République Dominicaine | Le guide pratique pour organiser votre voyage

République Dominicaine | Le guide pratique pour organiser votre voyage

 

La République Dominicaine est une île située au cœur des Caraïbes entre Cuba et Puerto Rico, et frontalière avec Haïti. L’île est bordée par l’océan Atlantique au nord et la mer des Caraïbes au Sud. On connait la République Dominicaine pour ses nombreux Hôtels Clubs et ses superbes plages paradisiaques, mais c’est aussi des paysages verdoyants, une terre montagneuse et des expériences uniques à vivre.

 

Je vous invite d’ailleurs à consulter tous nos autres articles sur la République Dominicaine pour bien préparer votre voyage:

 

 

VOL

  • Depuis Paris, comptez environ 8h à 9h de vol pour rejoindre la destination. Tout dépend des vents et de l’aéroport d’arrivée: Punta Cana ou Saint-Domingue
  • Plusieurs compagnies desservent la République Dominicaine comme Air Caraibes ou Air France en proposant des vols directs.
  • Il existe plusieurs aéroports sur l’île: Punta Cana, Saint Domingue
  • En terme de prix des vols, comptez à partir de 500 euros aller/retour en classe éco.

 

DÉCALAGE HORAIRE

Il faut compter 5h de moins en hiver et 6h de moins en été par rapport à la France. Quand il est midi en France, il est 7 h en République Dominicaine en hiver et 6 h en été.

MONNAIE

  • La monnaie du pays est le peso dominicain (RD$)
  • Le dollar américain, est accepté quasiment partout.
  • Vous trouverez des distributeurs dans les grands hôtels, moyennant une petite commission. La plupart des distributeurs ont un plafond de retrait, généralement fixé à 4 000 RD$ sauf eux du Banco Popular (la limite de retrait est fixée à 10 000 RD$)
  • Pour éviter les frais, emportez avec vous des US dollars avant votre départ, changer des grosses coupures en monnaie locale et régler au maximum en liquide plutôt qu’en carte bancaire. Le pourboire n’est pas de rigueur en République Dominicaine.

LANGUE

  • L’espagnol est la langue officielle mais dans les régions les plus touristiques.
  • Les locaux peuvent baragouiner un peu l’anglais et le français
  • Aucun vaccin obligatoire pour la République Dominicaine
  • Munissez-vous d’un très bon répulsif moustiques vêtements et peaux car ils ne vous louperont pas ! Couvrez-vous bien les jambes et les bras à la tombée de la nuit et au lever du jour. Choisissez des chambres avec moustiquaires, ventilateurs ou climatisation. Pensez également à manger épicé car les moustiques n’aiment pas les épices !
  • Ne buvez pas l’eau du robinet car elle n’est pas potable. Consommer de l’eau minérale ou prévoyez des comprimés pour purifier l’eau
  • Prenez une petite trousse à pharmacie avec quelques médicaments de base (maux de tête, brûlures, digestion, etc)
  • Bonne crème de protection car le soleil tape fort dans ces îles
  • Prenez une bonne assurance médicale en cas de nécessité. Dans les hôpitaux, les consultations sont gratuites mais il faut payer les analyses, les radios et les médicaments. Le prix des cliniques privés est souvent exorbitant.
  • Attention à l’eau des glaçons dans les glaces, jus de fruits, cocktails… pensez à les retirer pour éviter la catastrophe !

 

  • Pour les ressortissants français, il vous faudra seulement un passeport valide jusqu’à six mois après la date de retour de votre voyage pour entrer sur le territoire.
  • Pas besoin de Visa ! Une carte de tourisme (tarjeta de turismo) vous sera remise dans l’avion.
  • Si vous souhaitez rester plus d’un mois, vous devrez vous acquitter d’une taxe supplémentaire.
  • Pour les voyageurs qui transitent par un aéroport américain, vous devez vous informer de la législation concernant les conditions d’entrée aux Etats-Unis

COURANT ÉLECTRIQUE

  • Pensez à un adaptateur universel  car les prises sont différentes que pour la France. Ce sont les mêmes qu’aux USA.
  • Le courant sur place est à 110 volts.

