miniatures et statuettes de dieux et déesses hindou. Nous vous invitons à lire notre article sur les souvenirs du Rajasthan.

 

 

  • LES SCÈNES DE VIE EN CAMPAGNE ET EN VILLE

Les campagnes sont authentiques, et l’on peut y observer des scènes de vie que l’on pourrait comparer avec la France d’il y a 100 ans (ce qui ne veut pas dire que L’Inde à un siècle de retard.) On en observe également partout dans les rues: marchants de fruits et légumes, d’épices, gargotes pour déjeuner, pour boire un verre. Le tout ambulant, c’est plus charmant. Pour les amoureux de la photo, vous allez vous régaler.

 

 

  • LES ROUTES INDIENNES

Les routes indiennes sont une curiosité à elles seules tout comme leurs magnifiques camions décorés avec beaucoup de goût. Mais il est préférable d’avoir son chauffeur, car le code de la route est inexistant. Ici c’est l’anarchie!

Voiture à contre sens, vaches, chèvres, cochons, dromadaires sauvages, tracteurs, camions surchargés, vélos, tuktuk, charrettes tractées par des ânes et bien sur les motos où l’on peut voir jusqu’à 4 personnes dessus!.Tous se côtoient, cohabitent ensemble, se mélangent au bruit des Klaxons sur des routes souvent en mauvais état. Ne soyez pas surpris si vous voyez des voitures arrêtées ou des motos en train d’être réparées en plein milieu de la route. Oui, Oui, ici on fait un peu ce que l’on veut!

 

 

| LES ASPECTS NÉGATIFS DU RAJASTHAN

 

  • LES VISITES CULTURELLES

« Trop de forts tue les forts » Dans le Rajasthan se concentrent une grande quantité de sites culturels. Votre voyage peut paraître long si vous ne faites que ça, surtout si vous n’êtes pas un passionné d’histoire. vous pouvez avoir le sentiment d’être lassé! Il faut donc choisir les sites les plus emblématiques ou uniques et mixer avec des activités culturelles telles que l’astrologie, le yoga, le cinéma, la tyrolienne, etc… Votre voyage au Rajasthan doit être un bon mix entre culture et expérience pour une première fois.

 

  • LA PROPRETÉ

La saleté dans les rues nous a marqué c’est inévitable mais je vous assure qu’après plus d’un mois passé dans ce pays, je ne la voyais presque plus! L’Inde est certainement l’un des pays les plus sales au monde: les réseaux d’assainissements sont à ciel ouvert sur les rues, engendrant parfois des odeurs nauséabondes. Les Indiens n’ont aucune conscience sur la gestion des déchets, et la règle est de tout jeter dans la rue même s’il y a une poubelle à 2 mètres d’eux. Les vaches ne mâchent très peu d’herbe en Inde mais beaucoup de carton ou de papier. Sur de superbes sites touristiques, vous pourrez donc trouver des déchets dispersés ou des locaux qui cuisinent sur les pierres, et c’est bien dommage! Ça nous a même parfois gâché le plaisir!

Ne parlons pas du célèbre Gange, fleuve si sacré en Inde où sont jetés les corps des défunts. Cependant les locaux et les vaches y boivent l’eau, viennent s’y baigner, se laver, nettoyer leur linge, leur vêtements… c’est tellement paradoxal! Pas si simple à comprendre!

 

 

  • LE « TROP » DE CUISINE INDIENNE

La nourriture en Inde est très bonne mais vous pouvez en avoir marre de manger la même chose midi et soir (rôtis/chapatis accompagné de petits plats en sauce). Notre secret pour ne pas se lasser a été de manger indien le midi et de manger des fruits le soir. Vous en trouvez beaucoup à tous les coins de rues!

