5 conseils pour vivre pleinement son voyage

5 conseils pour vivre pleinement son voyage

 

C’est un article un peu différent que je vous présente aujourd’hui. Un article de réflexion écrit par Amandine du blog être et voyager dans lequel je me retrouve à 100%. Elle vous donne quelques clés pour vivre pleinement son voyage.

 

Je le dis souvent autour de moi : voyager me fait respirer. Et je suis certaine que Marion et Antoine ainsi que beaucoup d’autres voyageurs seront d’accord avec moi. Pourtant, beaucoup de personne n’arrivent pas à le comprendre. Ici, je voudrais donc apporter ma modeste contribution à comment on peut vivre pleinement son voyage. Comme je l’ai dit dans mon article sur le fait que voyager se conjugue au présent, en expliquant comment laisser aller le passé, le fait de vivre pleinement son voyage passe par la capacité à profiter du présent. Pour ça, je vous propose aujourd’hui deux approches, à la fois complémentaire et opposée.

 

1| Sortir de sa zone de confort

Le fait de voyager permet aisément de sortir de sa zone de confort. Mais, finalement, c’est quoi “sortir de sa zone de confort” pour vivre pleinement son voyage ?

Notre zone de confort est constituée de nos habitudes, petites ou grandes ainsi que des activités ou des façons de réagir qui nous sont habituelles. C’est une zone où l’on se sent en sécurité… mais c’est aussi quelque chose qui nous limite. Sortir de sa zone de confort c’est donc se donner l’opportunité de tenter de nouvelles expériences, d’apprendre de nouvelles choses, d’aller vers l’inconnu. Voyager permet donc assez facilement de sortir de cette zone de confort étant donné que l’on se trouve dans des lieux inconnus, entourés de personnes que l’on ne connaît pas et, souvent, d’une culture qui nous est étrangère.

Toutes ces nouveautés sont donc à portée de main, il suffit de les cueillir. S’ouvrir à elles offre une dimension au voyage jusque-là insoupçonnée. C’est dans ces moments d’ouverture à l’inconnu, aux nouvelles expériences, que l’on ressent intensément le moment présent. Vivre pleinement son voyage, c’est profiter du moment présent et le vivre intensément. Et si vous avez encore besoin d’un petit coup de pouce pour parvenir à sortir de votre zone de confort, je vous propose une solution…

 

2| Improviser

En voyage, il y a toute sortes d’occasion d’improviser. Et même si l’on est un maniaque de l’organisation, rien ne se passe exactement comme on l’avait prévu. Alors, qu’une seule solution : improviser! L’improvisation permet à la fois de sortir de sa zone de confort mais, surtout, d’être ouvert à toutes les nouvelles possibilités qui s’offrent à nous. Le chemin de l’improvisation est, pour le moins, aléatoire et vous mènera souvent vers des lieux insoupçonnés ou des personnes incroyables.

Ainsi, improviser en voyage peut se faire à n’importe quel niveau. Que ce soit le fait de partir vers un endroit inconnu sur un coup de tête ou aller se perdre au hasard des rues de la ville que vous visitez, l’improvisation se décline d’une multitude de façons. Une proposition d’un inconnu à l’auberge ? Un vendeur qui vous vante ce plat typique ? Cette femme qui joue avec ses enfants et les enfants qui vous incluent dans le jeu ? Peu importe ce que c’est, improviser permet de vivre le présent pleinement.

 

Des expériences uniques grâce à l’improvisation

L’improvisation m’a fait prendre un aller-retour en Suisse pour aller voir des amis rencontrés en voyage des années plus tôt… Sans savoir s’ils seraient disponible ni où j’allais dormir, dans quelle ville en Suisse aller et encore moins quoi faire. Et ce fut certainement l’un de mes plus beaux voyages, même s’il fut court. C’est en restant dans cet esprit d’improvisation que je me suis retrouvée invitée par la fille assise à côté de moi dans l’avion pour dormir chez elle lorsque j’en aurais besoin pendant mon séjour.