 

INTERNET

De nombreux hôtels et guesthouses proposent le wifi gratuitement dans leurs établissements mais les connexions peuvent être lentes. Concernant vos appels à l’étranger, faites vraiment attention car si vous n’avez pas de forfait international, cela va vous coûter très cher ! Vous pouvez acheter sur place, une carte Sim Explod dans les boutiques Claro (l’opérateur téléphonique principal du pays). Les appels sont illimités tout comme l’accès à Internet, la carte fonctionne vraiment aux 4 coins du pays et cela vous coûtera une dizaine d’euros pour 5 jours environ.

 

L’offre hôtelière est vraiment considérable en République Dominicaine car le pays est une destination très développée en terme de tourisme. Il y en a donc pour tous les goûts, toutes les envies et tous les budgets:  maisons d’hôtes, auberges, hôtels de luxe, Ecolodges, hôtels insolites, hébergements de charme et coloniaux, location de villas, appart-hôtel ….

Sachez tout de même que:

  • le camping est quasiment inexistant dans le pays, sauf pendant la Semaine sainte, quand les citadins viennent s’installer sur les plages.
  • Il est très difficile de dormir chez l’habitant et de trouver des B&B (Bed & Breakfast) comme en Europe.
  • Quelques auberges de jeunesse et petits hostales font aussi leur apparition pour les plus petits budgets et les routards.

Le tourisme et les mentalités ont bien évolué en République Dominicaine. On trouve encore des Resorts et des formules à prix cassés du côté de Punta Cana mais les voyageurs sont aujourd’hui à la recherche d’authenticité et en ont marre du tourisme de masse. Les formules sont donc elles aussi variées pour s’adapter à toutes les envies: petit-déjeuner, demi-pension, pension complète ou All-inclusive (tout compris). On voit même apparaître de plus en plus d’hôtels dédiés aux adultes uniquement (Adults only) et donc interdits aux enfants de – de 18 ans. Certains complexes proposent également de plus en plus des formules à la carte.

 

TRANSPORTS

Vous avez trois options:

  • Louer une voiture pour vos déplacements. Si vous avez prévu de sortir des routes touristiques, prévoyez un modèle type 4×4 qui puisse se faufiler sur les pistes car les routes secondaires sont en très mauvais état. Attention aux nombreux nids de poule, aux pistes non goudronnées et les dos d’ânes ! Pour des questions de sécurité, ne roulez pas la nuit (les routes étant peu éclairées et les obstacles nombreux). Vérifiez toujours votre contrat de location, la voiture et pensez à souscrire à une assurance. L’essence est moins chère qu’en France et vous trouverez de nombreuses stations essences dans le pays.
  • Prendre les transports locaux : vous trouverez des bus, taxis et les fameux guaguas, ces minibus locaux qui n’ont aucun arrêt prédéfini. Ils sont facilement reconnaissables car il vous suffit juste de faire un signe de la main au conducteur quand vous souhaitez monter ou vous arrêter. Des guaguas privés peuvent se louer pour des petits groupes allant jusqu’à 10 personnes. C’est très sympa de prendre les transports publics, mais il ne faut pas être pressé et avoir du temps sur place. En effet, vous n’avez pas d’horaires précis et vous ne savez pas combien de rotations, ces transports font par jour. Pensez toujours à négocier vos courses car les taxis n’ont pas de compteur !
  • Faire appel à un chauffeur guide hispanophone ou francophone (s’il est disponible) pour vos déplacements. Vous êtes libres, vous ne conduisez pas et n’avez pas à vous soucier du transport et des horaires. Nous consulter pour toutes demandes de devis.