 

  • LE REGARD DES HOMMES ET LE SAVOIR VIVRE

Le rapport homme/femme a été compliqué pour moi en Inde. Heureusement que nous étions toujours encadrés par des guides locaux adorables et bienveillants. Le regard des hommes était parfois très insistant, lourd et malaisant. Je me sentais agressée visuellement et le peu de fois où je me suis rebellée, cela a été mal vu. Ici, une femme ne répond à un homme. D’ailleurs ils sont souvent mal à l’aise face à nos réactions poussées car ils n’ont pas l’habitude. Je me rappelle de notre chauffeur dans le Kerala qui s’occupait de nous. Un jour, pour une histoire de photos, il m’a gentiment remis à ma place en m’obligeant à rester dans la voiture car je n’avais pas droit en tant que femme d’aller dehors… je suis restée si bête devant lui!

La place de la femme est vraiment étrange dans cette société. Les filles sont élevées dans l’idée qu’elles ont le devoir de servir et satisfaire l’homme. La femme indienne souffre de discriminations et voit ses libertés atteintes au quotidien. Elles sont souvent victimes de maltraitance et de souffrance à la maison mais commencent de plus en plus à se rebeller (pour info, dans ce pays très violent, 2 millions de femmes sont assassinées chaque année).

En effet, des associations voient le jour pour les soutenir et savoir se défendre. Elles apprennent à utiliser des bâtons pour taper si besoin et ne plus se laisser faire. Lorsqu’elles sont indisposées, elles sont considérées comme impures donc elles doivent dormir par terre loin de leur mari… Pour l’anecdote, nous devions nous arrêter dans une supérette pour acheter des serviettes hygiéniques justement. Nous avons mis du temps à les trouver, tout simplement car elles étaient cachées derrière des sacs de riz. Arrivés sur le tapis pour payer, le vendeur m’a emballée ces serviettes dans 2 sortes de papier pour qu’elles restent invisibles aux yeux de tous dans mon sac en plastique.

Les femmes blanches quant à elles, sont synonymes de filles faciles donc vous pouvez vous retrouver rapidement encerclée par une dizaine d’hommes qui veulent prendre une photo avec vous ou vous toucher. La première fois, vous êtes d’accord et souriez, après plus de trois sollicitations, vous continuez de sourire mais lorsque c’est tous les jours: VOUS EN AVEZ MARRE! On me photographiait sans aucune discrétion même dans les musées. De mon expérience, le Rajasthan ce n’est pas une destination que je ferais seule! Je pense qu’en tant que femme, c’est un pays qui ne m’inspire pas confiance (seule) car les risques sont quand même présents de se faire agresser au coin d’une rue!

Concernant le savoir vivre, il est très courant de voir des hommes et femmes roter, se moucher dans leurs doigts et cracher à tout va à coté de vous à longueur de journée! Certains indiens me paraissaient sales, ils peuvent “pisser” sans gêne dans la rue et “ch..” dans des parcs (excusez moi de la brutalité des mots ) mais oui nous avons vu cela à Agra! Sans aucun complexe, les hommes se retrouvent ensemble tous accroupis pour effectuer leurs besoins à la vue de tout le monde.

 

  • LE SYSTÈME DE CASTE ET LA VIE DE FAMILLE

La société Indienne est une société ultra hiérarchisée. Les castes sont des divisions des sociétés en groupes héréditaires. On trouve au sommet l’Elite puis le Roi et l’armée, les Banques et les propriétés, les fonctionnaires et paysans et enfin la précarité et les marginaux.Vous l’aurez bien compris mais on se côtoie et l’on se marie que si l’on est de la même caste.

Cependant, le système des castes auraient été abolis mais ils continuent de jouer un rôle majeur dans la société contemporaine Indienne.Il faut savoir que 80% des mariages sont encore arrangés en Inde et que les castes ne se mélangent pas vraiment. Nous avons par exemple notre guide dans le Kerala qui s’est mariée avec une femme qu’il n’a découvert que le jour J. Elle a été choisie par la famille de Monsieur qui a lancé en amont, une sorte de recrutement en fonction du signe astrologique qui était le plus compatible avec le fils. C’est quelque chose qui nous a déboussolé car cela existe encore!