 

Je n’étais pas censée être dans cette partie de la ville ce jour-là et je n’étais pas au courant du Shinnyo Lantern Floating. Pourtant cette fête est incontournable à Honolulu et je suis heureuse de l’avoir vécue!

 

Une autre façon d’improviser que j’adore, c’est me laisser guider par mon instinct (ou plutôt le hasard) lorsque je découvre une ville. C’est ainsi que j’ai dégoté des coins absolument uniques lorsque j’habitais à Honolulu. Et le fait de se perdre volontairement permet, en plus, de demander son chemin à des inconnus. Parfois, ces inconnus deviendront de belles rencontres qui resteront gravées dans votre mémoire. Je pense, aussi, à cette femme rencontrée dans une auberge de jeunesse en Irlande. En parlant avec elle, dans la cuisine, on s’était rendu compte qu’on allait dans la même direction le lendemain et on a donc fait un bout de chemin ensemble.

Chaque lieu découvert pendant une improvisation, chaque rencontre, chaque expérience, devient aussitôt plus intense. On sait que chaque moment est unique et notre cerveau fait tout pour que chaque détail reste gravé.

 

Vous en voulez encore ?

 

3| Trouver rapidement des solutions

Lorsqu’on voyage, on peut être confronté à toutes sortes de problèmes. Vol annulé, correspondance ratée, réservation non enregistrée, pneu crevé et j’en passe. Face à ces problèmes, deux réactions sont possibles. La première (que je ne vous conseille pas) c’est de vous recroqueviller dans un coin en pleurant et en espérant que les choses vont s’arranger d’elles-même. Inutile de vous dire que c’est peu productif et assez inutile. La deuxième réaction possible est donc de trouver rapidement une solution.

Cette réaction est assez proche de l’improvisation finalement. Peu importe la solution que vous trouverez, elle n’était pas prévue. C’est donc l’opportunité de découvrir de nouvelles choses. Et, même si vous n’avez pas l’impression que ça vous apporte plus, il s’agit d’une part intégrante du voyage comme de la vie. Il est donc plus facile de l’accepter et, même, d’en profiter. Il y a peu de choses que l’on vit aussi intensément que les moments qui se situent entre le problème et la solution. Et, finalement, ça vous fera certainement une belle anecdote à raconter par la suite.

 

Des solutions menant à de merveilleuses expériences

J’ai deux exemples qui me viennent instantanément à l’esprit.

Le premier, c’est à nouveau en Irlande. J’y allais pour faire un road trip sur la côté ouest et j’avais donc réservé une voiture à l’aéroport de Dublin. Seulement voilà, une fois sur place, le monsieur n’a jamais voulu me donner cette voiture. La raison ? J’étais trop jeune. Pestant, argumentant (notamment sur le fait que j’avais rentré ma date de naissance lors de la réservation) rien n’y fit. La solution qui s’imposa fut d’aller à Belfast. Autre pays, autres règles. Car il était bien entendu hors de question de faire une croix sur ce road trip.

 

Il a fallu se creuser les méninges mais je l’ai fait ce road-trip en Irlande!

 

Finalement, ce changement de plan m’aura permis, entre autre, de rencontrer le premier Irlandais qui allait illustrer toute la gentillesse de ces gens. En plus, ça m’aura fait dormir dans un B&B en plein milieu de l’Irlande, sur mon chemin pour rendre la voiture à Belfast. Et ce B&B restera gravé dans ma mémoire à la fois pour la gentillesse des hôtes, pour leur nourriture, mais également pour leur inquiétude et l’histoire qu’ils ont contée sur l’Irlande. Tout un programme!

Le deuxième exemple, c’est lorsque je suis partie à Hawaï. En version courte, mon premier avion a fait demi-tour au dessus de Londres pour revenir à Bruxelles (d’où je partais, étant Belge). La raison ? Trop de neige, impossible d’atterrir. Résultat : je suis rentrée chez mes parents bien plus tôt que ce à quoi je m’attendais! Je suis partie le lendemain (via Chicago) et j’ai donc loupé mon premier jour de cours (ainsi que mon test de niveau) ce qui m’a fait atterrir dans une classe avec un niveau d’anglais certainement supérieur au mien… Et qui m’a ainsi permis d’être dans la classe d’un professeur qui m’a apporté bien plus au niveau personnel que je ne pouvais m’y attendre. Et je ne pourrai jamais assez le remercier.