La base de la cuisine dominicaine appelée « comida criolla » est composée de yucca, banane plantain, riz, café, cacao, et ananas. En bord de mer, profitez-en pour goûter à leurs succulents poissons, aux fruits de mer et à la langouste lorsque c’est la saison. Dans tout le pays, vous pourrez vous arrêter où bon vous semble pour prendre vos différents repas. On trouve des fast-foods dans les grandes villes ou les zones touristiques mais aussi des petits restaurants ou des petits boui bouis, qui portent des noms différents

  • Frituras : les plus populaire et localisés souvent le long des routes. Ils ouvrent le matin et s’en vont quand tout est vendu. Vous y trouverez par exemple des des empanadas, sortes de chaussons fourrés au jambon, fromage ou aux légumes.
  • Pica pollos : ce sont des petites échoppes qui vendent généralement le pollo frito, du poulet frit accompagné de tostones (bananes plantain frites) et de riz.
  • Comedores : assis à une table, on y commande un menu du jour (servicio) qui comprend une entrée genre crudités et une viande accompagnée de riz et de haricots.
  • Cafeterias : que l’on retrouve dans les grandes villes.
  • Paradas : des endroits pour s’arrêter en bord de route, sur les grands axes et principalement fait pour les routiers dominicains. On vous sert un repas local copieux et bon marché à consommer sur place.

Restaurantes : Un grand choix de restaurants, surtout dans les grandes villes. Se méfier du prix, car peu d’entre eux annoncent le menu à l’extérieur. Attention aussi aux suppléments illégaux : 10 % de service et 18 % de taxes (TVA locale).

Quelques plats typiques:

  • Arroz con habichuela : qui se compose de riz, accompagné de haricots secs et de poulet.
  • Le mangú de platanos verdes: plat dont raffolent les dominicains. C’est une purée de bananes plantains qui peut se déguste au petit déjeuner, déjeuner ou au dîner. Elle s’accompagne généralement de salami frit, d’œuf frit, et d’avocat et d’oignons cuits pour la petite déco du dessus.
  • Les tostones : C’est une autre manière de cuisiner la banane plantain. Cette fois-ci, elles sont frites dans l’huile.
  • La Bandera: plat traditionnel à base de riz, haricots, viande et des frites de bananes plantains
  • Le Sancocho : ragoût de sept viandes différentes avec des légumes
  • Chicharones : des couennes de porc marinées dans du jus d’orange amer et cuites dans leur propre graisse. (perso je n’aime pas du tout !)
  • Le pica pollo : du poulet frit servi avec des tostones, bananes plantain frites.

 

Côté alcool, vous dégusterez la bière locale Presidente et la Mamajuana, un rhum arrangé d’origine indienne à base des racines, de cannelle, de clous de girofle et du bois de gaïac.

 

Qu’en est-il de la sécurité en République Dominicaine ? Le pays est encore un pays globalement sûr mais la délinquance existe. A votre arrivée, ne soyez pas étonnés de voir des militaires, policiers, gardiens de banques armés, cela fait partie de la culture du pays.

En général, on ne ressent pas vraiment d’insécurité dans ce pays. Cependant, la République Dominicaine reste un pays pauvre avec des quartiers plus sensibles que d’autres comme à Saint-Domingue. Mais méfiez-vous car j’ai entendu des histoires un peu glauques, d’agressions à la machette devant des grands complexes hôteliers, mais aussi sur des plages isolées. Ne laissez JAMAIS vos affaires sans surveillance même sur une plage où il n’y a personne ! A tout moment, vous pouvez être suivis par un groupe de jeunes qui vous dérobera tout ce que vous avez.  Ne sortez pas la nuit dans des rues peu fréquentées

Soyez vigilant et faites preuve de bon sens: ne vous promenez pas avec des bijoux qui attirent l’oeil, n’affichez pas autour du cou le dernier appareil photo… soyez discret dans votre attitude.

Vous n’êtes pas à l’abri de racket par la police et du vol d’argent ! Il faut que vous ayez avec vous des petites coupures d’argent, dispersées dans les deux poches, et qu’en cas d’agression, vous puissiez leur donner rapidement.