Les générations (grands parents, parents, enfants, animaux…) quant à elles vivent ensemble sous le même toit sans aucune intimité. A vrai dire, cela ne nous dérange moins car nous l’avons déjà vu dans de nombreux pays asiatiques comme le Japon.  Vous ne verrez jamais des couples s’entrelacer ou s’embrasser dans la rue. On ne se tient pas la main et l’on ne montre pas son amour devant la famille et les gens, tout simplement car il faut être marié pour cela.

 

 

  • « TOURISTES » = PORTE MONNAIE SUR PATTES

Si l’on compare l’Inde à d’autres pays, les Indiens ne sont pas des voleurs mais je dirais que certains sont des rois de l’arnaque. Il faut le dire, vous êtes un peu un porte monnaie sur pattes et nous l’avons ressenti particulièrement dans ce pays. Tout se paye!  Vous avez l’impression de toujours donner 10 roupies par ci ou 50 roupies par là mais n’oubliez pas aussi que TOUT DOIT SE NÉGOCIER! Même vos courses alimentaires car cela nous est arrivé de payer 3 fois le prix local pour 2 bananes et 2 grenades! N’oubliez pas bien évidemment de négocier avec le sourire lorsque cela est possible.

La photo peut elle aussi se monnayer. Les locaux ont très bien compris que les étrangers ne donnent plus d’argent aussi facilement, du coup, ils acceptent volontiers la pose devant vous mais vous demandent quelques roupies juste après pour les avoir pris en photo. Finalement dans l’histoire tout le monde est content!
Je me souviens d’une petite mamie fort sympathique à Jaipur qui a engagé la conversation avec moi. Je commençais à m’attacher à elle quand soudain elle m’a demandée des sous! Refusant, car je pensais que nous faisions que discuter en tout bien tout honneur, elle a commencé à m’insulter dans sa langue et me montrer du doigt! Super la première rencontre dans ce pays! Je me suis dit: « Certains locaux viennent vous parler que pour votre argent! »

N’oubliez pas de demander l’autorisation avant de faire votre belle photo, c’est la moindre des politesses et cela vous permet d’engager la discussion et souvent d’échanger avec les locaux.

Les Indiens adorent discuter avec vous mais véritablement par curiosité et sympathie. Ce sont de très bons commerçants  et ils sont en grande majorité adorables, souriants et gentils. Mais ne vous fiez pas aux conseils d’un passant car l’entourloupe n’est jamais loin! Méfiez-vous de ce que l’on vous montre ou l’on vous raconte dans les rues et ne vous faites pas embrigader. Il est toujours important de demander à plusieurs personnes autour de soi pour savoir qui dit vrai!

 

 

  • LA PAUVRETÉ

Je pense que nous sommes tous, plus ou moins sensibles à la pauvreté. Il faut que vous sachiez qu’1/3 de la population vit en dessous du seuil de pauvreté mais que la situation s’améliore et devrait évoluer dans un avenir proche. L’Inde compte un grand nombre de pauvres c’est certain (600 millions de personnes sont malnutries), mais elle est comme l’une des économies à la croissance la plus rapide en 2020, et la pauvreté y est en baisse. 

Nos premiers jours en Inde étaient difficiles concernant ce sujet car vous ne pouvez rester insensible face à une maman et son bébé qui vous réclament de l’argent pour manger! Résultat, et bien vous donnez! Le problème, c’est comme partout, vous les encouragez à continuer! Mais que faire face à cette misère et cette réalité ?
Pour être honnête, et même si notre guide ne le souhaitait pas, il nous est quand même arrivé à plusieurs reprises soit d’acheter à manger pour les mendiants soit de partager notre repas.

 

 

| LE SYNDROME DE L’INDE

Mais c’est quoi au juste ce syndrome de l’Inde qui peut faire chavirer dans la folie des voyageurs occidentaux ? C’est très simple, c’est le choc culturel dès l’arrivée, les voyageurs deviennent fous! L’Inde, est souvent montré comme un pays développé et riche avec sa culture, ses traditions et ses habitants mais cela ne correspond pas vraiment à la réalité. Vous serez confrontés dès le début à la pauvreté extrême et la misère mais aussi aux conditions de vie très difficiles et parfois à la mort, une grande différence avec notre monde occidental.