Trouver rapidement des solutions aux problèmes que l’on rencontre en voyage permet, non seulement, de rebondir, d’agir et de se donner la possibilité de vivre de nouvelles expériences inattendues mais, en plus, ce sont des moments intenses. Chaque seconde est vécue à fond.

Maintenant, peut-être que sortir de votre zone de confort ne vous dit rien. Peut-être que voyager signifie avant tout se relaxer ? Pas de soucis, j’y arrive!

 

4| Se relaxer

Parfois, le voyage est la seule possibilité, au milieu d’une vie chargée, pour se relaxer. Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut penser que l’on ne peut pas en profiter pour vivre cette expérience intensément. Effectivement, même lorsqu’on part en voyage pour se relaxer, il y a moyen de le vivre pleinement. Après tout, lorsqu’on voyage, l’une des premières choses auxquelles on est confronté, c’est le changement (petit ou grand) de culture. Et, tout en se relaxant, on peut en profiter.

 

5| Être en contact avec de nouvelles cultures

Lorsqu’on part à l’étranger pour se relaxer, c’est aussi, souvent, pour être dépaysé. Quoi de mieux pour profiter de ce dépaysement que d’être immergé dans cette culture différente et/ou inconnue ? Que ce soit en dormant chez l’habitant ou en marchant dans les rues, la nouveauté se trouve partout. À nouveau, il suffit de l’accueillir et de se montrer curieux envers elle pour que tout s’éclaire sous un jour nouveau. Et puis, à nouveau, c’est l’occasion pour de nouvelles activités. Pourquoi ne pas essayer ce cours chez ce céramistes ? Ou encore prendre un cours de surf ? Et puis, comment fait-on ce plat délicieux ?

 

N’hésitez pas, essayez de nouvelles choses!

 

Tout est prétexte pour s’immerger dans la culture locale. Mais vous n’avez pas pour autant besoin de courir à droite, à gauche, de barouder dans des terrains inconnus et peut-être dangereux, de prendre des sentiers de randonnées qui se transforment en parcours d’escalade. Écouter ses envies, c’est le principal. Si vous en avez envie, allez-y! Mais si vous voulez simplement profiter de ce qui se trouve à côté de votre lieu de séjour, profitez-en à fond également.

 

En quelques mots

 

Chaque voyage est unique, tout comme chaque personne est unique. Pour vivre pleinement son voyage, il y a donc plusieurs moyens, qui sont presque aussi nombreux que le nombre de voyages envisageables. Mais il y a des points communs. Le premier, à nouveau, c’est de vivre au présent, ce qui vous amènera, très certainement, à sortir au moins un peu de votre zone de confort, de rentrer en contact avec ces nouvelles cultures et de vivre intensément et pleinement ce voyage. Le deuxième, c’est aussi d’être vous-même. Écoutez vos envies. Écoutez vos besoins. Pas de comparaison avec d’autres personnes ou d’autres voyages. Juste vous, vos envies et le présent.

 

Je conclurai donc avec ces mots qui me sont chers : rêvez, voyagez et soyez vous-même. Ça ne peut que vous aider à vivre pleinement votre voyage. Si vous souhaitez d’autres articles de réflexion sur le thème du voyage, nous vous invitons à prendre quelques minutes pour lire notre article sur Coronavirus et voyage, quel avenir pour le tourisme.

 

 

 

2 Commentaires

  1. Amandine
    6 juin 2020 / 16 h 15 min

    Encore merci de m’avoir donné la possibilité d’écrire cet article ! Ca a été une joie d’explorer concrètement comment on fait pour vivre pleinement nos voyages 😀

    • Mademoiselle Voyage
      8 juin 2020 / 9 h 00 min

      Merci Amandine pour ta participation, au plaisir de te relire sur le blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.