 

La République Dominicaine est réputée pour ses plages de sable fin, ses eaux turquoises et  ses îles paradisiaques. Voici une petite liste de choses à prendre dans sa valise en fonction de la saison que vous choisissez :

  • Maillots de bains, chapeau et paréos
  • Sac de plage et tongs
  • Des vêtements légers et confortables pour vos excursions
  • Des sandales et une paire de basket
  • Une paire de chaussure adapté pour les terrains boueux s’il avait plu la veille
  • Un Kway au cas où
  • Une petite laine pour les soirées plus fraîches après l’averse
  • Un très bon répulsif
  • Des vêtements légers, amples, clairs et couvrants pour la saison des pluies et vous protéger des piqures de moustiques
  • Crème apaisante en cas de piqures sévères
  • Crème solaire haute protection et après soleil

 

Que ramener comme souvenirs de République Dominicaine ? des cigares, du café, de la délicieuse vanille, du rhum, du chocolat, de l’alcool local mais aussi des tableaux, de l’artisanat, des tissus, des bijoux avec une pierre de Larimar, une vieille plaque d’immatriculation…

Le climat en République dominicaine est un climat tropical donc on peut vraiment partir toute l’année sur cette île des Caraïbes. J’y suis allée à deux reprises, en février et en juin et dans deux zones différentes du pays et j’ai toujours apprécié mon voyage. Il y a des avantages et des inconvénients !

Vous avez deux périodes:

  • La saison sèche : de décembre à avril. Les températures oscillent entre 20°C et 30°C. Les journées sont ensoleillées, les eaux sont chaudes et le soleil tape fort. C’est aussi la haute saison donc plus de monde et des prix plus élevés.
  • La saison des pluies : de mai à octobre. Vous aurez normalement du beau temps mais aussi quelques averses plus ou moins intenses en fin d’après -midi, en soirée ou la nuit. En soi, ce n’est vraiment pas gênant car la chaleur et l’humidité peuvent s’avérer insupportables pour certaines personnes. Ces pluies rafarîchissent l’atmosphère. C’est aussi la basse saison avec des prix plus accessibles et moins de monde dans les hôtels et les complexes hôteliers.
  • Il est déconseillé d’y aller entre septembre et novembre, car il peut y avoir des tempêtes et des cyclones.

⚠️ Durant la saison des pluies,  il peut y avoir beaucoup de moustiques: de octobre à mai dans le Nord du pays, et de mai à octobre sur la Côte Sud.

Le budget à prévoir pour un voyage en République Dominicaine va surtout dépendre du type d’hôtels que vous souhaitez, de la période de l’année où vous voyagez et des prix aériens que vous pourrez trouver. Si vous partez sur une formule all-inclusive (tout compris) du côté de Punta Cana, vous pouvez trouver 700€/p la semaine en hôtel club ! Malheureusement, c’est aussi du tourisme de masse donc plus du tout authentique.

Il est conseillé de préparer son séjour bien en avance pour profiter de tarifs avantageux. Comptez environ 600 à 700 € le vol aller-retour pour partir en haute saison. Concernant le poste nourriture, on mange vraiment très bien et pour pas cher ! Dans les villages et villages locaux, vous pourrez déguster des spécialités pour à peine 5 à 10 $/p, et dans les hôtels clubs, vous avez des formules en demi-pension ou en tout inclus, qui facilitent la préparation de votre budget.

En moyenne, il faut compter à partir de 2000€/p pour 8 à 10 jours sur place pour vivre un voyage authentique et hors des sentiers battus.

 

Avant de partir, n’oubliez pas de onsulter tous nos autres articles sur la République Dominicaine pour bien préparer votre voyage:

Notez qu’en tant que créatrice de voyages sur mesure agrée, je vous propose de vous accompagner dans la création de votre voyage sur mesure en République Dominicaine et de vous faire un itinéraire personnalisé et adapté à vos envies. Pour cela, veuillez m’envoyez un email à : contact@mademoiselle-voyage.fr

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.