Ce syndrome indien se manifeste par différentes choses: des angoisses et une tristesse inexplicables, des crises de panique, des hallucinations, de la paranoïa, des délires psychotiques… Vous commencez à rejeter l’Inde, sa culture et ses conditions de vie. Nous ne l’avons jamais vécu mais de ce que j’ai entendu, les premiers symptômes plus ou moins alarmants peuvent arriver par dans un premier temps, par le fait d’égarer son argent, ses affaires, puis d’oublier son nom et son identité. Cela peut paraître fou et improbable mais je vous assure que ce syndrome existe bel et bien! Les voyageurs rentrent dans dans une forme d’errance.

Ce qui est troublant mais rassurant, c’est que dès lors que les voyageurs retrouvent un symbole fort de leur culture ou consultent un médecin français, ils reprennent pied et reviennent à la réalité. C’est un équilibre psychologique qu’ils doivent retrouver pour se sentir mieux. Sachez tout de même que ce choc, peut être aussi positif et vous serez fascinés par ce pays et toutes ces découvertes.

Je vous invite à acheter et lire le livre de Régis Airault, intitulé « Fous de L’Inde ». Cet ancien psychiatre évoque différents cas du syndrome Indien, auxquels il a pu assister lorsqu’il vivait à Bombay. Il y raconte cette jeune fille qui courait dans les rues de la capitale Indienne pour embrasser les vaches pendant des évènements religieux ou le cas de cette femme, qui souhaitaient rejoindre ses parents en France à la nage, elle a failli se noyer !

Enfin, si cela peut vous rassurer, il existe aussi le blues des Japonais à Paris. Ils pensent trouver en France un idéal de raffinement et imaginent tellement Paris comme un paradis civilisé qu’ils en deviennent choqués, dépressif jusqu’à même se sentir persécutés. Les codes de communication français sont très différents des leurs (le fait de dire non, de dire ce que l’on pense, de bousculer, de crier sur quelqu’un….) d’où ce choc culturel important.

 

EN CONCLUSION

Pour conclure sur nos impressions, il ne faut pas chercher à vouloir révolutionner et changer l’Inde, il faut l’accepter comme elle est, avec ses défauts, ses codes et ses complexités mais aussi ses nombreuses qualités. Cela ne sert à rien de comprendre le pourquoi du comment et de vous épuiser face à des comportements ou des actions qui vous semblent hallucinantes, vous perdrez clairement votre temps et votre énergie! Nous savons que c’est un pays exaspérant mais il nous met sans arrêt à l’épreuve tout en nous fascinant. C’est assez fou!

L’Inde reste une destination à part des autres, qui ne peut pas vous laisser dans l’indifférence. Malgré les aspects négatifs que nous vous avons énuméré ci-dessus, une fois le voyage “digéré”, seuls les couleurs, la culture, les femmes en sari, les odeurs, les goûts resteront gravés en vous à l’encre indélébile. Alors, vous aurez certainement envie d’y retourner pour en voir plus ou différemment. C’est aussi ça la magie de l’Inde! Vous comprendrez vite pourquoi ce pays est surnommé Incredible India! A l’heure où j’écris ces quelques lignes, j’ai tout un tas d’images, d’odeurs, de bruits qui me reviennent en tête. Aujourd’hui, j’ai envie d’y retourner et de vivre d’autres expériences, comme quoi l’Inde est un voyage qui vous marque à jamais.

Pour apprécier ce pays et se laisser porter, notez qu’en tant que créatrice de voyages sur mesure agrée, je vous propose de vous accompagner dans la création de votre séjour sur mesure en Inde et de vous faire un itinéraire personnalisé et adapté à vos envies. Pour cela, veuillez m’envoyez un email à : contact@mademoiselle-voyage.fr

 

Avant de partir, n’oubliez pas de lire tous nos autres articles sur le Rajasthan pour bien préparer votre voyage:

 

 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.